Macron explique aux étudiants dAmiens que tout ne va pas si mal – Libération

Macron explique aux étudiants d\Amiens que tout ne va pas si mal - Libération

Emmanuel Macron à Amiens : des “difficultés de circulation” sont attendues

Le président de la République Emmanuel Macron se rend à Amiens les jeudi 21 et vendredi 22 novembre.

Le jeudi 21 novembre, il inaugurera le pôle universitaire installé au cœur de la citadelle d’Amiens, il participera au lancement de Chroma et se rendra au cirque pour assister à la cérémonie d’ouverture d’« Amiens for Youth », capitale européenne de la jeunesse.

Le vendredi 22 novembre, il inaugurera le premier espace France Services à Amiens avant de participer à la réunion du comité stratégique du Canal Seine-Nord Europe à Nesle.

Aujourdhui, le bilan est cruel : seuls 44 salariés ont été repris par un fabricant de mobilier pour entreprises, Ageco. Les autres ont été licenciés. Documents à lappui, les anciens salariés sont convaincus que le projet du chef dentreprise picard était une coquille vide. Cest la raison pour laquelle une petite centaine dentre eux manifestaient, ce 21 novembre, devant le site de leur ancienne entreprise. «Whirlpool fabrique des chômeurs», pouvait-on lire sur la banderole de tête.

Lire aussi : Emmanuel Macron de retour à Amiens, sa ville natale au cœur des enjeux du quinquennat

Le 22 novembre, le chef de lEtat est donc attendu de pied ferme dans sa ville natale par les anciens salariés. «C’est moi qui ai demandé à les voir. Parce que je suis venu en campagne à un moment où ils avaient peur pour leur avenir. Je leur ai tenu un langage de vérité. […] Et comme eux, j’y croyais. Comme eux, j’ai été déçu », a-t-il expliqué dans un entretien au Courrier Picard.

De grosses perturbations sont à craindre pour les automobilistes. La Préfecture de la Somme le reconnaît en des termes plus contenus :

Ces événements entraînent des déplacements importants de participants et spectateurs qui généreront une hausse du trafic routier et des stationnements dans Amiens. Du fait de la forte affluence attendue lors de ces événements, des difficultés passagères de circulation et des ralentissements lors des flux d’arrivée et de sortie peuvent survenir. De la même façon des difficultés de stationnement peuvent être rencontrées.

Pour toute information, le public est invité à contacter le 03 22 97 80 80 (standard de la préfecture).

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Politique  Notre pays est trop négatif , regrette Macron à Amiens

Après son échec de la reprise de Whirlpool Amiens, le propriétaire est devenu un fantôme : plus dadresse…

PETITES PHRASES Devant des étudiants du nouveau site de luniversité de la ville, le président a conseillé de comparer  la France aux autres pays 

“Notre pays est trop négatif”, regrette Macron à Amiens

Cest une véritable mise en garde contre les violences à lapproche de la journée de grève interprofessionnelle du 5 décembre. Emmanuel Macron a déploré, jeudi à Amiens, que la France soit actuellement un  pays trop négatif .  On a limpression si on sécoute collectivement, si on branche la radio ou quon allume la télé, que tout est terrible (…) En ce moment notre pays est, je trouve, trop négatif sur lui-même , a déclaré le chef de lEtat en répondant à des questions détudiants à linauguration du nouveau site de luniversité dAmiens.

Il a une nouvelle fois déploré les  violences dans la rue , après celles dans les universités et pour le premier anniversaire des  gilets jaunes .  Il ny a pas de liberté sans ordre public dans la rue, il y a une liberté de manifester, il y a une liberté dexprimer son opinion, mais il ny a pas de liberté de casser , a-t-il insisté. Cet avertissement est lancé alors que lexécutif surveille de très près les préparatifs du mouvement du 5 décembre et veut que les partenaires sociaux dénoncent les violences, selon un membre du gouvernement.

Au premier jour de sa visite dans sa ville natale, Emmanuel Macron a cherché à convaincre les jeunes d être quand même positifs et (d) avancer .  On a des difficultés, on les affronte. Est-ce quelles sont impossibles à affronter ? Pas du tout ! Est-ce que les choses vont moins bien quil y a 20 ans sur tous les sujets ? Faux ! .

Mais quand "on parle des conditions étudiantes, comparons la France aux autres pays", a-t-il ajouté face à quelque 200 étudiants. En insistant sur les mesures prises depuis le début du quinquennat, comme la suppression de 217 euros de cotisation à la sécurité sociale étudiante. Cest nettement supérieur à la baisse de cinq euros des APL" (Aides personnalisées au logement), quil a reconnu traîner "comme un boulet".

Baisse des APL : Emmanuel Macron reconnaît “traîner un boulet”

Il a toutefois reconnu que lacte désespéré dun étudiant de 22 ans, qui a tenté de simmoler par le feu à Lyon, illustrait  les difficultés  de certains étudiants  pour se loger, se chauffer, parfois se nourrir . Mais quand  on parle des conditions étudiantes, comparons la France aux autres pays , a-t-il ajouté face à quelque 200 étudiants. En insistant sur les mesures prises depuis le début du quinquennat, comme la suppression de 217 euros de cotisation à la sécurité sociale étudiante. Cest nettement supérieur à la baisse de cinq euros des APL (Aides personnalisées au logement), quil a reconnu traîner  comme un boulet .

Il a une nouvelle fois déploré les "violences dans la rue", après celles dans les universités et pour le premier anniversaire des "gilets jaunes". "Il ny a pas de liberté sans ordre public dans la rue, il y a une liberté de manifester, il y a une liberté dexprimer son opinion, mais il ny a pas de liberté de casser", a-t-il insisté.

Emmanuel Macron a lancé jeudi soir les festivités d Amiens, capitale européenne de la jeunesse 2020 , après avoir, avec son épouse Brigitte, assisté au son et lumière consacré au 800e anniversaire de la cathédrale. Le député LFI François Ruffin, élu de la Somme, a pour sa part accusé mercredi le président de venir à Amiens pour  lancer la campagne  de la maire sortante Brigitte Fouré (UDI), soutenu par LREM malgré lopposition de certains responsables locaux de la majorité.

Emmanuel Macron a débuté son allocution en se disant "très heureux, pour des raisons intimes", de revenir dans la ville où il est né le 21 décembre 1977 et a vécu son enfance. Au premier rang de lauditorium, était dailleurs discrètement assis son père, Jean-Michel Macron, professeur de neurologie à luniversité pour encore une année.