Besançon : nouveaux soupçons sur lanesthésiste – Franceinfo

Besançon : nouveaux soupçons sur l\anesthésiste - Franceinfo

Les actualités de 12h30 – Besançon : le témoignage dune victime présumée de…

La justice linterroge sur une cinquantaine dincidents médicaux. Le docteur Frédéric Péchier a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai. Il est soupçonné dune série dempoisonnements de patients dans des cliniques de Besançon (Doubs).

Après une nouvelle plainte contre un anesthésiste de Besançon, sa garde à vue a été prolongée de 24 heures, mercredi 15 mai. Frédéric Péchier a déjà été mis en examen en 2017, pour sept empoisonnements de patients dont deux sont décédés. Il est aujourdhui interrogé sur 50 cas suspects survenus à chaque fois dans des cliniques où il exerçait. Parmi ces victimes présumées et ancienne patiente de laccusé, Odile Lacheret, qui sexprime sur son cauchemar au micro de RTL. “Je me suis fait opérer en janvier 2015 pour un truc banal de femmes on va dire. Je me suis retrouvée en réanimation et je me souviens de rien”, explique-t-elle. 

Cette garde à vue sinscrit dans le cadre dune enquête préliminaire conduite depuis plus de deux ans sur de nouveaux "faits dempoisonnements potentiels", a précisé une source proche du dossier au Figaro. Cette enquête est distincte de linformation judiciaire dans laquelle le docteur avait été mis en examen en mai 2017 pour les sept premiers cas suspects de patients. Ces derniers avaient fait des arrêts cardiaques, deux étant décédés et cinq ayant pu être ranimés, entre 2008 et 2017. Dans cette enquête, la première procédure avait établi que les patients avaient reçu des doses létales de potassium et danesthésiques administrées volontairement.

“Cest pas lui déjà qui manesthésiait de toute façon. Il est arrivé, il a posé une caisse au pied de mon lit. Jai vu que des cathéters, du genre comme ça, je peux pas dire ce qui est dans la caisse. Il ma dit pour rigoler Cest de la bonne”, ajoute-t-elle. “Jai fait un Takotsubo, un infarctus du stress. Cest une anesthésiste qui ma tout raconté après. Elle ma dit que javais changé de couleur, que jétais grise et que jétais monté en pulsation à 260 quand même, que javais un cœur solide”, raconte-t-elle. 

L'interrogatoire du docteur Frédéric Péchier, indique l'AFP, qui s'achèvera au plus tard jeudi à 9 h, s'inscrit dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte à l'époque de sa mise en examen, intervenue en mars 2017. Elle porte sur une cinquantaine de signalements d'"événements indésirables graves" (EIG) survenus dans des cliniques où l'anesthésiste exerçait, selon une source proche du dossier. Certains de ces EIG pourraient dissimuler des "faits d'empoisonnement potentiels", a-t-on précisé de même source.

Aujourdhui, Odile Lacheret souffre “dénormément de pertes de mémoire” et pour son “boulot cest dur”. “Je comprends pas quavec un métier comme ça on puisse jouer avec la vie des gens”, conclut-elle. 

PolicePartagerDirectLCIENQUÊTE – Déjà mis en examen pour sept empoisonnements en 2017, un anesthésiste de Besançon (Doubs) a été placé en garde à vue mardi. Toujours entendu mercredi, Frédéric Péchier est désormais soupçonné dêtre impliqué dans “une cinquantaine de cas”.2019-05-15T08:20:00.000Z – La rédaction de LCIL'affaire avait déjà choqué l'opinion publique en 2017. Frédéric Péchier, médecin-anesthésiste à Besançon (Doubs) avait été mis en examen pour sept empoisonnements de patients. Selon de récentes révélations, le nombre de ses victimes présumées pourrait être bien plus important. Une enquête a été ouverte sur "une cinquantaine d'événements indésirables graves signalés". 

Ascoval – Ce mercredi 15 mai à minuit, laciérie Ascoval de Saint-Saulve sera officiellement cédée au groupe British Steel. Mais les 270 salariés qui se croyaient sauvés, sont de nouveau dans langoisse. Le sidérurgiste britannique serait en difficulté financière. Élections européennes – Emmanuel Macron se met en première ligne pour la campagne. Son visage apparaît, seul, sur 60.000 nouvelles affiches de LaREM qui seront collées ce week end en dehors des panneaux électoraux. Le slogan : “En marche pour lEurope le 26 mai, je vote Renaissance”.États-Unis – Le Sénat de létat de lAlabama a voté la loi américaine la plus répressive sur lavortement. Elle linterdit totalement, même en cas de viols ou dincestes. Les médecins qui pratiqueraient des IVG pourraient être condamnés à la prison à vie. Football – Après cinq années passées à lAtletico Madrid, le champion du monde Antoine Griezmann partira à la fin de la saison. Tout semble concorder pour un départ vers Barcelone, mais le PSG est toujours à laffût.