Un fort séisme ressenti de Bordeaux à lAuvergne – Le Dauphiné Libéré

Un fort séisme ressenti de Bordeaux à l\Auvergne - Le Dauphiné Libéré

Tremblement de terre de magnitude 4,9 dans le Sud-Ouest

À la suite du séisme, des secousses ont été ressenties de Bordeaux à Poitiers, selon des témoignages. (Image dillustration).

La terre a tremblé en France ce mercredi 20 mars. Un séisme de magnitude 4,9 sur léchelle de Richter a été enregistré vers 10 h 30 en Charente-Maritime, près de Montendre, selon le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS), basé à Strasbourg, et des témoignages. Lépicentre du séisme se situe à environ 5 kilomètres de Montendre, commune située à environ 70 kilomètres au nord de Bordeaux, et à 6 kilomètres de profondeur, selon le RéNasSS.

Les secousses ont été ressenties dans plusieurs départements du Sud-Ouest, comme la Gironde, la Charente et la Charente-Maritime. Deux cheminées se sont, par ailleurs, écroulées dans deux appartements vides de la ville de Barbezieux, rapporte Sud Ouest. Il pourrait sagir des conséquences du tremblement de terre. 

À la suite du séisme, des secousses ont été ressenties de Bordeaux à Poitiers, selon des témoignages.  Jai ressenti un léger tangage, mon canapé est parti de droite à gauche. Ça a tangué comme sur un bateau , a indiqué à lAFP François Aliane, 58 ans, un habitant de Gençay (Vienne), près de Poitiers. Il na toutefois pas constaté de fissures sur sa maison en pierre, construite en 1900, et a précisé ne pas avoir été blessé.

Initialement détecté à 33 kilomètres de Coutras, le séisme a ensuite été validé par un analyste du Réseau National de surveillance sismique (RéNass), qui l’a localisé à 34 kilomètres de Pauillac et 32 km de Blaye, en Gironde, 24 km de Barbezieux, en Charente, 18 km de Jonzac et 5 km de Montendre, en Charente-Maritime, ainsi que 33 km de La Roche-Chalais, en Dordogne. L’épicentre, d’abord donné à une profondeur de 10 km, a ensuite été annoncé à 6 km de profondeur. Le bâtiment du journal “Sud Ouest”, situé sur la rive droite de Bordeaux, a d’ailleurs vibré pendant quelques secondes, à la surprise générale. 

Des #séismes de faible amplitude ont eu lieu en @bretagnegouv et @PrefAquitaine33 hier et aujourdhui. Aucun blessé et peu de dégâts sont à déplorer. Même si ce type de phénomène reste rare en France métropolitaine, connaissez-vous les précautions à suivre ? #tremblementdeterre pic.twitter.com/02Idx9gp0F

Un second séisme, de moindre intensité, 2,8 sur l’échelle de Richter, s’est ensuite produit au même endroit, à 11h29. La zone n’est pourtant pas connue comme étant particulièrement exposée au risque sismique. Selon la cartographie du ministère de l’Environnement, la Gironde est située dans une zone à faible risque, alors que certaines parties de la Charente-Maritime et de la Charente sont en zone à risque modéré.

Cest assez inhabituel dans le sud-ouest de la France, région réputée peu sismique. Pourtant, un séisme de magnitude 5 a ébranlé la Gironde ce mercredi matin. Une magnitude déjà très inhabituelle pour lensemble de la France.

Selon Jérôme Vergne, sismologue au Bureau central sismologique français (BCSF), “ce séisme est relativement exceptionnel. Pas tant par sa magnitude que par sa localisation”. L’épicentre se trouve “à la limite de l’une des zones que l’on considère comme l’une des moins sismiques de France”, poursuit-il, ajoutant que “le dernier événement d’une amplitude équivalente (…) remonte à 1759”. 

Un tremblement de terre a été ressenti ce matin en Gironde et en Charente. Lépicentre se trouvait tout proche de Montendre en Charente-Maritime. Les secouses nont fait aucun blessé ni dégât matériel, selon la préfecture de Nouvelle-Aquitaine.

Selon le spécialiste, la cause de ce séisme, dont l’épicentre se trouve “dans l’extrême sud de l’entité géologique du massif armoricain”, est “très probablement une rupture d’une des anciennes failles créées il y a plusieurs millions d’années”. “On peut s’attendre à des répliques. En général, elles sont d’une magnitude inférieure au choc principal et peuvent durer quelques jours”, conclut-il.

A noter que la Bretagne comme la région de Montendre sont considérées comme des zones de risque de sismicité faible (2 sur 5). En France métropolitaine, il existe des régions où ce risque est fort (4 sur 5), à savoir les Pyrénées, les Alpes et une petite partie des Vosges. Mais même dans des régions où ce risque est modéré, des tremblements de terre dune magnitude de 7 ont déjà été enregistrés, lesquels présentes des dangers déjà importants.

Depuis l’événement, les témoignages sont nombreux. “J’étais dans le salon en train de regarder la télé. J’ai ressenti un grondement sourd et ça a tremblé aussi 5 secondes. Tout a tremblé dans la maison”, raconte une internaute de Dordogne. “La Terre a tremblé en plein cours avec les 4e, cela permet de réviser”, relate un professeur de Ribérac. “Le Vidéo-projecteur, les murs et fenêtres ont tremblé et les élèves étaient surpris”. 

Après Brest, un séisme de magnitude 5.0 enregistré ce matin à Bordeaux

“Première fois que je ressens un tremblement de terre, c’est très effrayant de ne pas savoir si c’est l’immeuble qui est en train de s’effondrer”, témoigne aussi une internaute qui a ressenti la secousse à Bordeaux. “J’étais au téléphone avec quelqu’un de la commune de Montlieu-la-Garde au moment de la secousse, rapporte un internaute d’Angoulême, en Charente, sur le site du Bureau central sismologique français (BCSF). Il a ressenti la secousse 2–3 secondes avant moi”.

Sabonner Actualité Sport Rugby Football Basket Handball Cyclisme Course À Pied Athlétisme Auto-Moto Judo Faits divers Sorties Grand-Angoulême Angoulême Balzac Brie Champniers Claix Dirac Fléac Garat Gond-Pontouvre La Couronne Linars L'Isle-d'Espagnac Magnac-sur-Touvre Mornac Mouthiers sur Boëme Nersac Puymoyen Roullet-saint-Estephe Ruelle-sur-Touvre Saint-Michel Saint-Saturnin Saint-Yrieix-sur-Charente Soyaux Touvre Voeuil-et-Giget Grand-Cognac Chateaubernard Châteauneuf-sur-Charente Cognac Jarnac Segonzac Rouillac Val de Tardoire La Rochefoucauld en Angoumois Montbron Sud-Barbezieux Aubeterre-sur-Dronne Baignes-Sainte-Radegonde Barbezieux Saint-Hilaire Brossac Chalais Côteaux du Blanzacais Montmoreau Val-des-Vignes Villebois-Lavalette Nord Ruffécois Aigre – Villejésus Courcôme Mansle Nanteuil-en-Vallée Ruffec Saint-Amant-de-Boixe Vars Villefagnan Charente Limousine Chabanais Champagne-Mouton Chasseneuil-sur-Bonnieure Confolens Montemboeuf Terres de Haute Charente Saint-Claud Connexion me connecter m'inscrire voir mon profil gérer mon abonnement me déconnecter Mabonner Mes services Le Journal Les articles abonnés Rubriques Actualité Sport Fait Divers Sorties Annonces Carnet Connexion me connecter m'inscrire voir mon profil gérer mon abonnement me déconnecter Mabonner Mes services Le Journal Les articles abonnés Rubriques Actualité Sport Fait Divers Sorties Annonces Carnet Charente Séisme de magnitude 4.9 ressenti en Charente: une belle frousse mais une chute de cheminée comme seul dégât A Barbezieux, le petit séisme a fait seffondrer deux cheminées. Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Renaud JOUBERT Lépicentre du tremblement de terre a été localisé à 2 km de Montendre selon le Renass. Capture décran 102 Par charentelibre.fr, publié le 20 mars 2019 à 11h06, modifié à13h00. Le témoignage de Manon Bertin, barbezilienne évacuée de son appartement après la chute dune cheminée consécutive au tremblement de terre de ce matin.

Un autre, installé à Belvès, en Dordogne, raconte qu’il travaillait “dans les combles” de sa maison quand “tout le toit s’est mis progressivement à craquer de partout. Ensuite, la secousse a fait trembler le sol pendant quelques secondes”. À Archiac, en Charente-Maritime, un témoin assure avoir entendu un bruit similaire à “un camion qui passe dans une petite rue”. À Laruscade, en Gironde, un internaute de SudOuest.fr assure avoir entendu un “gros bruit, comme une explosion”, ajoutant que les “murs tremblaient”. “Beaucoup ont pensé à la centrale” nucléaire “de Braud-et-Saint-Louis”, ajoute-t-il.

Sa voisine, qui tient le magasin de téléphonie mobile dans lavenue de la gare, est restée scotchée le temps de la secousse. “Cétait comme dans les films. Les vitrines se sont cognées les unes aux autres et les téléphones sont tombées à lintérieur. Si javais été seule, jaurais pensé que javais un problème de vision mais on a tous senti la même chose. Cest impressionnant de voir bouger des choses qui ne bougent pas dhabitude. Ensuite, on est tous sortis dans la rue pour voir si on était les seuls à avoir senti la secousse. La réaction a été de se dire quon navait pas su quoi faire”, raconte Peggy Vicaire. 

À Barbezieux-Saint-Hilaire, une cheminée à double conduit s’est effondrée dans deux appartements vides et les voisins ont été évacués par précaution. Selon les préfectures de la Charente et de la Charente-Maritime, aucun blessé n’est à déplorer dans ces départements. La préfecture de la Gironde assure également qu’aucun “blessé ni dégât matériel” n’est observé “à cette heure”. Elle ajoute toutefois qu’il existe une “possibilité de légers dégâts sur des bâtiments vulnérables”.