Besançon : 6 personnes interpellées pendant la manifestation des gilets jaunes – France 3 Régions

Besançon : 6 personnes interpellées pendant la manifestation des gilets jaunes - France 3 Régions

Toulouse : Une capitaine de police frappée au sol par un Gilet-jaune

Quelques centaines de manifestants se sont mobilisés à Amiens, Besançon, Toulouse, Montpellier et Paris.

A Paris, quelques gilets jaunes dont Jérôme Rodrigues ont participé à une action du groupe Extinction Rebellion dans le centre commercial Italie 2, symbole du capitalisme , sans incidents notables. JACQUES DEMARTHON / AFP Le 47e acte de la mobilisation des  gilets jaunes  a été marqué, samedi 5 octobre, par des incidents en marge des défilés organisés à Amiens et à Besançon, conduisant à des interpellations.

L’appel a été donné sur les réseaux sociaux avec une invitation à la mobilisation, ce samedi, à Besançon. Près de 500 Gilets jaunes et membres de différents syndicats se sont réunis, place de la Révolution, pour une manifestation placée sous le signe de la « défense du service publique ». Malgré de multiples averses, le cortège s’est mis en branle aux alentours de 15 h, pour une déambulation dans les rues bisontines.

A Amiens, la mobilisation avait commencé en fin de matinée dans une ambiance festive avec la mise en place dun  village militant  et des prises de parole liées aux revendications des  gilets jaunes  et aux conséquences de lincendie de lusine Lubrizol de Rouen, dans le département voisin de Seine-Maritime.

Dans laprès-midi, la police a été la cible de jets de bâtons et de pierre et a répliqué avec des gaz lacrymogènes. Le cortège, de  450 personnes dont 30 Black Blocs , selon la préfecture, sétait élancé sur litinéraire autorisé autour du centre-ville avec comme mot dordre d aller chercher  le président Emmanuel Macron, qui a grandi dans le chef-lieu de la Somme. Certains Blacks Blocs sen sont également pris à un McDonalds, au bout du parcours.

Les forces de l’ordre ont procédé à plusieurs sommations avant de tirer des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Cinq personnes ont été interpellées à la suite de ces actes de vandalismes. Certaines ont été placées en garde à vue. Un noyau dur d’une trentaine d’individus a ensuite pris la direction de la gare Viotte en tentant de pénétrer à l’intérieur.

Neuf interpellations ont eu lieu, selon la préfecture. Aucun blessé na été signalé parmi les manifestants. Un fonctionnaire de police a été victime dun malaise et 2 CRS ont été blessés  par des jets de pavés . La mairie a déploré les dégradations ayant visé  trois abribus, des conteneurs ainsi que les devantures de quatre établissements bancaires .

Le préfet a tenu à condamner fermement ces agissements, en déplorant les actes commis par ces personnes. « C’est un établissement public qui a été dégradé par ces personnes », insiste Nicolas Regny, directeur de cabinet.

A Besançon, cinq personnes ont été interpellées en marge dune manifestation  pour les services publics  ayant réuni 500 personnes et où  un noyau dur dune centaine de  gilets jaunes   sen est pris  à coups de barre de fer  à un échafaudage installé sur la façade de la préfecture, selon la préfecture du Doubs.

Pour l’acte 47 des gilets jaunes, entre 50 et 100 personnes se sont retrouvées place Bellecour pour défiler. Une mobilisation famélique par rapport à ce qu’a pu connaître le mouvement lyonnais, y compris récemment. Outre les habituelles revendications, les gilets jaunes ont également dénoncé les violences policières.

Les gendarmes mobiles, appuyés par des policiers locaux, ont  au moins à deux reprises  fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, selon la même source, qui ajoute quil ny a eu aucun blessé. Environ  50 à 60  personnes ont ensuite tenté dinvestir la gare de Besançon, qui avait été fermée, mais ont pu être stoppés  sans heurts  par les forces de lordre, a-t-on ajouté.

Le cortège a paradé entre Perrache et la place des Jacobins avant d’éclater. S’en est suivi un jeu du chat et de la souris entre quelques manifestants excités et la police.

A Toulouse, lun des bastions du mouvement, plusieurs centaines de manifestants,  gilets jaunes , militants anarchistes et écologistes ont défilé dans le centre-ville. Le rendez-vous était dédié à la lutte contre la répression policière et judiciaire en vue notamment du procès vendredi à Toulouse dune militante en fauteuil roulant, jugée pour  violences  envers des policiers avec comme  arme  son fauteuil roulant.

Une femme membre des forces de lordre encadrant la manifestation des Gilets Jaunes a été poussée et frappée à terre ce samedi à Toulouse. Lagresseur a été rattrapé par un policier pendant quun Gilet Jaune aidait la jeune femme à se relever.

La tension est brièvement montée à lapproche de la place du Capitole, de nouveau interdite daccès par la préfecture, quand des policiers de la BAC ont chargé la foule avant de faire usage de gaz lacrymogènes. Trois policiers ont été légèrement blessés selon un bilan provisoire de la préfecture, qui a signalé une interpellation pour  outrage , mais pas de dégradations.

A Montpellier, 300  gilets jaunes  ont défilé, selon la préfecture, qui a fait état de trois interpellations pour dissimulation du visage, mais na pas relevé dincident particulier.

Au final, plus de circonscriptions électorales : un élu de la Nation doit bien se mettre en tête quil est un élu au service de tous les Francais et non au service dune petite circonscription. Inutile den avoir un à deux pas de sa porte. A lheure des mails, on peut envoyer un petit mot à lun deux où quil soit et, le cas échéant, avec le secours de Médiapart, on peut létriller de belle façon. En sait quelque chose le fin gourmet de Rugis, naguère troisième personnage de LEtat, qui a su engloutir homard sur homard, grand cru sur grand cru. Cest le Grandgousier de notre époque, dirait mon ami Rabelais, le Grandgousier qui a fait graver sur son écusson : “fay ce que vouldras” !

A Paris, quelques  gilets jaunes  dont Jérôme Rodrigues ont participé à une action du groupe Extinction Rebellion dans le centre commercial Italie 2,  symbole du capitalisme , sans incidents notables.

Des manifestants pour le climat et des Gilets jaunes ont occupé ce samedi 5 octobre des centres commerciaux à Paris et Bordeaux. Le soir, les forces de lordre se préparaient à pénétrer dans le centre commercial Italie Deux à Paris.

Et pour nos députés, opérons une petite coupe sombre. Trop de députés viennent, au Palais Bourbon, seulement pour user leurs fonds de culotte et consulter leurs ordiphones. Ils nuisent à la clarté des autres. Deux ou trois députés par département, cest amplement suffisant. Les Gilets jaunes demandent à cor et à cri que le superflu de députés et de sénateurs soit jeté sans état dâme du haut de la Roche Tarpéïenne (Saxum Tarpeium). Il y a impérieuse nécessité à nettoyer les écuries dAugias.

Plusieurs centaines de manifestants, notamment des Gilets jaunes et des membres du mouvement écologiste Extinction Rebellion (XR), ont investi ce samedi 5 octobre le centre commercial Italie Deux, non loin de la place dItalie à Paris, ainsi que le centre commercial Les Grands Hommes à Bordeaux.

Un bon coup de fourche chez les sénateurs sera fort apprécié. Un seul sénateur par département, cest bien suffisant. Les élus de cette caste, pleins de suffisance, ne servent pas à grand chose, à vrai dire : les députés, malins comme le renard, se plaisent à détisser ce quau palais du Luxembourg on a tissé. Nos pauvres sénateurs ne sont que les Pénélope des temps modernes. Evidemment, ils doivent être élus par tous les électeurs et non plus par une petite poignée de grands électeurs.

Lopération, que les militants ont baptisée Dernière occupation avant la fin du monde et qui consiste à occuper un symbole du capitalisme, a été organisée par le mouvement Extinction Rebellion.

La manifestation des Gilets jaunes et les affrontements laissent des traces à Amiens

​Nous occuperons illégalement un lieu qui symbolise ce système économique injuste et destructeur pour le transformer en un lieu de vie, de réflexion, dorganisation, de convergence et en faire un jalon de la résistance à venir indique un site internet où les manifestants pouvaient sinscrire davance pour rejoindre laction.

GILETS JAUNES : Manifestation des Gilets jaunes à Amiens: 9 interpellations dont deux personnes en garde à vue

​Rassemblés par petits groupes depuis 10 heures, les manifestants scandant A-ha anticapitaliste et Et un et deux et trois degrés, cest un crime contre lhumanité, ont bloqué lentrée des magasins, relatent les médias.

Si la mobilisation des Gilets jaunes avait commencé à Amiens, dans la Somme, dans une ambiance festive en fin de matinée le 5 octobre, la situation sest dégradée laprès-midi quand des policiers ont été la cible de jets de pierres et de bâtons et ont répliqué avec des gaz lacrymogènes, a informé un correspondant de lAFP.

Incidents à Amiens et Besançon en marge du 47e samedi des “gilets jaunes”

Occupation du centre commercial #Italie2 toujours en cours, beaucoup de monde pour une belle convergence des luttes écolo sociales #GiletsJaunes #Acte47 #5octobre pic.twitter.com/g9P7ZAMP32

Aucun blessé na été signalé parmi les manifestants. Un fonctionnaire de police a été victime dun malaise et deux CRS ont été blessés par des jets de pavés. La mairie a par ailleurs déploré les dégradations ayant visé trois abribus, des conteneurs ainsi que les devantures de quatre établissements bancaires.

​À Paris, les manifestants ont hissé une banderole proclamant: Détruisons les palais du pouvoir. Construisons les maisons du peuple sur la grande verrière de lentrée principale. Ils se sont barricadés à lintérieur du centre commercial pour empêcher lintervention de la police.

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

Les forces de lordre, présentes près du centre commercial Italie Deux depuis 11h00, étaient toujours sur place vers 19h00.

Incidents à Amiens et Besançon en marge du 47e samedi des gilets jaunes

​Selon notre correspondant sur place, les membres de la brigade dintervention se prépareraient à pénétrer dans le centre commercial Italie Deux, alors que les personnes se trouvant à lintérieur bloquent les entrées du bâtiment.

Lintervention a ensuite été interrompue, et vers 22h00, les forces de lordre étaient postées aux alentours, et des centaines de militants occupaient toujours le centre commercial, selon lagence France-Presse (AFP). Ils ont quitté les lieux vers 4h30 ce matin, selon les dernières informations.

Sils reviennent, cest quils estiment ne pas avoir été entendus, au fil des longues semaines de manifestations, sur “la justice fiscale, sociale, environnementale”, précise Romain. Ce Lyonnais habitué à battre le pavé, estime quil “faut que la politique redevienne une affaire de bien commun”.

Ils ont porté des banderoles Travaille. Consomme. Obéis. GJ et Solidarité et Vérité pour les Rouennais.

47eme semaine dessoufflement un peu partout en France.Ici a #Bordeaux ça sessouffle fort !#GiletsJaunes #Acte47 #Macron #CastanerDemission pic.twitter.com/dAdR3DFDHY

Certains sont venus dire “non aux violences policières”. Pas de défilé normalement prévu ce samedi, mais des affiches et banderoles visibles, porteuses de leurs revendications et messages.

Incidents à Amiens et Besançon en marge de la 47ème semaine de mobilisation des gilets jaunes

En nombre, les #GiletsJaunes défilent à #Bordeaux en solidarité avec #Rouen.Ça compense un peu celle de #Macron qui sexprime peu puisquil garde le silence et simpose un cordon sanitaire de 100km autour de #Lubrizol depuis 10 jours…#Acte47 pic.twitter.com/Mt0JyGqEKQ

France : incidents en province lors de manifestations de “gilets jaunes”

Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de l\UE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Un petit groupe de Gilets jaunes arrive au niveau du commissariat du 2e, rue de la Charité. Il est stoppé par un cordon de policiers.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Gilets jaunes: incidents à Amiens et Besançon en marge du 47e acte de la mobilisation

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

La doctrine du maintien de lordre instaurée depuis cinq semaines pour muscler la réponse face aux casseurs va être mise à lépreuve lors du défilé du 1er Mai à Paris, que gilets jaunes et black blocs veulent transformer en capitale de lémeute. Zone dinterdiction de manifester, contrôles préventifs, unités anti-casseurs plus réactives, commandement unique, utilisation de drônes : depuis larrivée du nouveau préfet de police Didier Lallement, les manifestations parisiennes de gilets jaunes sont encadrées par un maintien de lordre se voulant plus efficace. Le changement de doctrine est intervenu après plusieurs épisodes spectaculaires de violences, dégradations et pillages lors des manifestations.

Jets de pierres, gaz lacrymogènes…: plusieurs incidents lors de la mobilisation des gilets jaunes en France

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon a multiplié jeudi soir les attaques contre Marine Le Pen et appelé les électeurs fâchés du Rassemblement national – gilets jaunes en tête – à ne pas jouer contre eux-mêmes. Pour nous, cela reste un objectif de rallier à nous ces gens à qui on dit : Bien-sûr vous êtes fâchés, mais ne faites pas les fachos parce que vous jouez contre vous-mêmes, a-t-il lancé lors dun meeting pour les européennes près de Lyon, reprenant son antienne de campagne fâchés mais pas fachos. Selon lui, la présidente du Rassemblement national nest présente ni sur les thèmes écologiques, ni sur le social, notamment à lAssemblée.

Veuillez consulter notre Politique de Confidentialité. Elle contient les détails sur les types de données que nous recueillons, la façon dont nous les utilisons et vos droits en matière de protection des données.

Puisque vous avez déjà partagé vos données personnelles avec nous lors de la création de votre compte personnel, pour continuer à utiliser celui-ci, veuillez cocher la case ci-dessous:

Si vous ne souhaitez pas que nous continuions à traiter vos données, cliquez ici pour supprimer votre compte.

Un nouveau rassemblement de gilets jaunes se prépare à Amiens

Si vous avez des questions ou des inquiétudes concernant notre Politique de Confidentialité, veuillez nous contacter à privacy@sputniknews.com.

Gilets jaunes à Toulouse : la place du Capitole à nouveau interdite pour lacte 47

Lenregistrement et lidentification de lutilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de lun de ses comptes sur les réseaux sociaux indique lacceptation de ces règles.

Lutilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale.

Lutilisateur sengage à sadresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux lecteurs et aux personnes mentionnées dans les articles.

Ladministration se réserve le droit de supprimer les commentaires publiés dans des langues différentes de celle du contenu principal de larticle.

Sur toutes les versions linguistiques du site sputniknews.com, les commentaires publiés par lutilisateur peuvent être édités.

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

Lutilisateur peut lancer la procédure de recouvrement de son compte / de déblocage de laccès, en écrivant une lettre à ladresse électronique suivante: La lettre doit contenir: moderator.fr@sputniknews.com

Si les modérateurs jugent possible de restaurer le compte / den débloquer laccès, il en sera ainsi.

Dans le cas dune violation répétée des règles et dun blocage répété, laccès de lutilisateur ne peut pas être restauré. Le blocage, dans ce cas, est définitif.

Pour contacter léquipe de modérateurs, utilisez ladresse électronique suivante: moderator.fr@sputniknews.com