Résultat et résumé Brest – Rennes, Ligue 1, 5e journée, Samedi 14 Septembre 2019 – LÉquipe.fr

Résultat et résumé Brest - Rennes, Ligue 1, 5e journée, Samedi 14 Septembre 2019 - L\Équipe.fr

Stade brestois. Belkebla a toujours du coffre… Les notes de Brest après le nul face à Rennes

Ce samedi, Rennes se déplace à Brest dans un derby breton qui se jouera à guichets fermés. Un match que la préfecture du Finistère a placé en vigilance 3 sur 4 par rapport aux risques daffrontements entre les différents ultras.

Un arrêté préfectoral a interdit aux cars des fans rennais de se rendre à Brest avant 17h30, heure à laquelle ils seront immédiatement orientés vers le stade Francis-Le Blé par une escorte de police. "Jespère quil ny aura pas de souci. Le préfet et le sous-préfet sont anxieux car on annonce 300 à 400 supporters qui viennent pour en découdre", a expliqué François Cuillandre, maire PS de la ville, dans des propos rapportés par LEquipe.

Cet été, les ultras de Brest avaient créé des échauffourées avec ceux de Nantes après un match amical. 

C’est l’une des images marquantes de cette soirée de Ligue 1. Sur un choc entre un défenseur du Stade Brestois et son gardien, dû à une poussette d’un Rennais, un but était accordé au Stade Rennais au Stade Francis-Le Blé. S’en est suivi un long imbroglio pendant lequel les joueurs du SB29 ne voulaient pas reprendre le jeu sans l’intervention du VAR. Après visionnage de la séquence, Clément Turpin, l’arbitre de la rencontre, annulait finalement l’avantage donné aux Bretons (score final 0-0). Une décision que ne comprend pas Olivier Létang, le président du Stade Rennais.

Malheureusement, le vice-champion d’Afrique a été victime d’un coup à l’entraînement cette semaine et parait très incertain pour le derby à Brest.

Rennes : Olivier Létang enrage contre larbitrage et le VAR

« Il y a deux situations qui sont pour le moins ambiguës. En première période, il y a un penalty non sifflé sur Raphinha. On a revu les images, il y avait faute. À aucun moment il y a eu consultation du VAR. À la 65ème minute, le but est dans un premier temps validé par larbitre après échanges avec ses collègues qui avaient les images. Cest allé très vite, il a alors largement pris le temps danalyser la situation, a lâché le dirigeant du club breton avant d’enchaîner. On saperçoit que sur les derniers matches, cinq points se baladent quelque part. On se pose des questions par rapport à des décisions arbitrales particulières. On ne va pas entrer dans la parano ou la théorie du complot mais il faut sinterroger. Ça veut dire quoi ? La prochaine fois quune décision ne nous est pas favorable, on nengage pas ? Au-delà du Stade Rennais, ce sont des situations que lon ne peut pas revoir cette saison. »