Bordeaux : le tombeau présumé de Montaigne a été ouvert pour la première fois depuis 1886 – France 3 Régions

Bordeaux : le tombeau présumé de Montaigne a été ouvert pour la première fois depuis 1886 - France 3 Régions

Le tombeau de Montaigne va être ouvert cette semaine pour sassurer que sa dépouille y repose

Le célèbre philosophe repose-t-il bien au musée dAquitaine de Bordeaux ? Les archéologues veulent sen assurer en programmant de nombreuse analyses, allant de la composition du bois du cercueil à la recherches dADN..

Des scientifiques ont ouvert ce qui est sans doute la tombe du philosophe. Les investigations vont entrer dans une nouvelle phase, pointe  Sciences et Avenir .

“Nous sommes vraisemblablement en présence de Michel de Montaigne” (1533-1592), a affirmé lors dune conférence de presse Laurent Védrine, directeur du musée dAquitaine.

En novembre 2018, le musée dAquitaine à Bordeaux faisait une incroyable découverte dans ses sous-sols : un tombeau contenant un cercueil en bois sur lequel une plaque en cuivre laisse apparaître le nom de Michel Montaigne. Un an plus tard, les scientifiques ont ouvert le tombeau pour savoir sil sagit bien du philosophe de la Renaissance, raconte Sciences et Avenir. Résultat  ? Il repose  vraisemblablement  bien dans ce tombeau, mais de nombreuses analyses à venir devront en apporter la preuve, ont annoncé mercredi les scientifiques et la ville.

 Nous sommes vraisemblablement en présence de Michel de Montaigne  (1533-1592), a affirmé lors dune conférence de presse Laurent Védrine, directeur du musée dAquitaine.  Des indices archéologiques et historiques nous amènent à penser que nous sommes sur la bonne voie. Je le pense, mais je nen suis pas sûr. Il faut le vérifier , a-t-il ensuite précisé à lAgence France-Presse. Cest un moment  historique et émouvant , a affirmé Fabien Robert, premier adjoint de Bordeaux, dont Montaigne fut le maire de 1581 à 1585.

Cela devait être le grand moment. Les 18 et 19 novembre, à Bordeaux, les scientifiques ont extrait le cercueil en bois de chêne,  parfaitement conservé , qui avait déjà pu être observé lan dernier grâce à lusage dune mini-caméra. On peut y lire le nom de Montaigne peint en grandes lettres brunes. Mais son ouverture na pas permis de confirmer loccupant du tombeau. En effet, après avoir ôté les rivets, les spécialistes ont découvert un second cercueil, constitué de plomb et fermé hermétiquement.  À travers certains pans abîmés, nous avons pu apercevoir quelques ossements, mais notre vision est très fragmentaire. Nous ne savons pas sil contient un (…)

En 1593, le cercueil de Montaigne est installé dans la chapelle du couvent des Feuillants, situé à lemplacement de lactuel musée dAquitaine. En 1802, ce couvent fait place au lycée Royal, dont la chapelle abrite le cercueil jusquen 1871, date à laquelle le lycée est détruit par un incendie. Les restes de Montaigne sont alors transportés au dépositoire du cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux.

Lire la suite sur LePoint.frMontaigne : le chat est un homme comme les autres Montaigne est un observateur des rapports sociaux LisonsZenfants : graines de savantsPatrick Sébastien va faire  tourner les serviettes  dans les ZénithRecevez la newsletter Le Point.fr