Ligue 1 : Bordeaux-Nîmes interrompu pendant 26 minutes – Sud Ouest

Ligue 1 : Bordeaux-Nîmes interrompu pendant 26 minutes - Sud Ouest

Girondins de Bordeaux : face à Nîmes, entretenir lhabitude

Bizarre, voilà comment on peut qualifier cette rencontre de ce soir. Une équipe locale, cinquième du championnat dotée dune enceinte de 42 000 places, qui affiche quasiment fauteuil vide pour un match de Ligue 1. Laffluence était bien loin des 12 000 spectateurs annoncés. Certes, le 19e du classement, qui plus est en semaine, na pas vocation à déplacer les foules. Dans cette ambiance de match à huis clos, seul Adli se procurait une occasion mais sans danger pour l”arrière garde nîmoise (4e).

La deuxième bizarrerie arrivait à la 11e minute de jeu, lorsque M. Turpin arrêtait la rencontre et renvoyait les deux équipes aux vestiaires. Une décision logique justifiée par la présence dune trentaine de supporters bordelais des Ultramarines au bord de la pelouse. Ces derniers, capricieux, refusaient de quitter cette zone tant quils navaient pas installés leur banderole à lencontre de deux dirigeants du club (Messieurs Longuépée et Thiodet).

Cest bien simple, à la 87e minute, Otavio a inscrit le sixième but des siens – son deuxième personnel – sur la septième frappe cadrée des Girondins, cliniques (6-0, 87e). Mais cest surtout Maja qui a attiré la lumière à lui. Lancien joueur de Sunderland sest offert, plein de sang-froid, son premier doublé en Ligue 1 avant la pause (2-0, 37e). Puis son premier triplé au retour des vestiaires, dune superbe frappe (3-0, 53e). Comme si ça ne suffisait pas, linternational nigérian a livré un caviar à Nicolas De Préville (4-0, 58e) avant le doublé improbable dOtavio.

Une situation qui durera 26 minutes où le côté ahurissant prendra le dessus. À aucun moment des forces de lordre ne sont intervenues. Seuls des stadiers se contentaient dempêcher lenvahissement. Une fois le forfait des Ultras accompli, le match pu reprendre. À la reprise, Ferhat était à loeuvre pour la première opportunité des Crocos. Son tir croisé du droit fuyait le cadre (14e). Pourtant bien en place, les visiteurs déjouaient en seulement trois minutes.

On a dabord assisté à une bien triste scène, mardi soir. Celle de supporters bordelais pénétrant derrière le but de Benoît Costil pour faire entendre leur voix dans le conflit qui les oppose à leur direction, et en particulier à Frédéric Longuépée. Plus précisément pour protester contre linterdiction de déploiement dune banderole visant le président délégué des Girondins. Après plus de 25 minutes dinterruption, les Ultras ont obtenu gain de cause. Et la rencontre a repris son cours pour le bonheur de tous. Enfin, surtout des locaux.

Video: [Direct/Live] Bordeaux – Nîmes : les commentaires depuis le Matmut l #Girondins

Bernardoni sauvait dabord la maison rouge sur la tête de De Préville (23e), il ne pouvait ensuite rien face à Maja qui se présentait seul face à lui (1-0, 26e). Un but dabord refusé pour hors-jeu et finalement accordé par la VAR. Une situation qui fait malheureusement partie du quotidien de ce championnat. Au ralenti, Miguel tardait à saligner et lattaquant girondin semblait en position licite au moment de la passe. Contrairement à samedi dernier, les Gardois montraient davantage de signes de réactions. Une volonté illustrée par les deux frappes lointaines du gauche signées Fomba (29e) et Sarr (34e), qui terminaient toutes à côté de la cage gardée par Costil.

Au retour de la pause, les Nîmois sombraient. Le troisième but intervenait consécutivement dun manque dagressivité de Ripart qui perdait le ballon devant Jovanovic et dAlakouch qui ne gênait pas assez Maja au moment de sa frappe (3-0, 53e). Lancien joueur de Sunderland piquait une troisième fois, laissant les Crocos anesthésiés. Laddition se corsait dans la foulée quand du milieu de terrain De Préville sen allait dribbler Bernardoni et marquer dans le but vide (4-0, 58e). Un but encore une fois entaché dune mauvaise gestion du hors-jeu par la défense rouge, déboussolée.

La marée bleue déferlait et chaque vague ravageait la défense nîmoise. Otavio, ajustait Bernardoni après une passe magnifique dAdli (5-0, 76e). Lancien Parisien a été lhomme du match ce soir en compagnie de Maja, triple buteur. Non rassasié, le milieu brésilien soffrait un doublé dune frappe lointaine légèrement touchée par le portier gardois, en vain (6-0, 87e). Le cauchemar sarrêtait enfin pour le Nîmes Olympique qui va devoir vite se relever de cette terrible défaite puisque Lyon se présente aux Costières, vendredi.

16e journée de Ligue 1. GIRONDINS DE BORDEAUX – NÎMES OLYMPIQUE 6-0. Stade Matmut Atlantique. Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Turpin. Buts pour Bordeaux : Maja (26e, 37e, 53e), De Préville (58e), Otavio (76e, 87e). Avertissements à Bordeaux : Jovanovic (64e), Adli (66e). Avertissement à Nîmes : Alakouch (44e). 

Bordeaux na perdu aucun de ses 9 derniers matches à domicile contre Nîmes en Ligue 1 (3 victoires, 6 nuls), sa dernière défaite contre les Crocos sur ses terres dans lélite remonte au 30 mai 1975 (0-1).

Bordeaux : Costil (cap.) – Sabaly (Kwateng, 80e) , Jovanovic, Koscielny, Pablo, Cafu – Otavio, Aït-Bennasser – Adli, Maja (Basic,75e), De Préville (Kalu,67e). Remplaçants non utilisés : Poussin, Mexer, Bellanova, Hwang. Entraîneur : Paulo de Sousa. 

Bernardoni, L.Dias – Alakouch, Briançon, P.Martinez, Miguel, Paquiez – Buades, Deaux, Fomba, S.Sarr, Valls – Denkey, Duljevic, Ferhat, Philippoteaux, Ripart, Stojanovski

Nîmes : Bernardoni – Alakouch (Paquiez, 67e), Briançon (cap.), Martinez, Miguel – Fomba, Deaux (Valls, 67e) , Sarr – Ferhat, Duljevic, Ripart (Buades, 77e). Remplaçants non utilisés : Dias, Duljevic, Denkey, Stojanovski. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Bernardoni – Alakouch, Briançon (cap), P.Martinez, Miguel – Ferhat, Deaux, T.Valls, Philippoteaux – Ripart, StojanovskiBordeaux – Nîmes, les groupes

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Malgré un contexte défavorable en début de match et linterruption de 25 minutes à la suite dun incident avec les Ultramarines, les joueurs ne se sont pas laissés déconcentrer par lenvironnement et ont produit un beau football, face à une faible équipe nîmoise, il faut le reconnaître. Il fallait gagner avant le déplacement à Marseille, cest fait. Bordeaux est 3e de Ligue 1.

Pour le compte de la 16e journée de Ligue 1, les hommes de Paulo Sousa retrouvaient le Matmut Atlantique pour recevoir le Nîmes Olympique positionné à la 19e place de la Ligue 1. Après une interruption de la rencontre du fait de la présence dUltramarines à labord de la pelouse, le match reprend  après 15 minutes darrêt. Les Marine et Blanc ne feront pas dans le détail contre le Nîmes Olympique en inscrivant 6 buts contre Paul Bernardoni. Grâce à ce large succès, les Bordelais se sont installés à la 3e place du championnat avec un +10 à la différence de but. Il sagit sans doute de la meilleure des manières pour préparer le déplacement à lOrange Vélodrome dimanche soir prochain.

Benoît Costil : Le capitaine des Girondins de Bordeaux a sans doute vécu une partie des plus tranquilles tant son équipe a dominé son sujet. Sil y a un vrai moment important pour Benoît Costil cest quil a joué le rôle de médiateur pendant linterruption de la partie afin que tout le monde puisse reprendre son calme.

Vukasin Jovanovic : Alors quon attendait Vukasin Jovanovic titulaire contre le Stade de Reims, cest contre le Nîmes Olympique quil a remplacé Edson Mexer. À limage de ses partenaires de la défense, lancien joueur du Zénit Saint-Petersbourg a réalisé une partie pleine et a même pu être lun des premiers relanceurs de son équipe comme le milieu de terrain nîmois lui a laissé beaucoup despaces pour sillustrer. À noter quil est le passeur décisif pour le but du triplé pour Josh Maja.

Girondins33.com est un site dinformation qui relaie lensemble de lactualité du FC Girondins de Bordeaux depuis le 7 août 2009 au travers darticles et de news diffusés au quotidien.

Laurent Koscielny : À limage de Vukasin Jovanovic, Laurent Koscielny a vécu une partie dans un fauteuil ou presque tant les joueurs visiteurs ne sont rentrés quà quelques reprises dans la surface bordelaise pour inquiéter au maximum Benoît Costil. Mais sil y a bien quelque chose que lancien gunner a apporté à cette équipe, cest la solidité. Aucun joueur ne semble friable aux côtés de linternational français.

Pablo : Ce soir, concernant les défenseurs, on a limpression de se répéter, mais les Marine et Blanc nont été que peu inquiétés par leur adversaire du soir. Comme Koscielny et Jovanovic, linternational brésilien a connu lui aussi une partie très reposante.

Larbitre de la rencontre, Clément Turpin, a réuni les capitaines des deux équipes et envoyé Benoît Costil en médiateur.

René Girard : Ca va être un match à risque pour les nîmois et aussi pour Bordeaux, mais pas dans le même sens

Jonathan Cafu : Après sa titularisation contre lAS Monaco, il semble lancien joueur du club de Ludogorets a gagné un peu de crédit aux yeux de Paulo Sousa. Sil est souvent léger dans le duel physique, Jonathan Cafu déborde dénergie et nhésite pas à multiplier les replis défensifs. On sent quil a encore quelques délicatesses avec certains de ses contrôles de balle qui pourrait lui permettre de gagner du temps afin de remporter certains duels en un contre un.

Le conflit entre les supporters et la direction du club, déjà dur ces dernières semaines autour des dissensions entre les actionnaires GACP et King Street, sest envenimé un peu plus. Sils nont montré aucun signe de violence physique, ces supporters ont réclamé, avec lappui de toute la tribune du virage sud, la démission du dirigeant, présent en tribune. On a notamment vu Benoît Costil, le gardien des Girondins, tenter de jouer le médiateur avec les supporters mécontents. Une image étonnante. Et inquiétante pour lavenir du club, alors que sur le terrain, lentraîneur Paulo Sousa a réussi à faire des Girondins des candidats aux places européennes.

Video: Frédéric Longuépée : “Je ne démissionnerai pas et je nen ai jamais eu lintention”I #Girondins

Youssef Aït Bennasser : La partie du joueur prêté par lAS Monaco est très contrastée. Sur le terrain, il a souvent manqué de précisions dans ses passes ce qui a souvent mis dans lembarras certains de ses partenaires. Passeur décisif sur le dernier but bordelais, les statistiques individuelles de linternational marocain sont excellentes notamment dans ses passes dans les 30 derniers mètres avec 86% de passes réussies. Au-delà de ça, on la surtout vu rater des passes faciles surtout venant de sa part. Lancien stéphanois a été recruté pour sa qualité de passe et sa percussion, mais ce soir, on na pas vu ces dernières qualités, bien au contraire.

Otavio : Si un homme est soulagé plus que tout le monde ce soir, il sagit bien évidemment dOtavio. Lun des hommes fort de Paulo Sousa est de plus en plus en confiance et cela se voit. Auteur dun doublé contre Nîmes, cétait la première fois de sa carrière quil inscrivait un doublé. Le milieu de terrain brésilien a lui aussi réussi une partie pleine avec 103 passes réussies sur 107 possibles. Dépositaire du jeu bordelais, il a réussi à lancer parfaitement Yacine Adli ou Nicolas De Préville qui ont essayé de très vite trouver Josh Maja dans les meilleures dispositions.

Forte présence policière ce soir pour Bordeaux-Nîmes, les Ultramarines appellent à la non-violence

Youssouf Sabaly : Deuxième titularisation de la saison, linternational sénégalais a remplacé Loris Benito qui était suspendu. Le joueur formé au Paris Saint-Germain a réalisé une très grosse première mi-temps en délivrant une passe décisive à Josh Maja pour louverture du score. Une fois que le score a été acquis pour les Girondins de Bordeaux, on a senti que le latéral droit de formation mettait un petit peu le frein à main. Malgré tout, on retrouve un Sabaly qui a envie de se montrer et cela risque de ne pas laisser insensible Paulo Sousa. Il est remplacé par Enock Kwateng à la 80e minute.

Video: Fred décrypte : le Nîmes Olympique I#Girondins

Yacine Adli : Lancien joueur du Paris Saint-Germain avait eu de grandes difficultés à se lancer dans son match contre Reims. Cette fois-ci, Yacine Adli était beaucoup plus à son aise et ce nest pas une surprise quil soit décisif contre le Nîmes Olympique. Avec près de 75% de passes réussies dans les 30 derniers mètres. À linstar de ses partenaires, une partie très complète pour le jeune milieu de terrain.

Malgré la fronde de ses ultras, Bordeaux cartonne Nîmes

Josh Maja : Sans doute le héros de la partie contre le Nîmes Olympique. Après avoir scoré contre le Stade de Reims, Josh Maja a remis ça au goût du jour contre le club du Gard. Lancien joueur de Sunderland a montré toutes ses qualités techniques de buteur au Matmut Atlantique avec son premier triplé de sa carrière. À la 75e minute, le goleador dun soir sort pour avoir droit à sa standing ovation. Il est remplacé par Toma Basic qui sest montré très remuant pour montrer que lui aussi peut jouer dans le onze titulaire de Paulo Sousa.

Nicolas De Préville : Après une partie compliquée contre le Stade de Reims, Nicolas De Préville a repris quelques couleurs lors de ce cinglant 6-0 contre le Nîmes Olympique. Suite au show Maja, le numéro 12 bordelais se met en évidence grâce à un bon service dans la profondeur par Josh Maja. Il a le temps de contrôler avant de mystifier Paul Bernardoni pour mettre le ballon dans le but vide. À la 66e minute, il cède sa place à Samuel Kalu. Lancien joueur de la Gantoise a eu ce rôle de faux numéro neuf pour terminer la partie.