[J3] Amiens SC – Nantes : les raisons dy croire – Le 11 Amiénois

[J3] Amiens SC - Nantes : les raisons d\y croire - Le 11 Amiénois

Luka Elsner : “Quand est-ce quon apprend ?”

Déjà la troisième journée de ligue 1 et l’Amiens SC pourrait compter 6 points en cas de victoire. Pour ce faire, ils devront venir à bout du FC Nantes. Si le match est sur le papier équilibré, les Samariens ne devront pas prendre ce match à la légère. Voici les raisons de croire à un second succès consécutif.

Avec sa victoire face au LOSC la semaine dernière, Amiens a prolongé sa série dinvincibilité à domicile. Un succès (ou un match nul) face au FC Nantes porterait cette série à 10 rencontres. Les Amiénois sont donc en position de force avant daborder ce match. Citadelle imprenable ?

Si Leganes était venu gagner à la Licorne en clôture de la préparation estivale, la dernière équipe à avoir remporté un match officiel en Picardie reste l’Olympique Lyonnais (0-1). Depuis, Amiens est resté invaincu lors de ses neuf dernières rencontres à domicile en championnat (5 victoires et 4 nuls), soit la deuxième meilleure série en cours derrière le Paris Saint-Germain.

Avec une défaite et un match nul, les Nantais nont pas démarré le championnat de la meilleure des manières. Christian Gourcuff, le nouvel entraîneur breton, est arrivé tardivement et pourrait rapidement être mis sous pression par son président sil nobtient pas de résultats. Aux Amiénois de semer le doute dans les têtes adverses en débutant la rencontre comme ils lont fait contre Lille. Début tonitruant ?

Une semaine après avoir reçu le LOSC, lAmiens SC reçoit une nouvelle fois sur son terrain. Un enchaînement de matches à domicile qui peut permettre aux Picards de prendre 3 points de plus devant son public. Ce dernier devra une nouvelle fois pousser les siens comme il la si bien fait la semaine passée. Soutien du public.

L’Amiens SC a trouvé le fond des filets lors de chacune de ses trois dernières rencontres en Ligue 1 (4 buts au total). Une performance qui n’a plus été réalisée lors de quatre matches de rang depuis la période mars-avril 2018. Fin de série ?

Après des débuts compliqués à Nice, Amiens a montré de quoi il était capable face à Lille. Le plan de jeu de Luka Elsner semble être assimilé par les joueurs. Jeu de possession, attaques rapides, bloc bas. On a vu toute la panoplie tactique de lentraîneur amiénois la semaine dernière. Suffisant pour déstabiliser le bloc nantais ?

À la peine loin de ses bases ? Le FC Nantes n’a remporté que deux de ses onze derniers déplacements en Ligue 1 Conforama (3 nuls et 6 défaites). Le dernier succès en date était sur la pelouse du stade Vélodrome contre l’OM (1-2), fin avril.

Amiens a marqué au moins une fois durant ses deux derniers matches. Il faut remonter à mars dernier pour trouver pareille statistique. Le retour de Kakuta, léclosion dAkolo et lefficacité de Guirassy réjouissent les supporters amiénois. Mais surtout, lanimation offensive amiénoise fait peur à ses adversaires. Tout pour lattaque ?

Déçu que son équipe n’ait pas été récompensée de ses efforts, après avoir été rapidement réduite à dix, Luka Elsner attend que son équipe apprenne les leçons après ce deuxième revers en trois matches.

Mehdi Abeid a fait une belle rencontre ce soir et a contribué à la première victoire de son nouveau club en championnat cette saison après une défaite et un match nul  durant les deux premières journées .

 C’est une défaite difficilement logique. Oui, ils ont eu beaucoup plus d’occasions que nous, oui ils ont trouvé les solutions pour nous mettre en difficulté mais les choses sont biaisées dès le rouge. On a été apte à revenir en étant en infériorité numérique. En tant qu’entraîneur d’Amiens, je ne trouve pas ça logique. C’est surtout pas logique de jouer 120 minutes à dix contre onze sur trois matches. On n’est pas armé, ce n’est pas viable pour nous pour prendre des points. On ne travaille pas pour jouer dans ces conditions tout le match. Il y a de la logique mais je ne l’accepte pas. 

Titulaire une nouvelle fois avec Nantes, Mehdi Abeid a délivré sa première passe décisive sous ses nouvelles couleurs lors du déplacement à Amiens .

 Là où je nous en veux énormément, c’est qu’on ne lâche pas après le carton rouge, on ne lâche pas après le but, on trouve même des solutions ensemble pour aller marquer ce but et tenir ce point dans la main. Finalement, on relâche un peu. Alors c’était très dur, physiquement on a vraiment commencé à souffrir. Nantes jouait le jeu qu’il fallait, à base de passes courtes. Mais il nous manque un truc pour garder ce point et ne pas le rendre. Il y a beaucoup de frustration par rapport à ça. 

 Autant j’ai dit aux joueurs après le match qu’il fallait sortir la tête haute, autant maintenant je dis  quand est-ce qu’on apprend ?  Il faut d’abord ne pas se mettre dans une situation défavorable. Après, il faut aussi être suffisamment compétitif pour garder ce précieux point, on ne peut pas le lâcher. Il nous a manqué un joueur de plus sur le terrain durant une grande partie mais il nous a aussi manqué une bonne entame de match. On a été inférieur à ce que l’on avait fait contre Lille. Ensuite, il fallait accepter de souffrir en fin de match, d’aller au bout de nos limites. C’est difficile à expliquer mais quand on n’a pas les points il faut se poser des questions et trouver des solutions. Quand il y a un mur, il faut soit le casser, soit l’escalader mais on ne s’arrête pas devant. Finalement, on a un peu ce qu’on mérite. 

Amiens na pas enchaîné. Après avoir battu Lille (1-0) il y a une semaine, Amiens sest incliné (1-2) à nouveau à domicile contre Nantes. Vite réduits à dix après lexpulsion de Bakaye Dibassy dès la demi heure de jeu, Amiens a pourtant crû décrocher le nul. Les Canaris ont forcé la décision en fin de match. LASC est provisoirement quatorzième de Ligue 1.

Ligue 1 : Amiens/FC Nantes, les équipes probables pour le match de ce samedi

Il est normal d’obtenir un rouge sur une telle action! Mais il n’est surtout pas normal de jouer ainsi lorsque on se trouve dans l’élite ! M Eisner doit vite intégrer ceci en l’esprit de certains joueurs. L’accumulation d’erreurs ne doit pas pénaliser l’équipe toute entière ! Allez Amiens

LASC pensait alors avoir fait le plus dur. Mais malheureusement, comme à Nice, ladversaire a repris lavantage dans les derniers instants. Cest Moses Daddy Simon qui a trompé à son tous Régis Gurtner. Nantes décroche sa première victoire cette saison. Amiens sincline pour la seconde fois avant un déplacement la semaine prochaine à Toulouse.  

Nantes – Gourcuff souligne la progression collective

la première erreur c’est d’avoir mis Monconduit d’entrée de jeu il a été dépassé dans tout avec Zungu titulaire on aurait eu plus de sérénité en milieu et Aleesami ça fait trois matchs qu’il est dépassé et que de fautes inutiles encore un qui va bientôt goûter au rouge

Amiens a accusé le coup mais Luka Elsner a procédé alors à un changement tactique, réorganisant sa défense et faisant entrer sur la pelouse les deux internationaux Africains, Moussa Konaté et Bongani Zungu. ce dernier a été déterminant et auteur de légalisation dans le dernier quart dheure.

Comme Dan 13, Jallet et Aleesami, c’ est moins fort défensivement (même si gros match de Ballet quand même). Un 3-5-2 serait intéressant pour combler ce problème tout en gardant un milieu fort et une attaque qui pèse.

Comme à Nice ou Gnahoré avait été expulsé tôt Amiens a été privé rapidement de lun de ses défenseurs. Bakaye Dibassy a été expulsé suite à une grosse faute sur Abdoulaye Touré. Le Malien a laissé ses partenaires à dix mais ils ont tenu jusquà la mi-temps. 

Sinon, ca manque de mouvement, de projection devant et du coup, on subit trop sur notre sortie de balle. Et comme on a du mal à tenir le ballon, c est compliqué.

Y a pas que les rouges, on subit trop même avant d être réduit à 10. Certains joueurs sont pas au niveau que leur connaît mais ça va venir.

Nous avons une équipe équilibrée au milieu et en attaque. Mais en défense le chantier reste entier. Nos deux latéraux ne sont pas à la hauteur des espérances. Sur le deuxième but, Jallet est très mal placé et surtout pas incisif . Aleesami n’arrive pas aux chevilles de Peters, toujours dépassé il fait des fautes incroyables. En effet, il prendra beaucoup de cartons jaunes et rouges. Il nous faut recruter au plus vite deux vrais latéraux…. il y a urgence le délai se termine bientôt…. Allez Amiens….