Ligue 1 : lAmiens SC arrache le nul face à Lyon ! – France 3 Régions

Alors que l’Amiens SC a joué les prolongations en obtenant la validation de l’arrivée de Fousseni Diabaté près de 48 heures après la clôture du marché d’été, Luka Elsner se dit satisfait par les mouvements effectués durant le mercato. 

Même s’il souhaitait l’arrivée d’un défenseur central supplémentaire et que le départ de Rafal Kurzawa a capoté dans les ultimes instants, Luka Elsner a le sentiment que l’Amiens SC s’est renforcé durant le mercato d’été.  Avec les événements qu’on a pu avoir, notamment l’absence un peu prolongée de Prince (Gouano), on a été un peu secoué sur la fin du mercato, concède-t-il. Je pense qu’à partir du moment où l’effectif sera au complet, on pourra être satisfait du recrutement. Quand Saman et Prince seront de retour, on aura une structure d’effectif vraiment intéressante. 

D’ici là, Amiens va devoir prendre des points avec un effectif dont la profondeur ne saute pas véritablement aux yeux.  Tant que certains éléments sont un peu éparpillés, on fera en sorte de trouver des solutions, positive Elsner. Si on se projette dans deux mois, on peut être certain que le recrutement sera réussi.  Reste à savoir si Arturo Calabresi, Aurélien Chedjou et Fousseni Diabaté, les derniers renforts en date, confirmeront les espoirs placés en eux par les recruteurs amiénois. Ce qui est sûr, c’est qu’Amiens ne peut pas se permettre d’accumuler du retard en attendant le retour de certaines forces vives.

Après une première période pour le moins laborieuse, l’Amiens SC est revenu de loin pour arracher le match nul face à l’Olympique Lyonnais, pourtant outrageusement dominateur pendant une heure. Pour ses premières minutes de la saison, Bodmer enfilait le costume de héros en égalisant d’un pointu peu orthodoxe dans le temps additionnel (2-2, 90e+2). Faute d’avoir su faire le break dans leur temps fort, les Lyonnais étaient finalement punis par une formation amiénoise qui s’est donné les moyens pour revenir dans la rencontre. Pourtant, c’était Jallet qui ouvrait le score sur un coup franc en apparence anodin qui traversait la surface de réparation de Lopes, lui-même trompé par le rebond après avoir été gêné par l’intervention manquée d’Andersen (1-0, 7e).

Ancien de la maison lyonnaise, Christophe Jallet s’attend évidemment à un match compliqué contre l’OL mais sent Amiens capable de faire quelque chose pour lancer définitivement sa saison.

Il n’y a qu’eux qui ont la réponse ! C’est pour ça que dans notre préparation, on doit se focaliser sur ce que l’on a à faire même si, évidemment, c’est une belle équipe avec de grands joueurs. On a réalisé une performance de bel acabit contre Lille et ce sera à nous de mettre les mêmes ingrédients pour essayer de l’emporter une nouvelle fois. Je crois qu’Amiens n’a pas battu un gros du championnat depuis très longtemps donc ce sera l’occasion et on va tout faire pour. On s’est préparé pour être dans les meilleures conditions avec cette rencontre et tout est réuni pour faire une belle fête demain. Ce sera à nous de faire ce qu’il faut sur le terrain pour justement remporter ce match.

En sursis, les hommes de Luka Elsner affichaient un bien meilleur visage au retour des vestiaires. Si Gurtner devait encore s’employer pour repousser une frappe lointaine de Terrier (52e), c’est bel et bien Guirassy qui mangeait la feuille à bout portant, expédiant sa tentative dans les nuages (54e). Et même si Andersen semblait retenir Otero dans les seize mètres, l’arbitre de la rencontre ne brochait pas (65e). Quelques minutes plus tard, c’est Lopes qui repoussait l’échéance en déviant en corner le tir au ras du poteau de Kakuta (73e). Finalement, l’international portugais ne pouvait rien face à l’inspiration de Bodmer (2-2, 90e+2).

Ils se sont très bien renforcés et ont fait un mercato assez rapide. Ils ont eu le temps de se préparer ensemble avec de très bonnes plus-value à l’effectif. Collectivement, ils ont montré deux visages entre la fin de préparation et le début du championnat. On sait qu’il y a beaucoup de qualité dans l’effectif, ils sont capables de faire la différence à tout moment mais ils ont aussi montré des signes de fragilité. On essaiera d’en profiter du mieux qu’on peut.

C’est ça, mais ils seront aussi très revanchards aussi. Je connais bien l’état d’esprit dans le club et ce n’est pas dans sa philosophie de rester sur des mauvais résultats même s’ils auront un adversaire vaillant en face d’eux, qui va vraiment essayer de tout faire pour contrecarrer leurs plans. J’espère que ce sera un très beau match avec une issue favorable pour nous.

Porté par ses ex-Lyonnais et résigné à ne pas baisser les bras, l’Amiens SC a su profiter de la baisse de régime rhodanienne pour arracher un point qui va faire beaucoup de bien avant un déplacement capital à Metz, samedi prochain. Tâche désormais de confirmer face à un concurrent direct au maintien.

Le meilleur moyen de se préparer à un grand match en Ligue des Champions, c’est d’être performant en championnat. On a toujours un peu la tête à ça, forcément. Dans un coin, on se prépare aussi en fonction de cet événement, mais il n’y a pas de vérité. Sur les années précédentes j’ai souvenir que Lyon était plutôt performant avant de jouer en Ligue des Champions. Ce sera à nous de faire ce qu’il faut pour les gêner et leur poser un maximum de problèmes plutôt que d’attendre une faute de leur part, parce qu’elle ne viendra pas forcément.

Récompensés de leurs efforts, les Amiénois ont arraché le match nul sur le fil, grâce à un improbable but de Mathieu Bodmer, face à l’Olympique Lyonnais (2-2), ce vendredi. Un partage des points longtemps inespéré pour l’Amiens SC, dominé dans cette partie.

Être solide défensivement déjà, parce qu’ils ont une force de frappe offensive impressionnante avec de grosses individualités capables de faire la différence à n’importe quel moment. Au milieu ils sont solides également. Défensivement, c’est peut-être là où ils ont un peu pêcher depuis le début de saison et ils ont des suspendus. Ce sera à nous de bien utiliser les premières relances pour partir vite en contre et essayer de leur faire mal sur leur point faible, s’ils en ont un. Dans tous les cas, il faut que l’on se concentre sur nous. On doit se dire qu’il faudra faire beaucoup d’efforts. C’est un match où il va falloir courir, donner de sa personne, être très solidaire et faire preuve de qualité technique pour bien ressortir les ballons et essayer de les mettre en difficulté.