Hypermarché sans personnel : après celui dAngers, Casino va ouvrir dautres magasins le dimanche – Europe 1

Hypermarché sans personnel : après celui d\Angers, Casino va ouvrir d\autres magasins le dimanche - Europe 1

Hypermarché sans caissiers à Angers : La justice interdit le travail des animatrices le dimanche

Le Tribunal de grande instance (TGI) dAngers a interdit, jeudi, le groupe Casino douvrir le dimanche après-midi son hypermarché à Angers. Ne pouvant faire travailler ses salariés le dimanche après-midi, Casino avait mis en place une parade en nouvrant que des caisses automatiques. Seulement, pour encadrer le déroulement du paiement à ces caisses, lhypermarché faisait appel à un prestataire extérieur pour assurer un service "danimatrices".

La société prestataire, qui employait chaque dimanche après-midi des animatrices depuis le 25 août, va devoir cesser cette activité sous peine dune astreinte de 5.000 euros par infraction constatée. Le juge des référés du TGI dAngers a considéré que cette activité nest pas légale, la société en question appartenant au secteur de lévénementiel dans lequel le travail récurrent le dimanche après-midi nest pas autorisé.

Pour le groupe Casino, cette décision nest pas un frein à louverture du dimanche après-midi. Il restera ouvert dès dimanche prochain, simplement les animatrices de la société prestataire ne seront plus là, seuls resteront les vigiles. Le jugement rendu cet après-midi ne les concerne pas.

Une argumentation que le juge des référés navait pas retenue, de même que toutes les exceptions au travail dominical soulevées par lavocat. Cette décision ne marque pourtant pas un coup darrêt à ces ouvertures dominicales. Le groupe Casino, qui a validé louverture des magasins de Gap (Hautes-Alpes) et de Chaumont (Haute-Marne) ce dimanche 13 octobre, répète que  le jugement dans sa globalité ne concerne ni Géant Casino ni lhypermarché dAngers. Il ne concerne que la société Etic , comme lindique une porte-parole du groupe au Courrier de lOuest.  Ce dispositif avait été imaginé pour accompagner les premiers dimanches les clients qui ne sont pas habitués aux caisses automatiques .

Les clients du magasin pourront donc continuer à faire leurs courses après 13 heures mais ils devront se débrouiller tout seul pour payer leurs achats via les caisses automatiques. Casino estime que le dispositif ainsi redéfini pourra fonctionner : "ça fait 6 dimanches que cet hyper dAngers ouvre le dimanche après-midi, les clients sont maintenant habitués, il nest plus nécessaire de faire appel à des animatrices qui nétaient là que pour amorcer ce changement".

Le 25 août, le Géant Casino d’Angers (Maine-et-Loire) avait été le premier hypermarché en France à ouvrir le dimanche après-midi. Il va rester ouvert le dimanche après 13 heures malgré une décision de justice qui contrarie les plans de la direction. Ce jeudi, le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) d’Angers lui a interdit d’employer des animatrices d’une société prestataire pour assister les clients aux caisses automatiques. La justice avait été saisie par l’inspection du travail et par plusieurs syndicats. Ils contestaient le recours à des caisses automatiques pour contourner l’interdiction par la loi du travail dans les commerces alimentaires le dimanche après-midi, sauf en cas de dérogation, notamment en zone touristique.

Une position que condamnent très fermement les syndicats, très en pointe depuis le début contre louverture du géant Casino dAngers le dimanche après-midi.

Depuis le 25 août, le magasin ouvrait le dimanche après-midi avec uniquement des caisses automatiques et du personnel extérieur au groupe (4 animatrices et 8 vigiles). Linspection du travail avait relevé que les animatrices embauchées par une société prestataire exerçaient en réalité  pour activité réelle et essentielle la gestion du passage des clients aux caisses automatiques du magasin et la gestion des produits et paniers dans les zones de caisse , indique France Info.

Une nouvelle étape dans laffaire de louverture le dimanche du Casino sans caissiers de la Roseraie à Angers. Comme attendu, la justice a rendu ce jeudi après-midi son jugement au sujet de cette expérimentation. Le tribunal de grande instance a condamné la société prestataire qui employait quatre animatrices chargées de laccueil aux caisses automatiques du magasin après 13 heures. Il considère quil sagit d une infraction au principe du repos dominical . Si elle persiste, lentreprise devra payer 5.000 euros  par infraction constatée . Il lui a aussi été ordonné de verser 500 euros à chacune des cinq organisations syndicales, qui dénonçaient depuis le début ce système.

Acte 3 dans l’affaire de l’ouverture le dimanche après-midi du Géant la Roseraie d’Angers. Le tribunal de grande instance d’Angers vient de trancher : le prestataire est condamné. Ordonnance, réaction de la CFDT et Géant, LSA revient sur les déboires de ce nouveau service lancé le 25 août dernier.

 Cest une bonne nouvelle qui conforte lanalyse quon en avait, se félicite Antoine Lelarge, secrétaire général de la CFDT Maine-et-Loire. Casino avait voulu tenter de contourner la loi, mais cette décision montre que si elle navait pas le droit demployer ses propres salariés, ce nest pas non plus possible de le faire via une autre entreprise. Les lois sont faites pour respecter les équilibres : celui entre les petits commerces et les grands, mais aussi celui entre la vie personnelle et professionnelle des salariés.  On ne sait pas encore(…) Lire la suite sur 20minutes

Le tribunal estime que, dans ce cas précis, lemploi de ces animateurs relève dune infraction au principe du repos dominical. Il interdit désormais à la société Événement demployer ses salariés dans cet hyper le dimanche après 13 heures, sous astreinte dune amende de 5000 euros par salarié. Linfraction est dautant plus caractérisée que lintervention de cette société ne relève manifestement pas dune prestation dordre événementiel, mais constitue un moyen dassurer louverture le dimanche après 13 heures, précise le

À lire aussi :Hypermarché sans caissiers à Angers : Le  gilet jaune  qui a bousculé une cliente  sexcuse Hypermarché sans caissier à Angers : Le prestataire assigné en justice pour emploi illégalAngers: Clients chahutés, bugs… Un dimanche mouvementé dans lhypermarché sans caissiers

La décision de justice est tombée ce jeudi 17 octobre en début daprès-midi. Le juge des référés du tribunal de grande instance a rendu son ordonnance. Il a condamné le sous-traitant de Géant casino qui employait 4 animatrices le dimanche après-midi, après 13 heures.