Girondins de Bordeaux: Longuépée, Macia, Varela, Ricardo …

Girondins de Bordeaux: Longuépée, Macia, Varela, Ricardo ...

Joseph DaGrosa tempère les craintes sur Hugo Varela et vante Ricardo

Parti du club parisien en juin dernier pour rejoindre le comité d'organisation des JO de 2024, l'ancien directeur général adjoint en charge des activités commerciales du PSG Frédéric Longuépée ne sera finalement pas resté bien longtemps en dehors du football. Le 6 novembre prochain, il deviendra le nouveau président des Girondins de Bordeaux, en passe d'être vendus par leur actionnaire M6 aux Américains de GACP à l'issue d'un long processus de vente. Ce serait même Jean-Claude Blanc, directeur général du PSG, qui aurait soufflé ce nom.

Les Girondins ont confirmé dimanche dernier la nouvelle dans un communiqué et Frédéric Longuépée s'est réjoui de cette nouvelle étape dans sa carrière : « Je remercie Joseph DaGrosa et GACP pour la confiance qu'ils me témoignent. Il s'agit d'une magnifique opportunité et d'un beau défi dans un club historique du football français, au riche passé européen et qui nourrit de belles ambitions pour l'avenir. Je suis impatient de démarrer cette nouvelle aventure dans une ville magnifique au rayonnement et potentiel résolument internationaux. »

Un ancien collaborateur du PSG a témoigné pour Goal.com concernant Longuépée et les mots sont très positifs : «Il a une tête très bien faite. Il ne cherche pas à être omniscient. Quand il ne se sent pas pour un projet, il s’entoure des bonnes personnes et délègue. Au PSG, c’était quelqu’un de discret, qui n’aimait pas être en lumière. Cependant il avait une vraie vision et ça a compté dans la progression du club et de sa marque.» Les deux parties devraient se retrouver dès le 1er décembre prochain, date du match du PSG au Matmut Atlantique de Bordeaux.

“On a maintenant tous les fonds nécessaires pour assurer le closing. La plupart des papiers ont été signés même si on doit encore soccuper de certains détails et quil reste dautres documents à finaliser. Mais, le processus sera rapide et concis le 6 novembre.”

DaGrosa : “On a tous les fonds nécessaires pour assurer le closing”

Pour le compte de 20 Minutes, le représentant des repreneurs américains du FCGB, Joseph DaGrosa, rassure quant au rôle dHugo Varela (agent réputé trouble) aux Girondins et déclare sa foi en Ricardo, le coach numéro 1 de Bordeaux.

“Hugo sera un conseiller principal mais il naura aucune influence sur le quotidien du club, ce quil se passe au jour le jour. Il nous donnera des conseils plus généraux, mais rien de plus.

“Notre modèle, cest gagner. Pourquoi est-ce quon appellerait ça le DaGrosa modèle? Aucune individualité ne devra décider unilatéralement, je pense quon doit sappuyer sur toutes les personnes au sein du club. Je lappellerai le modèle du nouveau Bordeaux, plutôt que le modèle DaGrosa. Cest très important parce que ça ne fonctionne jamais quand on ne sappuie que sur une seule personne. Il faut sappuyer sur toute la structure du club.”

Ricardo ? Jai une grande estime pour lui. Cest un entraîneur denvergure internationale. Il doit faire face pour le moment à un grand défi car il a beaucoup de matchs à jouer entre la Ligue 1 et la Ligue Europa. Il connaît bien le club, il a une grande aura au sein du club mais aussi en Europe. Jai une grande confiance en lui.”

Jean Gachassin : "Il proposait régulièrement des idées, les responsabilités il a ça dans le sang"

Le nom de lancien directeur général adjoint du Paris Saint-Germain a même été annoncé sur le tard à la direction actuelle (Stéphane Martin, M6, Nicolas de Tavernost) et même à Joe DaGrosa, le boss de GACP, qui avait déjà présenté, en off, le nom de Jean dArthuys. Notamment quand il avait convaincu les élus de Bordeaux Métropole de lui faire confiance.

Jimmy Briand : "Jai de lexpérience et ça ne ma pas perturbé plus quautre chose"

Alain Giresse : "À travers un match, on réagit dans l'immédiat et on se limite souvent à ça"

Larrivée de Frédéric Longuépée est “Un signe positif pour les partenaires commerciaux des Girondins”

Joseph DaGrosa : "Nous voulons rendre la ville et le club de Bordeaux fiers, le meilleur est à venir"

Connu pour avoir participé aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988, dans les épreuves de gymnastique, ce passionné de sport sest rapidement fait remarquer à la FFT dans un secteur quil maîtrise à la perfection, le marketing. Lancien directeur délégué chargé de ladministration générale et de la billetterie avait été un collaborateur efficace selon Jean Gachassin, président de cette Fédération de 2009 et 2017. “Cétait une personne très consciencieuse, qui allait de lavant. Il proposait régulièrement des idées, les responsabilités, il a ça dans le sang. Frédéric sintéressait à tous les pans de la vie sportive. Suis-je étonné quil prenne ce poste à Bordeaux ? Oui tout de même car cest une responsabilité immense mais il a dû analyser ça avec du bon sens, peser le pour et le contre et se lancer dans ce beau projet. On a regretté son départ vers le Paris Saint-Germain mais cette proposition était très intéressante à lépoque.” Ces remords vis-à-vis de son départ se retrouvent dans le comité dorganisation de Paris 2024 où il ne sera resté que deux mois mais aura paradoxalement fait une très bonne impression.  Dans cette même Fédération française de tennis, Frédéric Longuépée a fait une rencontre qui allait changer sa carrière : celle de Jean-Claude Blanc, alors directeur général de la FFT. Dune relation de travail, le lien entre les deux hommes devient fort au point de devenir une amitié. Si leurs chemins se séparent lors du départ de Blanc vers la Juventus, ils se retrouveront quelques années après, lors de larrivée des Qataris au Paris Saint-Germain. Nommé Directeur général délégué du club, il nhésite pas à sentourer de personnes de confiance pour cet ambitieux projet. En janvier 2012, Frédéric Longuépée rejoint léquipe de la capitale, en charge des activités commerciales. Si la ville de Paris est mondialement connue, le club souffre alors dun déficit de notoriété par rapport aux grosses écuries européennes. En parallèle des arrivées de Beckham, Ibrahimovic, Thiago Silva ou encore Neymar, Longuépée se concentre à développer la “marque PSG” dans des zones fortement lucratives, comme les États-Unis et lAsie.

Choisi par King Street, Frédéric Longuépée a été annoncé tardivement au club girondin et à Joe DaGrosa

Un ancien associé qui a souhaité rester anonyme a fortement apprécié ses six années de travail avec lancien gymnaste, nhésitant pas à décrire une personnalité à la fois compétente mais aussi lucide sur ses missions à mener. “Il a une tête très bien faite. Il ne cherche pas à être omniscient. Quand il ne se sent pas pour un projet, il sentoure des bonnes personnes et délègue. Au PSG, cétait quelquun de discret, qui naimait pas être en lumière. Cependant il avait une vraie vision et ça a compté dans la progression du club et de sa marque.” Présent dans plusieurs salons et conférences à travers le monde, notamment en Inde, en Chine et aux États-Unis, Longuépée sest attelé pendant son mandat à faire grandir laura du club de la capitale. Une mission sensible quil devra aussi mener à bien lors de sa prise de fonctions au Haillan. “Lors des dîners davant-match en Ligue des champions, Nasser Al-Khelaïfi aimait beaucoup lavoir à sa table. Il lappréciait pour sa culture et sa capacité de réflexion”, commente un de ses proches.  Concernant le choix de Joseph DaGrosa, lhomme daffaires du groupe dinvestissement GACP (General American Capital Partners), le poste confié à Longuépée sera avant tout administratif et commercial, alors quun directeur sportif (Eduardo Macia de Leicester est fortement pressenti) doit arriver avant la fin de lannée. Cest dailleurs Jean-Claude Blanc, qui a dit tout le bien quil pensait de son ancien adjoint à GACP pour prendre la présidence des Marine et Blanc, en le désignant comme lhomme idéal auprès de linvestisseur floridien. “Le sportif, de manière pure et dure, il ne connaît pas forcément en qualité de dirigeant, poursuit son ancien collaborateur au PSG. Cest un saut vers linconnu mais pour les partenaires commerciaux, son arrivée est un vrai signe positif pour les Girondins.” Destiné à étendre le rayonnement des Girondins à travers la popularité de la ville et de ses atouts locaux (dont le vin), Frédéric Longuépée se prépare à 53 ans à son défi le plus délicat mais aussi le plus palpitant, sans modération.

Girondins33.com est un site dinformation qui relaie lensemble de lactualité du Girondins de Bordeaux depuis le 7 août 2009 au travers darticles et de news diffusés au quotidien.