PSG-Angers : on a aimé, on na pas aimé – Le Parisien

PSG-Angers : on a aimé, on na pas aimé - Le Parisien

Ligue 1: les secrets de la réussite dAngers

On appellera ça un choc en toc. Ce PSG-Angers navait de duel au sommet que le titre sur le papier car pour le reste, et sans grande surprise finalement, les Parisiens ont croqué leur dauphin samedi après-midi au Parc des Princes (4-0). Ce succès, qui vient clore une semaine parfaite pour Thomas Tuchel et sa bande (après les victoires à Lyon et à Galatasaray), sest opéré une nouvelle fois sans Edinson Cavani ni Kylian Mbappé (forfait de dernière minute pour ce match) et doit beaucoup à ses nouvelles recrues. Icardi, Sarabia et Gueye ont tous marqué et leur apport démontre une bonne fois pour toutes que le PSG a enfin réussi un mercato estival de grande qualité.

Cest la première fois de la saison que Thomas Tuchel alignait autant de nouvelles gueules dans son XI de départ. Avec Keylor Navas, Ander Herrera, Idrissa Gueye, Pablo Sarabia et Mauro Icardi, cest près de 50 % de léquipe qui sentait bon les soldes dété. A larrivée, pas un seul de ses newbie nest passé à côté. Et quand on regarde le nombre élevé de garçons sur le carreau pour ce match (Cavani, Marquinhos, Mbappé, Draxler, Dagba, Kehrer), on se dit quil fallait au moins ça pour assurer la relève et ne pas se prendre une nouvelle fois les pieds dans le tapis à domicile, après la défaite contre Reims au Parc.

Cétait le match des recrues. UN RÉGAL.ICARDI commence à comprendre le jeu du #PSG. Peu à peu il va planter buts sur buts.SARABIA déjà 1 but et 3 assists TCC.GUEYE a 24 poumons et senvole. Le meilleur dans son registre (après il nous faut un DEUXIÈME GUEYE EN RÉSERVE!!).

2-0, cétait le résultat à la pause et au retour des vestiaires, les locaux ont continué à dérouler et mettre la pression sur leurs opposants du jour. Désireux de confirmer sa bonne forme actuelle, Neymar a multiplié les initiatives. Cétait dabord sans réussite. Le Brésilien a manqué deux occasions nettes face à Ludovic Butelle (60e et 75e). À force dinsister, il est quand même parvenu à ses fins en trouvant la faille à lentame du temps additionnel.

Concernant Gueye et Keylor Navas, on navait pas franchement besoin de confirmation. Les deux joueurs sont dun niveau irréprochable depuis quils ont déboulé dans la capitale et le match contre Reims na fait que confirmer ce qui sentait déjà bon depuis la fin du mois daoût. Lancien gardien du Real na certes pas eu grand-chose à faire, mais les rares fois où il a été sollicité, le Costaricien a sorti le grand jeu. De son côté, Gueye a encore une fois été grand au milieu du terrain. Que ce soit à la récupération du ballon, dans la débauche dénergie, dans la projection vers lavant ou dans ses transmissions, le Sénégalais nen finit plus de donner de grands espoirs aux supporters parisiens. Avec un duo Verratti-Gueye, le PSG a de grande chance de voyager en première classe cette saison.

Face à des Angévins trop poreux et venus clairement au Parc pour défendre, Paris ne risquait pas grand-chose dans cette partie. Mais, léquipe de Thomas Tuchel a mis un point dhonneur à ne pas se reposer sur ses acquis. Appliquée, elle a doublé la mise à la 37e par Mauro Icardi. Déjà buteur mardi dernier en Ligue des Champions, lArgentin a de nouveau fait mouche. Dans son pur style, il a surgi au point de pénalty pour convertir une passe de…Sarabia.

Pour les trois autres, on attendait encore de voir avant de se prononcer. Blessé en début de saison, Ander Herrera a disputé ce match dans un rôle quil ne connaissait pas, au poste de latéral droit (histoire de faire souffler Thomas Meunier), et si tout na pas été  top, top, top , comme le dirait Thomas Tuchel, la dépanneuse espagnole sen est plutôt bien sortie.  Jaime jouer au football et ce nest pas important la position dans laquelle je joue, surtout si on gagne, a-t-il expliqué en zone mixte après le match. Je suis simplement content de jouer . Un discours de diplomate à la Talleyrand qui tranche avec les desiderata de certains anciens milieux à la chevelure soyeuse qui chouinaient quand on leur demandait de jouer à contre-emploi. Adrien, si tu nous lis.

Sarabia a été celui qui a montré la voie à suivre en trompant Butelle dun tir décroisé à la 13e minute. Bien servi par le latéral dun jour Ander Herrera, le milieu espagnol a ouvert le score, faisant accessoirement taire les critiques sur son manque defficacité.

En attaque, enfin, Mauro Icardi et Pablo Sarabia ont réalisé un match de costaud, avec des stats à la clé. Un but pour le premier – son deuxième en quatre jours après celui inscrit à Istabul mardi, un but et deux passes dépour le seconde. Si on sent que le buteur argentin doit encore travailler pour mieux combiner avec ses coéquipiers, lEspagnol en revanche semble (enfin) avoir définitivement pris ses marques au PSG.

Sarabia et icardi 2 recrues qui commencent à simposer et à monter en puissance cest top.#PSG #TeamPSG

Alors que certains au PSG commençaient à trouver le temps long concernant Sarabia, qui ne sétait toujours pas montré décisif avec Paris alors quil sortait dune saison de maboule avec Séville (23 buts, 17 passes dé toutes compétitions confondues), les voilà rassurés. Après un bon match à Galatasaray conclut par une passe décisive pour Icardi dans la semaine, lhomme aux initiales du PSG (Pablo Sarabia Garcia) a tout simplement été lhomme du match contre Angers.

Un pion quil est allé chercher tout seul comme un grand, et deux cadeaux pour Icardi et Gueye (même si la deuxième passe était plutôt un tir raté), Sarabia a réalisé son meilleur match sous le maillot parisien.  Oui, enfin le premier but, je lattendais depuis un moment , a-t-il lâché en souriant, visiblement soulagé davoir vaincu le signe indien. Tout sourire lui aussi, Thomas Tuchel na pas souhaité sattarder sur un joueur en particulier, louant toutes les nouvelles têtes venues renforcer son équipe.  Avec les recrues, on a gagné en personnalité, en expérience. Nous sommes plus fiables , sest-il félicité. Quand on sait que ce mercato estival est à 90 % estampillé  TT , lallemand avait de quoi quitter lestrade et le Parc des Princes de bonne humeur.

Retrouvez cet article sur 20minutesÀ lire aussi :PSG: Kylian Mbappé forfait face à Angers mais ce nest pas une rechute assure TuchelPSG-Angers :  Non, ce nest pas surprenant de nous voir en haut de laffiche , estime lAngevin Pierrick CapellePSG – Angers : Très appliqué, Paris ramène Angers sur terre après sa large victoire (4-0)… Revivez le live avec nous

Auteur dun début de saison exceptionnel avec cinq victoires, un nul et deux défaites, Angers occupe la deuxième place de la Ligue 1 à la surprise générale. De quoi senflammer ? Ce nest évidemment pas le genre de la maison. “Ce que jespère, cest quon va vivre une belle saison sans avoir langoisse ou la pression du maintien”, ambitionne modestement Stéphane Moulin. Le maintien, le SCO lobtient depuis cinq saisons plus ou moins aisément. Tout en ayant le dix-septième budget du championnat. Un miracle permanent qui sexplique par une méthode portée par des valeurs fortes.

La première est la stabilité. Sil fallait un mot définir le club angevin, on retiendrait sans aucun doute celui-là. Stéphane Moulin est en poste depuis 2011, ce qui fait de lui, le technicien le plus ancien en Europe. Saïd Chabane, le président, est à la direction depuis 2012. “Notre club démontre une grande stabilité, ce nest pas coutumier dans le football. Elle permet une grande connaissance des hommes et du projet”, explique Olivier Pickeu, manager général dAngers depuis 2006, dans lémission Breaking Foot sur RMC.

Malgré les bons résultats, le SCO garde les pieds sur terre. “Nous, les anciens, on doit transmettre le message de ne jamais oublier doù lon vient. On est plusieurs joueurs à venir du niveau amateur. Nous avons des valeurs et de lhumilité. On ne restera très certainement pas à cette position, mais il faut croquer dans chaque match pour faire perdurer la situation actuelle”, explique Romain Thomas, au club depuis 2013, avec la sagesse de celui qui a tout connu.

Son de cloche similaire chez Stéphane Moulin. “On sait très bien pourquoi on est là. Pour arriver là où on est, il faut savoir que nous devons être à 100 ou 110% parfois. Il faut quil y est tout un tas de paramètre qui doivent senchaîner en notre faveur. Cest prématuré pour moi dévoquer un classement” atténue le coach emblématique.

Lautre élément qui fascine chez les Angevins concerne le mercato. Chaque année, des plus-values sont réalisées. Et largent obtenu est parfaitement ré-investi sur les remplaçants. Le buteur maison Toko-Ekambi part à Villarreal pour 18 millions deuros ? Bahoken puis Alioui assurent la relève. La pépite Reine-Adélaïde qui sen va à lOL pour 25 millions deuros ? Pereira Lage fait rapidement oublier le milieu de terrain. “Nous travaillons depuis tellement dannées ensemble que je sais parfaitement quand Moulin est capable de faire passer un cap à un joueur. Puis, nous avons des cadres comme Traoré, Manceau, Thomas ou Mangani, qui permettent de faciliter lintégration”, explique Olivier Pickeu. De quoi confirmer que cest dans les vieux pots quon fait les meilleures confitures.