Bordeaux : des scientifiques auraient découvert la dépouille de Montaigne – Franceinfo

Bordeaux : des scientifiques auraient découvert la dépouille de Montaigne - Franceinfo

Bordeaux : les fouilles du tombeau de Montaigne ont commencé

Le travail sera de longue haleine affirment les scientifiques et les responsables du Musée dAquitaine. Mais il y a de fortes chances que le tombeau retrouvé au sous-sol du musée dAquitaine à Bordeaux soit bien celui du philosophe écrivain. Les premières découvertes, révélées ce mercredi, indiquent quune boîte en plomb laissant apparaître des ossements a été découverte. Elle va être ouverte prochainement.

Une équipe constituée de scientifiques et darchéologues a ouvert le tombeau lundi pour la première fois depuis 1886 !

Le philosophe Michel de Montaigne repose “vraisemblablement” bien dans un musée de Bordeaux comme on le soupçonnait depuis un an, mais de nombreuses analyses à venir devront en apporter la preuve, ont annoncé mercredi les scientifiques et la Ville.

A lintérieur se trouve un cercueil en bois avec linscription “Michel de Montaigne” et une plaque gravée à son nom. Une fois ouvert, il a révélé lexistence dune mystérieuse boîte en plomb, un mode dinhumation caractéristique de lépoque moderne. Elle laisse apparaître des ossements, un fémur et un os du bassin. 

En 1593, le cercueil de Montaigne est installé dans la chapelle du couvent des Feuillants, situé à lemplacement de lactuel musée dAquitaine. En 1802, ce couvent fait place au lycée Royal, dont la chapelle abrite le cercueil jusquen 1871, date à laquelle le lycée est détruit par un incendie. Les restes de Montaigne sont alors transportés au dépositoire du cimetière de la Chartreuse, à Bordeaux.

Bordeaux : le tombeau présumé de Montaigne ouvert pour la première fois par des scientifiques

Un cylindre, probablement en plomb également, a été trouvé à côté du tombeau. Il pourrait contenir le parchemin de lacte dinhumation de Montaigne. 

A-t-on retrouvé la dépouille de Michel de Montaigne? La question sétait posée lannée passée après la découverte dun caveau sous le musée de lAquitaine à Bordeaux. La sépulture de lauteur des Essais va être ouverte mercredi pour sassurer que le philosophe humaniste, dont la dépouille a beaucoup voyagé, y repose bien, a annoncé lundi la mairie.

Par ailleurs, un crâne a également été découvert au niveau inférieur du tombeau, mais il “appartient potentiellement à quelquun dautre”, indique Hélène Réveillas, responsable des fouilles, archéoanthropologue au Centre darchéologie préventive de Bordeaux Métropole. La partie inférieure du tombeau va être ouverte prochainement pour le savoir. 

“Cest comme une enquête policière, prochaine étape, ouvrir la boîte en plomb” ajoute Hélène Réveillas. Les études réalisées sur les ossements permettront notamment de déterminer lâge et le sexe de la dépouille, puis des analyses ADN seront menées pour confirmer si elle appartient bien à celui qui fut maire de Bordeaux à deux reprises de 1581 à 1585. 

Un cercueil de bois sur lequel le nom de “Montaigne” est peint en grandes lettres brunes, a été extrait en début de semaine du “tombeau présumé” de lécrivain, dans les sous-sols du musée autrefois couvent où avait été inhumé lécrivain. Le cercueil renfermait lui-même un “contenant en plomb” dans lequel ont été détectés grâce à une caméra endoscopique, un fémur, un os du bassin et, “en position isolée”, un crâne, a détaillé Hélène Réveillas, archéo-anthropologue à la Métropole de Bordeaux qui dirige les recherches.

Reste à trouver un.e descendant.e de la lignée directe de Michel de Montaigne pour comparer les données génétiques. “Pour linstant on ne la pas”, explique Hélène Réveillas. En tout cas, des résultats sont espérés au cours de lannée prochaine.

Dautres indices pourraient aider les scientifiques lors des analyses des ossements : Michel de Montaigne souffrait de calculs rénaux et a eu plusieurs fractures au cours de sa vie.

Cest un moment “historique et émouvant”, a affirmé Fabien Robert, Premier adjoint de Bordeaux dont Montaigne fut le maire de 1581 à 1585.

“Un moment historique et émouvant”. La dépouille du philosophe Montaigne “vraisemblablement” découverte

Si le doute subsiste, cest aussi que la dépouille de Montaigne a été déplacée à plusieurs reprises. Le philosophe meurt en 1592, et son cercueil est installé dans la chapelle du couvent des Feuillants, site devenu ensuite le lycée impérial puis le musée dAquitaine. 

Mais la chapelle est incendiée et les restes de Montaigne sont transportés provisoirement au cimetière de la Chartreuse à Bordeaux en 1880. Ce nest quen 1886 que les restes sont ramenés sur le site initial. Depuis, le tombeau navait jamais été ouvert. 

Plus de quatre siècles après le décès de Montaigne, le musée dAquitaine, à Bordeaux, a ouvert son tombeau présumé.Selon les premiers éléments, la dépouille pourrait bien être celle du grand philosophe humaniste du XVIe siècle. Il reste encore des examens scientifiques à réaliser. 

“Sur le cercueil il y a une date, ont a limpression que cest 24.12.80, ce qui correspondrait au moment de lexhumation du cercueil dans la chapelle des Feuillants au cimetière de la Chartreuse”, indique Hélène Réveillas.

Caveau de Montaigne à Bordeaux : le corps est probablement celui du philosophe

Un an après la redécouverte du tombeau présumé de Michel de Montaigne, dans les sous-sols du musée dAquitaine, lenquête archéologique pour déterminer si le philosophe bordelais du XVIe (1533-1592) se trouve bien à lintérieur est arrivée à mi-chemin.

Ce mercredi, Laurent Védrine, directeur du musée dAquitaine, et Hélène Réveillas, archéoanthropologue au centre darchéologie préventive de Bordeaux Métropole, ont fait le point sur les découvertes scientifiques effectuées ces derniers mois. Des investigations qui avancent suffisamment pour faire dire à Laurent Védrine que  lon est probablement en présence du corps de Michel de Montaigne. 

(…) Lire la suite sur 20minutesÀ lire aussi :Bordeaux :  Jaccuse , le film de Polanski, déprogrammé mardi à lUtopia après la mobilisation dun collectif féministeBordeaux : Comment des amateurs ont pu acquérir des œuvres dart urbain, à condition de les promener dans la rueBordeaux : Fin du blocage de luniversité Bordeaux-Montaigne ce mercredi