Brest, un traquenard en forme de test pour le PSG – Le Figaro

Brest, un traquenard en forme de test pour le PSG - Le Figaro

Stade Brestois – PSG. Arrivée du bus parisien : une longue et vaine attente…

Ibrahima Diallo sapprête à recroiser la route de son grand frère Abdou, à loccasion du match entre le Stade Brestois et le Paris SG comptant pour la 13e journée de Ligue 1. Il revient sur ce rendez-vous particulier pour lui sans oublier lessentiel : jouer et prendre les choses en mains pour contrarier cette équipe parisienne.

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

Messenger LinkedIn Email Ibrahima Diallo sest confié, ce jeudi, à deux jours du match qui oppose le Stade Brestois au Paris SG, à loccasion de la 13e journée de Ligue 1. Un match particulier pour le jeune milieu de terrain du SB29 qui retrouvera pour la première fois, son grand frère, Abdou, défenseur central au PSG. Entretien.

Messenger LinkedIn Email Le Paris SG de lère qatarie ne fait, en général, quune bouchée des promus. Les chiffres (lire ci-contre) sont dailleurs sans appel. De ces rencontres, il

Oui, cest assez excitant. Jouer contre son frère, cest assez rare donc je ne sais pas trop comment ça va se passer mais ça va être assez drôle.

Non, pas vraiment car il était en match mercredi mais ces derniers jours on a un peu rigolé sur ça lui et moi.

Avec 9 buts et 4 passes décisives en onze matchs, Kylian Mbappé est lun des hommes de la saison parisienne en cours avec Icardi ou Di Maria. Mais le champion du monde, après un match à oublier contre Bruges mercredi (1-0), est forfait et absent du déplacement en Bretagne en raison dune douleur à la cuisse. Déjà sa septième absence de la saison sur blessure. Sans son crack, le PSG a remporté cinq matchs pour une défaite jusquici. Mais cest sur le plan offensif que labsence de KMB se ressent. Lorsquil participe à un match, le PSG inscrit 2,3 buts en moyenne toutes compétitions confondues. Lorsquil est absent, cette moyenne retombe à 1,5.

Oui, on parle toujours. Cest une bonne chose davoir un frère, surtout pour moi car Abdou est plus grand, il a plus dexpérience. On se suit de loin.

Ligue 1 : Quand le président de Brest compare le PSG à Céline Dion

On parle évidemment beaucoup. Le travail, la détermination et le sérieux sont les aspects les plus importants.

Le PSG reste sur 39 matchs sans défaite après avoir disputé une rencontre de Ligue des champions. Une série à prolonger après la victoire de mercredi contre Bruges (1-0) au Parc des Princes. Sur ce total, Paris a même gagné à 33 reprises pour 6 nuls seulement. La dernière défaite qui a suivi la Ligue des champions remonte au 15 mars 2015, à Bordeaux (3-2) malgré un doublé de Zlatan Ibrahimovic.

Pas du tout, ça sest fait naturellement dans notre début de processus. Au pôle espoir au début puis au centre de formation. Après chacun a pris une route différente. Il a été prêté à Zulte, moi à Brest. Moi jy suis resté et lui, il est au PSG en étant passé par Mayence et Dortmund.

Cette rotation devrait permettre de retrouver des joueurs laissés de côté dernièrement : Kurzawa, Paredes, Sarabia, Diallo, Choupo-Moting et Cavani, qui a souffert de la compétition avec Icardi. Tuchel peut utiliser ce match pour montrer à chacun de ses joueurs qu’il compte sur eux. Cela fait tout de même une rotation importante avec une équipe qui sera donc en manque dautomatismes mais qui doivent être compensés par l’intensité.

Non. La seule chose qui a joué cest quil avait eu une bonne expérience au début donc je navais pas de crainte à ce niveau-là. Mais cest le discours de Monaco qui ma convaincu.

Il ny a pas de recette miracle. On a mis les bons ingrédients pour réussir. On avait un but précis et on a tout fait pour y parvenir. Cest le travail et rien dautre.

Pour la 13e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain affronte le Stade Brestois 29 aujourd’hui à 17:30 (coup denvoi à 17h30, diffusion sur Canal+ et beIN SPORTS). L’entraîneur parisien Thomas Tuchel doit choisir ses 11 titulaires en prenant en compte l’adversaire, les prochains matchs et les risques de suspension.

Non car je sais quil avait les qualités pour, je sais aussi le mental quil a. Et je ne pense pas que ce soit fini. Il a des objectifs encore plus élevés et je sais quil va tout faire pour y arriver.

Le temps de jeu sur fond foncé pour les titulaires et clair pour les remplaçants. Les chiffres en jaune, rouge, vert indiquent un carton jaune, rouge et une blessure respectivement. Un fond rouge (jaune) indique que le joueur sera suspendu après 1 (2) carton jaune. Un fond vert indique une blessure.

Ça va être bizarre car ce nest pas habituel mais cest un match, on est footballeur, et on se battra tous les deux pour avoir le ballon. Il ny aura pas 10 000 duels vu quon nest pas au même poste mais sil y a un duel il faudra y aller.

Avec M. Lesage au sifflet, on peut sattendre à ce que les cartons jaunes soient plutôt peu donnés. En effet, alors que la moyenne nationale par rencontre est de 4,40, avec des arbitres qui sont souvent entre 4,20 et 4,60 avertissements par match, Mikael Lesage donne 4,32 jaunes par match en moyenne. C’est rare que ce soit aussi bas. Mais on garde à l’esprit que les mauvais gestes devraient tout de même être sanctionnés.

Oui, notre famille et nos amis nous en parlent. Ils attendent tous ce match impatiemment car cest rare que les deux frères soient réunis. On a toujours été assez écartés dans les catégories dâge donc on na pas eu loccasion de se recroiser plus tôt.

Brest : Paul Lasne et Kévin Mayi, seuls absents face au PSG – Foot – L1 – Brest

Ça sest fait tellement vite… En quelques semaines. On en a parlé quand ça a commencé à être sérieux mais ça sest fait tellement rapidement que je nai pas été mis au courant très tôt.

Cest différent forcément de Brest parce quil y a des stars. Il ny a pas les mêmes moyens non plus. Tout est différent. Mais ce sont deux clubs qui ont un charme différent. Certains préféreront la simplicité du Stade Brestois et dautres le  bling-bling  du PSG. Cest différent, une ambiance différente, ce qui est assez logique je pense.

Les trois grandes faiblesses du PSG cette saison

Pas forcément, jétais plutôt Real Madrid, parce que… cest le plus grand club du monde, tout simplement.

Bien sûr, on sen inspire. Jai en plus la chance davoir un frère sérieux, droit donc ça ma aidé, bien sûr. Dans tous les aspects, je me suis inspiré de lui. Après jai fait mon chemin et même si on na pas la même  jeune  carrière, il a contribué à ce que je devienne lhomme que je suis aujourdhui.

31 – Surprise à lannonce du groupe parisien. Touché aux adducteurs face à Bruges mercredi (1-0), Kylian Mbappé ne sera pas du voyage en Bretagne, mesure de précaution. Evidemment, une absence de poids pour le PSG. Mbappé est en effet impliqué sur 31 buts en championnat depuis le début de lannée 2019, soit 25 buts et 6 passes décisives pour le natif de Bondy. Qui dit mieux dans le Top 5 européen ? Un certain Lionel Messi, avec 26 buts et 7 passes décisives en Liga en 2019. Cest tout. A noter que Mauro Icardi, également touché face à Bruges, est finalement dans la liste de Thomas Tuchel. Reste à savoir sil jouera. A eux deux, Mbappé et Icardi ont inscrit les 13 derniers buts parisiens, toutes compétitions confondues ! Ce sera notamment à Edinson Cavani, annoncé titulaire, de prendre le relais et de trouver le chemin des filets.

Cest un match quand même assez spécial dans lannée. Ça reste une équipe à part. Mais ça reste un match à domicile, faut le prendre de la bonne manière. On reste sur une défaite et on veut vraiment le remporter. On sait que ce sera un match difficile mais on essaie de rester calme, de préparer notre match comme dhabitude, tranquillement.

3 – Le PSG sest déjà incliné à trois reprises en Ligue 1 depuis le début de la saison, à Rennes (2-1), contre Reims (0-2) et, tout récemment, à Dijon (2-1). Trois défaites après 12 journées ? Une première depuis le début de lère qatarie. Il faut remonter à 2010-11 pour voir le club de la capitale afficher autant de défaite en L1 à ce stade, trois également cette année-là. Dailleurs, Paris a déjà cédé sept fois en déplacement sur lannée 2019. Ce nétait plus arrivé sur une année civile depuis 2010, là encore avant larrivée aux manettes de QSI (7 défaites en 2010).

Cest sûr, mais on est chez nous et on doit prendre les devants. Faut quon montre ce quon sait faire comme ce quon a fait depuis le début de saison. On a réussi face à quelques gros clubs aussi. Même si on ne part pas favori, on ne doit pas avoir de craintes et prendre les devants.

0 – Le Stade Brestois est, avec Lille, la seule équipe encore invaincue sur son terrain en Ligue 1 après les 12 premières journées de lexercice 2019-20. Trois victoires (Reims, Metz, Dijon) et trois nuls (Toulouse, Rennes, Lyon) au compteur pour les joueurs dOlivier DallOglio au stade Francis-le-Blé. Fin de série ? A noter que Brest reste sur 16 matches sans victoire contre Paris en Ligue 1 (7 nuls, 9 défaites), et na battu le club de la capitale quà deux reprises en 13 matches à domicile (6 nuls, 5 défaites) dans toute son histoire dans le cadre du championnat de France.

Je lespère. Jespère quon jouera tous les deux. Mais je ne sais pas du tout. Il est dans un grand club avec une grande concurrence. Je ne sais pas ce que son coach décidera.

Sur le plan personnel, le coach du SB29 se souvient forcément du 8-0 subi au Parc avec le DFCO en janvier 2018 : « Il y a avait dix classes d’écart. Mais j’avais rarement vu un PSG aussi motivé pendant tout le match. On les avait regardé jouer…Les joueurs pensaient plus à échanger leurs maillots avec les stars ». Mais cette fois avec son nouveau club et avec le soutien d’un public, Oliver Dall’Oglio veut que « ça soit une fête. On sent qu’il y a un vrai engouement. On doit fournir une prestation de haut vol », pour espérer infliger au leader parisien une 2e défaite consécutive en Ligue 1 Conforama : ce qui ne s’est produit qu’une seule fois en sept ans, en avril dernier face au LOSC (5-1) et à Nantes (3-2), déjà lors de deux déplacements. Mais après la défaite dijonnaise, le tacticien du Stade Brestois s’attend à retrouver des Parisiens mobilisés : « Comme ils ont été bien prévenus à Dijon et que ce sont des joueurs qui doivent gagner tous les matchs, je pense que le groupe qui va venir à Brest sera motivé ».

Plusieurs centaines de personnes étaient massées, ce vendredi soir, devant lHôtel Océania de la rue de Siam, à Brest, dans lattente du bus transportant les joueurs du Paris Saint-Germain, qui joueront samedi, à 17 h 30, un match de championnat contre le Stade Brestois.

Quand le co-président de Brest compare le PSG à Céline Dion

Arrivés à 20 h 40 sur le tarmac de laéroport de Brest-Guipavas, les hommes de Thomas Tuchel ont finalement rallié leur destination pour la nuit vers 21 h 10. Malgré labsence des superstars Mbappé et Neymar, ils étaient attendus de pied ferme par une foule de curieux et de supporters.

Concernant la recette pour faire comme Dijon, Olivier Dall’Oglio estime que « dans ce genre de match, il faut aussi de la réussite, un gros bloc défensif et un gardien en état de grâce. Car en face le PSG a du talent individuel et quand il se mette à jouer collectivement ça devient une machine. Ça fait partie des meilleures équipes d’Europe. A nous d’être présents avec un super état d’esprit collectif pour pouvoir les embêter. On utilisera tout ce que l’on peut pour faire un résultat, notamment les coups de pieds arrêtés. »

Depuis le milieu de laprès-midi, et après que le bus parisien se soit clairement garé en évidence devant lhôtel du centre-ville brestois, le point de chute des Parisiens était connu. Doù limportante foule qui sest massée au fil de la fin de journée.

Dans un stade plein et contre le leader, « en termes de concentration, c’est le plus simple. Il n’y a normalement pas besoin d’éveiller le groupe », espère le coach brestois. « Si les joueurs ne sont pas éveillés, ils le savent, c’est la punition face au PSG. Tactiquement, on connaît leur système de jeu, mais on ne sait pas quels joueurs vont jouer. S’il y a Mbappé devant qui amène de la profondeur c’est différent que s’il y a Sarabia par exemple. Il va falloir avoir une concentration ++, surtout au début du match ».

Malgré lattente, les joueurs parisiens se sont introduits dans lhôtel très rapidement, laissant pantois plusieurs dizaines de fans qui espéraient une tape dans la main, un selfie ou un autographe…

“laissant pantois plusieurs dizaines de fans” Tiens donc, le fan peut être pantois, comme cest beau!