Le dépôt pétrolier de Lorient reste le seul bloqué sur fond de pénurie de carburant – Le Monde

Le dépôt pétrolier de Lorient reste le seul bloqué sur fond de pénurie de carburant - Le Monde

Blocage des dépôts pétroliers : il ny a “aucune inquiétude” sur le niveau des stocks, selon le gouvernement

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société Les dépôts pétroliers débloqués, les livraisons attendues dans les stations

PENURIE Les professionnels du BTP bloquaient laccès au site depuis vendredi matin, provoquant une pénurie de carburant

Les automobilistes sont nombreux à se précipiter sur les pompes à essence ces derniers jours. En cause : le blocage des raffineries par les professionnels du BTP. Serons-nous touchés par une pénurie de carburant Normandie ?

Les dépôts de carburant de La Rochelle ne sont plus bloqués

Ils sont intervenus tôt ce mardi matin pour débloquer le dépôt pétrolier de Vern-sur-Seiche. Près de 150 gendarmes ont été nécessaires pour rétablir laccès au site de Total bloqué depuis vendredi matin. Depuis ce matin, les camions-citernes se suivent aux abords du dépôt situé au sud de Rennes mais les sociétés de livraison peinent à satisfaire la demande de leurs clients.

À 4 h, une opération de gendarmerie a été conduite.  La mobilisation de 140 militaires de la gendarmerie a permis de rétablir le libre accès au site, qui sera à nouveau opérationnel dans quelques heures , a-t-on précisé.Lopération sest déroulée dans le calme.

Depuis le début du blocage entrepris vendredi, de nombreuses stations de la métropole rennaise avaient vu leurs cuves se vider, au grand dam des automobilistes.  Les stations du département vont pouvoir être à nouveau progressivement approvisionnées , avait pourtant promis la préfecture dIlle-et-Vilaine ce matin.

Dans les faits, le retour à la normale semble prendre plus de temps que prévu. Dans un communiqué, la préfète de Bretagne Michèle Kirry avait appelé la population à la patience  pour que soient évités les comportements de précaution qui contribuent à assécher localement les stocks . Daprès les autorités, la ruée vers les pompes  ralentira le retour à la normale sur tout le département .

Nous avons discuté avec les occupants et leur avons demandé de partir deux-mêmes , précise le colonel Nicolas Garrier, patron des gendarmes dIlle-et-Vilaine. Si ce nétait pas le cas, nous avons prévu des engins de dépannage lourd pour dégager nous-mêmes leurs engins. Finalement, les grévistes ont accepté de lever leur barrage et dévacuer le lieu. Je navais pas envie que les gendarmes cassent mon matériel raconte un chauffeur de tractopelle. On na pas le choix mais la lutte continue.

Contactée, la direction du site de Vern assure que  lensemble de la chaîne dapprovisionnement est adapté pour répondre à ces situations-là .  On a pu être livré un peu ce mardi matin mais on est réquisitionnés pour les véhicules prioritaires donc je dois garder au minimum 30 % de réserves. Je ne peux pas ouvrir aux autres , témoigne le gérant de la station Total de lavenue Charles-Tillon à Rennes. Le retour à la normale se fait attendre, surtout à la veille de la grève du 5 décembre qui va voir les transports en commun être très perturbés.

A 19h, seul le dépôt pétrolier de Lorient était encore bloqué par les professionnels du BTP. Ces derniers entendaient protester contre la suppression, dans le projet de loi de finances 2020, de lavantage fiscal sur les prix du gazole non routier. Une rencontre avec Bruno Le Maire a été organisée à Paris lundi mais sans donner entière satisfaction à la base des manifestants.

Lundi, les professionnels du BTP ont été reçus toute la journée à Bercy, sans obtenir de nouveau délai pour la suppression de lavantage fiscal pour le GNR, prévue en trois paliers à partir du 1er juillet prochain et jusquen 2022.  Selon Françoise Despret, présidente de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP), ils ont en revanche obtenu dautres “avancées” : “un contrôle renforcé confié à la gendarmerie, un carburant spécifique avec une coloration pour le BTP, une liste des engins qui ne pourront employer que ce carburant”.

Fin du blocage du dépôt pétrolier du Mans

C’est la fin du blocage des dépôts de carburant de La Pallice à La Rochelle. En tout début d’après-midi, les entrepreneurs du BTP qui bloquaient l’accès aux dépôts depuis lundi matin ont vu débarquer les forces de l’ordre qui leur ont demandé de dégager leurs véhicules pour laisser passer les camions citernes.

Un à un les artisans se sont exécuté dans le calme libérant la chaussée. Le va-et-vient des camions citernes a repris rapidement permettant de réapprovisionner petit à petit les stations services du nord du département de la Charente-Maritime et du sud Vendée qui étaient à sec.

Daprès la carte Pénurie Esssence qui repose sur les signalements des utilisateurs de lapplication Essence&Co, près de 800 stations étaient à cours dau moins un carburant ce mardi matin. Dans le détail, à 11h, 384 stations étaient indiquées en rupture totale et 390 en rupture partielle.

Depuis la veille et encore dans la matinée, les discussions avec le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire n’ont cessé avec Pascal Rineau, entrepreneur de TP et président du syndicat CNATP de Vendée. « Des avancées significatives ont pu être négociées avec le ministre notamment sur les problèmes de vol de carburant et de la concurrence déloyale, ce qui nous satisfait », explique le président.

Alimenté par la crainte dune pénurie, le phénomène, reste concentré à lOuest de la France mais gagne peu à peu le reste du territoire avec de nombreuses stations en rupture partielle ou totale.

Seul point d’échauffement encore en suspens, la durée d’application de la mesure d’abandon du Gasoil Non Routier (GNR), les entrepreneurs veulent absolument que cela se fasse progressivement sur cinq ans. « Le ministre m’a promis que l’on aurait des avancées sur ce point avant la fin de la journée », indique Pascal Rineau.

Combien de stations-service en rupture partielle ou totale? Cest la question que tout le monde se pose depuis les premiers blocages de dépôts pétroliers par des professionnels du BTP en fin de semaine dernière. Près de 800 ce mardi matin à 9h, indique le site Pénurie Mon Essence qui se base sur les signalements des utilisateurs de lapplication Essence&Co, avec 410 stations en rupture totale et 389 en rupture partielle. Un phénomène qui se concentre à lOuest de la France, où trois dépôts restent encore bloqués, mais qui gagne peu à peu le reste du territoire.