À Cours-les-Barres, 140 “gilets jaunes” préparent la nuit de …

À Cours-les-Barres, 140 \

Gilets jaunes à Lannion. Un appel à rassemblement samedi

Brest. Après avoir été une douzaine sur le rond-point de Penn ar Chleuz, à Brest, tôt, ce mercredi, on ny comptait plus que deux Gilets jaunes vers 9 h. En revanche, à cette même heure, ils étaient une douzaine à hauteur dIkéa, perturbant la circulation entre Kervao et Ikéa.

Quimperlé. La mobilisation ne faiblit pas. Les Gilets jaunes ont à nouveau passé la nuit à Kervidanou, à Quimperlé. Ce mercredi matin, ils étaient une petite vingtaine à ralentir le flot des véhicules. Motivés et bien décidés à ne rien lâcher.

Un autre gilet jaune, qui sassure de lorganisation et de la sécurité sur zone, sétonne de labsence des retraités.  Où sont-ils ? Que font tous ceux qui ont du temps libre et qui croulent sous les taxes ? . En surveillance dans leur voiture, les gendarmes confirment le calme sur zone et labsence dincident significatif.  Et ce week-end, ils monteront tous à Paris ? , se demande lun dentre eux, mobilisé depuis le début.  Pas sûr quils aient tous les moyens de payer leur carburant , répond son collègue.

Gilets jaunes. Trois ronds-points occupés à Brest

Quimper. La mobilisation se poursuit au rond-point de Troyalach, ce mercredi matin, à Quimper. Un barrage filtrant y a été installé.

Ils ne sont pas très nombreux mais la détermination ne semble pas mollir. Plusieurs dizaines, ce mardi après-midi, au rond-point du Froutven, une poignée à Pen ar Chleuz et à Kervao, vers la zone de Kergonan. Les arrivées à ces ronds-points sont réduites à une file de circulation avec des arrêts imposés par les manifestants. Les taxis et les véhicules durgence sont autorisés à passer par ceux et celles qui régulent la circulation à ces endroits stratégiques du trafic routier au nord de la ville.

Morlaix. Route de Lannion, à Morlaix, il reste une poche de mobilisation ce mercredi matin. Une quinzaine de Gilets jaunes continuent le filtrage devant lentrée de la RN 12. Une opération devant le centre des impôts est envisagée dans les jours à venir.

Devant Ikea, sur le gros rond-point qui mène à Kervao sest montée une tente et un stock de palettes à brûler sur place, image supplémentaire de la détermination de ceux qui assurent quils ne lâcheront surtout pas maintenant.  Ça naurait aucun sens dabandonner maintenant. On ne nous écoute pas. Pas grave, on continuera à paralyser le pays rond-point par rond-point , ajoute celui qui retourne à la file de voitures qui sallonge.

Vannes. Au matin du cinquième jour de mobilisation, à Vannes, les manifestants ne désarment pas aux ronds-points de Luscanen et des Trois-Rois, où ils étaient respectivement une douzaine et une quinzaine pour organiser un barrage filtrant. En revanche, à Atlantheix, ils nétaient que cinq, le matin, donc dans limpossibilité dorganiser un barrage.

Lorient. Le mouvement des Gilets jaunes est en net recul, ce mercredi matin. Une dizaine de Gilets jaunes sont installés sur le rond-point de Lann-Sévelin, à Lanester, où interviendra une prise de parole (diffusée en direct sur la page Facebook du Télégramme Lorient) était prévue à 11 h. Aucun blocage de la RN 165 nest prévu dans la matinée. Du côté du dépôt pétrolier de Lorient, bloqué mardi midi, aucune activité na été observée.

Pontivy. Ce mercredi, vers 7 h, une poignée de gilets jaunes a mené une opération commando pour bloquer lentrée du centre des finances publiques. Laction na pas duré longtemps. Sur ordre du sous-préfet, les manifestants ont été délogés par les gendarmes. En revanche, loccupation du rond-point du Gohélève se poursuit, avec toujours le barrage filtrant comme mode daction.

Pays de Saint-Brieuc. Tôt ce mercredi matin, les organisateurs du mouvement sétaient donné rendez-vous près de laéroport de Trémuson. Dans la foulée, deux actions ont débuté en pays de Saint-Brieuc. À Saint-René, un groupe a bloqué laccès à la station-service de la baie, en bordure de la RN12. Ils ont dû quitter les lieux vers 10 h 30. Dans la foulée, une opération escargot sur la RN12 sest organisée. Les Gilets jaunes disaient vouloir se rendre devant la préfecture de Saint-Brieuc. Une autre action est menée à Plaintel. La plateforme logistique de Super U est bloquée et les camions nen sortent quau compte-gouttes , annoncent des manifestants sur Facebook.

Lannion, Guingamp et Paimpol. Les barrages ont été levés ce mercredi, après quatre jours de mobilisation. Les organisateurs promettent en revanche  dautres actions .

À Lannion, ils étaient encore cinq Gilets jaunes à Bel Air, mercredi, qui ne comptaient pas lâcher. Ils ne bloquaient pas les véhicules, mais ils demandaient à chaque automobiliste de klaxonner pour afficher son soutien :  Un coup de klaxon contre Macron , pour  continuer à se faire entendre . Ambiance très sonore donc. Ces résistants, présents depuis vendredi, invitaient également à un rassemblement, quai dAiguillon, le samedi 24, à partir de 10 h.