VIDEO. Pénurie de carburant. Le blocage du dépôt de Brest est levé – Ouest-France éditions locales

VIDEO. Pénurie de carburant. Le blocage du dépôt de Brest est levé - Ouest-France éditions locales

Blocages dans le Finistère : des stations-service réquisitionnées pour certains véhicules

Retour à laccueil Newsletter Alerte Info Recherche Ok Actualité Locales Sport Entertainment Economie Planète T'as vu ? Fake Off By the Web High-Tech Podcast Vidéos En Images Voyage Guide d'achat Le direct Services Jeux PDF Menu complet Retour à laccueil Société Le préfet du Finistère réquisitionne des stations-service

BLOCAGE Des professionnels du BTP bloquent les accès à plusieurs dépôts pétroliers et la pénurie s'installe en Bretagne

Plusieurs stations-service du Finistère ont fermé leurs portes ce week-end, par manque dapprovisionnement, après trois jours de blocage du dépôt pétrolier de Brest. Le préfet du Finistère a donc décidé de réserver 11 stations-services (à Brest, Quimper, Morlaix et Châteaulin) aux véhicules durgence, de secours et soins aux personnes, aux véhicules de services sanitaires, dinterventions durgence sur les réseaux de distribution et aux transports funéraires.    

Un accès privilégié aux véhicules prioritaires. Dimanche, le préfet du Finistère a pris un arrêté permettant lapprovisionnement privilégié des véhicules prioritaires dans plusieurs stations-service du département. Une décision visant à faire face au blocage de plusieurs dépôts pétroliers de Bretagne instaurés vendredi par des représentants du BTP.

Des stations-service sont également fermées dans le département de la Mayenne, rapporte France Bleu Mayenne, par leffet conjugué du manque dapprovisionnement et de la ruée des automobilistes vers les pompes. Les cuves sont par exemple entièrement vides au Super U de LHuisserie, près de Laval, au Carrefour Market de Changé et au Leclerc de Saint-Berthevin. Au moins trois autres stations indiquent être fermées par précaution.    

Pour se justifier, le préfet évoque la diminution des stocks disponibles dans les grandes agglomérations et des difficultés dapprovisionnement qui en résultent pour les services chargés dune mission prioritaire . Plusieurs sites ont été réquisitionnés pour faciliter laccès au carburant des véhicules de secours notamment.

Selon une carte collaborative mise en ligne sur le site du quotidien Le Télégramme, le nombre des stations en rupture de carburant sest considérablement élargi depuis samedi. Alors que samedi, les secteurs de Brest, Quimper et Lorient (Morbihan) étaient principalement concernés, la pénurie sest étendue dimanche à de nombreuses stations sur toutes les zones littorales ainsi quen centre Bretagne, de même que Rennes et ses environs.

Avec une benne remplie de terre pour bloquer un peu plus le dépôt pétrolier, Bruno est lui aussi déterminé: “Cette augmentation du GNR met en péril notre entreprise. Le cancer de la France? Ce ne sont pas les artisans, ce nest pas le GNR!” sagace-t-il. “40 à 50% daugmentation en 6 mois? Mais cest juste impossible, je vais perdre entre 40 et 50.000 euros”.

La carte des pénuries dessence en Bretagne après les blocages de dépôts pétroliers

Des professionnels du BTP bloquent les dépôts pétroliers en Bretagne et au Mans pour protester contre la perte prochaine dun avantage fiscal sur les carburants. Ce lundi, une délégation sera reçue par le ministre de lEconomie Bruno Le Maire afin de tenter une issue.  Ce nest pas parce quon sera à Paris quon lève le blocage des dépôts. Sils nous prennent pour des c.., ça se saura . Avant la levée éventuelle du blocage,  on attend le résultat de la rencontre , assure François Le Calvez, un des bloqueurs du dépôt de Brest.

Selon une carte collaborative mise en ligne sur le site du quotidien local breton Le Télégramme, le nombre des stations en rupture de carburant s’est considérablement élargi depuis samedi. Alors que samedi, les secteurs de Brest, Quimper et Lorient, dans le Morbihan, étaient principalement concernés, la pénurie s’est étendue dimanche à de nombreuses stations sur toutes les zones littorales ainsi qu’en centre-Bretagne, de même que Rennes et ses environs.

Dimanche atypique : 00h25 bloqués à rennes, pénurie essence. On a 3h de route lol. On a trouvé une pompe au bout de 2h, 6 bouteilles, c the walking dead.

CARBURANTS – Des centaines de stations-service à sec. Depuis le début du blocage du dépôt pétrolier de Brest, débuté vendredi 29 novembre par des représentants du secteur du BTP, la pénurie d’essence ne cesse de progresser en Bretagne. 

A Lorient, Vern-sur-Seiche et au Mans, dont les dépôts sont également bloqués, certains ont refusé la rencontre et attendent un rendez-vous avec le Premier ministre Edouard Philippe.

“Le préfet du Finistère appelle les automobilistes à respecter ces dispositions, qui visent à satisfaire les besoins les plus urgents”, souligne larrêté.      Selon une carte collaborative mise en ligne sur le site du quotidien Le Télégramme, le nombre des stations en rupture de carburant sest considérablement élargi depuis samedi. Alors que samedi, les secteurs de Brest, Quimper et Lorient (Morbihan) étaient principalement concernés, la pénurie sest étendue dimanche à de nombreuses stations sur toutes les zones littorales ainsi quen centre-Bretagne, de même que Rennes et ses environs.

Finistère : des stations-service réquisitionnées par le préfet pour les véhicules des services prioritaires

Les ruptures de stock de carburant dans le Finistère et le Morbihan sont liées aux blocages de dépôts pétroliers.

Le préfet du Finistère a pris dimanche un arrêté pour permettre lapprovisionnement des véhicules prioritaires face au blocage en cours du dépôt pétrolier de Brest depuis vendredi par des représentants du BTP. 

Le préfet du Finistère appelle les automobilistes à respecter ces dispositions, qui visent à satisfaire les besoins les plus urgents.

“Compte tenu du blocage en cours du dépôt pétrolier de Brest, de la diminution des stocks disponibles dans les grandes agglomérations et des difficultés dapprovisionnement qui en résultent pour les services chargés dune mission prioritaire (…), à compter du dimanche 1er décembre, le préfet du Finistère a pris un arrêté réquisitionnant plusieurs stations-service du département (…) afin de permettre aux véhicules de disposer dun accès réservé et de garantir la continuité du service”, précise cet arrêté. “Le préfet du Finistère appelle les automobilistes à respecter ces dispositions, qui visent à satisfaire les besoins les plus urgents”, souligne larrêté.