Angers Meurtre de Bilal : le chauffeur libéré, la partie civile « sidérée »

Angers Meurtre de Bilal : le chauffeur libéré, la partie civile « sidérée »

Angers Meurtre de Bilal : le chauffeur libéré, la partie civile « sidérée »

« Qui pense à notre douleur ? »En l’apprenant mercredi 10 janvier, Lamia El Hauari, qui a récemment témoigné dans nos colonnes, a craqué. « C’est affreux, je suis détruite. Il lui a fracassé le crâne et il s’en sort. Il a assommé mon fils de coups. Je suis dégoûtée. Qui pense à la brûlure de notre douleur ? » L’instruction se poursuit, mais il n’y a plus aucun détenu dans cette affaire de meurtre.

Les villes les plus consultées

Abonnement Découvrez toutes nos offres d’abonnement

INFO OUEST-FRANCE. Impliqué dans le meurtre de Bilal El Hauari, le chauffeur du tireur présumé est sorti de prison lundi. L’instruction se poursuit. La mère de Bilal crie sa colère.

Matière grasse contre faux billetsÀ 18 ans, Bilal El Hauari a été tué d’un coup de feu dans le dos, au soir du 7 janvier 2017. Selon les enquêteurs, il aurait été la victime d’une double « carotte » dans le cadre d’une transaction de haschisch. D’un côté, ses amis et lui tentant de vendre 4 kg de matière grasse en lieu et place de haschisch. De l’autre, un groupe venu du Mans pour acheter de la marchandise avec de faux billets.