Incendie de lécole de Béziers: un adolescent de 15 ans mis en examen et placé en détention – Le Figaro

Incendie de l\école de Béziers: un adolescent de 15 ans mis en examen et placé en détention - Le Figaro

Béziers : à la recherche des incendiaires de lécole et du collège

Cest une école extraordinaire, avec des profs et un directeur géniaux , souffle Virginie, maman dun petit garçon scolarisé aux Tamaris. De cette école idéale , située pourtant dans le quartier sensible de La Devèze à Béziers (Hérault), il ne reste que des cendres et des débris calcinés.

Dimanche 3 novembre au matin, les parents délèves ne cachaient pas leur inquiétude et leur consternation après les incendies criminels qui ont touché lécole des Tamaris ainsi que le collège Katia-et-Maurice-Krafft, le soir dHalloween, jeudi 31 octobre. La rentrée scolaire a dores et déjà été reportée au 12 novembre et 279 élèves doivent être reclassés.

Le rectorat de lacadémie de Montpellier la annoncé ce lundi matin : lécole incendiée ne pouvant être rouverte rapidement, les classes seront réparties dans les autres établissements de Béziers. Les élèves et leur enseignant resteront ensemble. Les parents sont satisfaits.

On ne sait toujours pas où et comment les cours vont se poursuivre , souligne Virginie. Et forcément, les habitants du quartier se demandent qui a pu sen prendre aux deux établissements scolaires.

Dimanche soir, un adolescent de 15 ans a été mis en examen, notamment pour violences aggravées, dégradations par incendie et association de malfaiteurs. Il a été écroué. Originaire du quartier, il avait été interpellé dès vendredi alors quil lançait des projectiles sur des policiers en surveillance devant lécole calcinée.

Durant sa garde à vue, les enquêteurs de la PJ de Montpellier ont constaté que le jeune avait déjà été impliqué dans des faits de dégradations par incendie commis en 2017, à loccasion déjà de la soirée dHalloween, alors quil avait 13 ans , précise Raphaël Balland, le procureur de Béziers. Des poubelles avaient été incendiées dans ce même quartier de La Devèze et il avait été interpellé avec quatre autres jeunes.

En garde à vue, ladolescent, qui était suivi par un juge pour enfants, a admis sa présence durant les violences de jeudi soir. Il a nié en revanche avoir participé aux incendies. Cest un profil compliqué de mineur en récidive , confie un proche de lenquête. Sur sa page Facebook, le garçon fan de foot et de jeux vidéo, indique être scolarisé dans le collège incendié.

Au départ on a un fait divers très moche et les avis devraient se porter sur le comportement de ces individus comme le font certains et moi le premier en condamnant cet acte. Mais il faut toujours quil y en ai un ou plusieurs à ramener cela à la politique pour taper sur un parti ou un homme….je ne vois pas en quoi Mr Ménard à y voir qq chose dans lacte! A ces gens qui se reconnaitront, vous ne valez pas mieux en bavant à chaque fois, vous ne faites au contraire, que confortez les doutes de certains autres!!

Ce type de profils, des gamins du quartier, constitue la piste privilégiée par les enquêteurs qui évoquent un acte de bêtise pure sans revendication . Ils comptent sur les témoignages et la vidéo surveillance pour identifier les complices présumés.

Le bâtiment n'est pas récupérable. Midi Libre / M.L. / Midi Libre Publié le 04/11/2019 à 14:51 / Modifié le 04/11/2019 à 16:27 Sabonner — partages Partager sur Faits divers, Béziers, Vidéos L'expertise a montré que le bâtiment n'est plus viable. Vendredi, la crainte était déjà présente. La mairie en a désormais la réponse. La Ville de Béziers va devoir raser l'école des Tamaris, incendiée à La Devèze la semaine dernière. "Ce sont de vieux bâtiments tout en métal, les barres métalliques qui le soutiennent se sont torsadées, explique Robert Ménard, maire de Béziers. Il est devenu trop dangereux, nous allons donc le raser. Il n'y a pas d'autre solution."

Béziers : après lincendie, lécole des Tamaris va devoir être complètement rasée

Des voyous organisés qui étaient venus cagoulés et équipés de produits inflammables quand ont débuté les tensions, jeudi 31 octobre vers 22 heures. Durant cette soirée dHalloween, pompiers et policiers sont appelés pour des départs de feu dans le quartier. Ils essuient des jets de pierres et tirs de mortiers, avant quun incendie ne se propage dans lécole des Tamaris puis gagne le collège mitoyen.

"Je souhaite que la destruction démarre dès qu'on le peut, reprend le maire de Béziers. Comme il y a une urgence absolue, l'Etat nous a donné l'autorisation de ne pas mettre en place toutes les procédures d'appel d'offres et de mise en concurrence. On va essayer d'aller le plus vite possible. C'est un bâtiment dans lequel il ne faut absolument pas rentrer."

Il faudra le renfort des CRS pour ramener le calme aux alentours de 0h30. Bilan : 17 classes endommagées, dont deux dévastées. Lécole sera sans aucun doute détruite , a annoncé le sous-préfet de Béziers Christian Pouget. Rénover coûterait plus cher que reconstruire.

Béziers : Un mineur de 15 ans mis en examen après lincendie dune école le soir dHalloween

Ce sinistre ne laisse personne indifférent à Béziers. Jai passé toute ma scolarité ici, sattriste Jérôme (le prénom a été modifié), présent devant la cour de son enfance. Avant ce nétait pas comme ça… On faisait des bêtises, mais sans aller jusque-là. Je pense que cest lEtat ou la mairie qui sont visés par cet acte.

Incendie dune école à Béziers : un adolescent de 15 ans interpellé et placé en détention

La classe politique et Robert Ménard, lédile proche du Rassemblement national (RN), ont tous condamné ces attaques. Cest dégueulasse, appuie Henri, un Biterrois. Il y a déjà des dégradations à chaque réveillon, sils sy mettent aussi pour les autres fêtes, ça va mal finir !

En attendant, la ville sorganise pour reclasser les élèves. Les parents qui le peuvent doivent garder leurs enfants , demande la mairie, qui a sollicité laide des proches communes pour fournir du matériel scolaire. Tout a brûlé… Il va falloir remplacer et reprendre les programmes, sinquiète une maîtresse de lécole voisine, qui accueillera des élèves des Tamaris. Chacun fera de son mieux, mais ce ne sera pas évident.

VOIR LES COMMENTAIRESFaits diversInfirmière et son patient tués dans le Loiret : deux juges dinstruction en charge de lenquêteRadicalisation : Vigilance nest pas synonyme de défiance, juge Nicole BelloubetLa Société des réalisateurs de films va radier Christophe Ruggia, mis en cause par Adèle HaenelPas lavée et vomissant du pus : enquête interne à lhôpital de Morlaix après des soupçons de maltraitanceGuide Shopping Le Parisien

Frédéric Lacas va également relayer la demande d’aide de Robert Ménard en termes de matériel. "On est à disposition, nous avons des classes si besoin, même s’il est logique que les gens concernés veuillent rester dans leur quartier. On va aussi voir si on peut proposer du matériel au maire de Béziers". Le président de l’Agglo annonce également que l’institution accompagnera la Ville dans la reconstruction de l’école si besoin : "On se portera solidaires".

Lintégralité de lUEFA Champions League est sur RMC Sport. Sur toute la saison, vivez le meilleur du football européen. Voici toutes les offres RMC Sport disponibles, avec des bons plans à découvrir.

Nintendo nen finit pas de rebondir avec des consoles au concept unique : Nintendo 3DS, Switch et même Wii ou Wii U, on vous aide à choisir une console Nintendo pour le salon, la mobilité ou les deux !

Ce mineur avait été placé en garde à vue vendredi, soupçonné davoir jeté des pierres sur des policiers qui intervenaient sur les lieux du sinistre. Sa garde à vue avait été prolongée samedi, et étendue aux faits dincendies des deux établissements scolaires et dun véhicule stationné à proximité, a indiqué ce dimanche après-midi le procureur de Béziers, interrogé par 20 Minutes. En effet, poursuit le magistrat, plusieurs éléments recueillis par les enquêteurs du SRPJ de Montpellier et du commissariat de Béziers permettaient de soupçonner limplication de ce mineur dans ces faits.

Le forfait mobile Le complet de Prixtel est en promotion pendant encore quelques heures. Cest le moment de profiter de loffre 5 Go à seulement 4,99 euros.

Le Black Friday est en approche, et Conforama participera cette année encore à lévénement, en proposant dimportantes réductions sur des centaines de références. Cest le moment de vous préparer à lévénement, qui aura lieu le vendredi 29 novembre 2019.

Lenquête pour identifier les auteurs des incendies qui ont ravagé lécole Tamaris et deux salles de classe dun collège à Béziers avance. Un adolescent de 15 ans a été mis en examen et placé en détention provisoire ce dimanche soir pour violences aggravées, dégradations par incendie et association de malfaiteurs, a indiqué le parquet de Béziers.

Le jeune homme a été interpellé dès vendredi soir, au lendemain des incendies, alors quil lançait des projectiles sur des policiers en surveillance devant létablissement scolaire sinistré, précise Le Parisien. Durant sa garde à vue, le suspect a reconnu avoir été présent durant les échauffourées jeudi soir mais a nié toute implication dans les incendies.

Le jeune homme est déjà connu des services de police pour des faits “dégradations par incendies commis en 2017, déjà à loccasion de la soirée de Halloween alors quil avait 13 ans”, a indiqué au quotidien Raphaël Balland, procureur de Béziers.   

Les violences ont éclaté jeudi vers 22h30, en pleine fête dHalloween. Un début dincendie sest déclaré dans le collège Katia et Maurice Kraft, dans le quartier défavorisé de La Devèze, à lest de la ville de Béziers. À une centaine de mètres de là, lécole Tamaris a également pris feu: une douzaine de salles ont été lourdement endommagées dont deux totalement détruites, selon les pompiers de lHérault.

A leur arrivée sur les lieux, les policiers de la Brigade anti-criminalité (Bac) ont été “pris à partie à distance par 20 à 30 individus aux visages dissimulés”, qui leur ont jeté “des pierres, pétards et projectiles divers”, a précisé le procureur le soir des débordements. Lenquête, conduite par la police judiciaire de Montpellier, se poursuit pour identifier dautres auteurs éventuellement impliqués dans ces brasiers.