Pas de Calais : Une embarcation de migrants à la dérive

Pas de Calais : Une embarcation de migrants à la dérive

Migrants : la hausse des tentatives de traversée de la Manche inquiète

Depuis le début de lannée, 30 personnes ont tenté de rejoindre lAngleterre dans des embarcations de fortune, dont 17 depuis octobre. En 2017, ils nétaient que 13 à avoir tenté la traversée. Un phénomène peut-être lié à la proximité du Brexit et à des conditions météorologiques favorables.

Le phénomène est récent mais évolue dangereusement. Après avoir secouru 18 migrants dans la nuit de mercredi à jeudi, la préfecture maritime de la Manche salarme de la hausse des tentatives de traversée vers lAngleterre. La situation est en train dexploser, notamment depuis le mois doctobre, lance au Figaro Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, basée à Cherbourg.

Vers 2h, cest un ferry qui a, cette fois-ci, alerté les autorités après avoir découvert une autre embarcation faisant route vers lAngleterre et qui était en détresse, en panne, avec onze migrants à bord.  Toutes les personnes ont été récupérées par un patrouilleur des douanes, au nord-est du Cap Gris-Nez , a indiqué la porte-parole, précisant que lembarcation était partie de Calais. Quatre parmi eux, en situation dhypothermie ont été transférés vers lhôpital de Calais, et les sept autre remis aux services de la PAF. Les bonnes conditions climatiques (pleine lune et mer calme) pourraient expliquer cette double tentative.

La traversée de la Manche de plus en plus tentée par les migrants

Ces tentatives périlleuses, notamment à cette période de lannée, ont commencé à la fin de lannée 2015, et se sont poursuivies les années suivantes. En 2016, les services de la préfecture avaient recensé 23 embarcations de fortune tentant de rejoindre les côtes anglaises. À lépoque, il sagissait davantage de traversées individuelles, explique-t-on à la préfecture maritime. En 2017, en raison du renforcement des patrouilles, le chiffre était redescendu à 13. Depuis le début de lannée, nous sommes aujourdhui à 30 tentatives, dont 17 depuis octobre avec les deux opérations de cette nuit, salarme Ingrid Parrot.

La nuit dernière, le Centre des opérations maritimes (COM) a ainsi dû gérer deux crises distinctes. Vers 2 heures, un remorqueur a repéré un bateau pneumatique de 4 mètres, au nord-est du cap Gris-Nez, avec sept migrants à bord. Il lescorte jusquaux côtes anglaises, avec laide dun avion de patrouille maritime, dun hélicoptère et dun patrouilleur. Arrivée à 5 km du littoral, lembarcation, composée de six hommes et une femme, est interceptée par un patrouilleur de la Border force britannique aux alentours de 4 heures.

Un peu auparavant, vers 3 heures, cest un ferry qui a cette fois alerté les autorités, après avoir découvert une autre embarcation faisant route vers lAngleterre, en détresse, en panne, avec onze migrants à bord. Mais la communication (avec les personnes à bord) est particulièrement mauvaise et il est impossible de connaître la localisation des migrants, explique la préfecture dans un communiqué de presse. Un hélicoptère de la marine nationale basée au Touquet arrive à localiser lembarcation tandis quun remorqueur et un patrouilleur se rendent sur la zone. Finalement, les onze migrants, qui naviguaient sur un semi-rigide et se trouvaient à une dizaine de km du cap Gris Nez, montent à bord du patrouilleur. Quatre parmi eux, en situation dhypothermie, sont transférés vers lhôpital de Calais et les sept autres sont remis aux services de la Police aux frontières (PAF), daprès le communiqué.

Cette double opération intervient une dizaine de jours après une traversée qualifiée dinédite par la préfecture maritime: 17 migrants, dont trois mineurs, avaient traversé la Manche sur un bateau de pêche volé à Boulogne-sur-mer. Pour expliquer cette brusque hausse depuis octobre, la préfecture maritime émet deux hypothèses: le Brexit et les conditions climatiques.

Dix-huit migrants, sept dans une première embarcation et onze dans une seconde, ont été sauvés dans la nuit de mercredi à jeudi lors dune tentative de rejoindre lAngleterre, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

Une opération de sauvetage de migrants dune ampleur inédite dans le détroit du Pas-de-Calais

Avant quil y ait une frontière complètement fermée, on suppose quils (les migrants) souhaitent à tout prix partir tant que le Brexit nest pas effectif

Transmanche: Onze migrants secourus au large de Calais, sept autres réussissent à passer en Angleterre

Avant quil y ait une frontière complètement fermée, on suppose quils (les migrants) souhaitent à tout prix partir tant que le Brexit nest pas effectif, avance le capitaine Parrot. Lautre tentative dexplication tient aux conditions météorologiques particulièrement clémentes lors de cette arrière-saison. La nuit dernière, par exemple, il ny avait pas de mer, pas de vent et cétait la pleine lune. Les conditions étaient optimales. Lan dernier à la même période, nous étions sur une météo plus vigoureuse, explique Ingrid Parrot.

Face à cette recrudescence des tentatives, la préfecture maritime sest attachée à renforcer ses patrouilles et assure travailler en collaboration étroite avec les services de lÉtat. Même si, a priori, aucune personne nest décédée en mer depuis fin 2015, lobjectif, pour la capitaine Parrot, est déviter que les gens ne traversent. La densité du trafic, les courants importants, les hauts-fonds, le vent quasi permanent et la température de leau rendent la traversée du détroit du Pas-de-Calais (33 km de distance minimale) très difficile et extrêmement dangereuse. Pourtant, la crainte la plus forte reste, selon Ingrid Parrot, une collision en mer avec un gros bateau.

Manche : 18 migrants sauvés sur deux embarcations dans la nuit

Inquiète qu'elle autorité ? Vous pas le problème. On est dans un pays libre, donc libre à chacun de vouloir partir

Cest un phénomène en recrudescence depuis le début de lannée – et particulièrement ces dernières semaines : les traversées de migrants par la mer en direction de lAngleterre. Vingt-huit traversées au total soit 160 personnes concernées depuis le mois de janvier.

Si on les laisse partir , donnons leur une carte marine ! Pas de compas ni boussole pour éviter tout retour !

Le préfet maritime de la Manche et de la Mer du Nord annonce ce jeudi matin sur France Bleu Nord une opération de sauvetage inédite dans la nuit de mercredi à jeudi dans le détroit du Pas-de-Calais. Près de 20 migrants ont été secourus.

Cela coûte une petite fortune pour que ces migrants puissent se rendre clandestinement par bateau en Angleterre, on peut alors se demander, à juste titre, d'ou vient l'argent, qui les finance…?

Mais qu est ce que l on attend de les envoyer d ou ils viennent ca va durer combien de temps ? Ils faut les cerner une fois pour toutes et tous les renvoyer . on n en veux pas c est simple

Cette nuit, son centre des opérations maritimes (COM) a dû gérer deux opérations distinctes. Vers 2 heures, un remorqueur repère un bateau pneumatique long de quatre mètres, au nord-est du cap Gris-Nez (Pas-de-Calais), avec sept migrants. Il lescorte jusquaux côtes anglaises, avec laide dun avion de patrouille maritime, dun hélicoptère et dun patrouilleur. Arrivée à cinq kilomètres du littoral, lembarcation, composée de six hommes et une femme, est interceptée par un patrouilleur de la Border Force, britannique.

30 tentatives en dix mois !!!!!!!!!!! je comprends que les autorités soient paniquées ……….. mais qu'on les laisse partir puisqu'ils le veulent. Pourquoi les retenir ?

castaner ne fait rien du tout, on voit que les tensions sont vives à calais , mais que fait castaner contre les migrants des centaines débarquent chaque jour à calais

En 2016, les services de la préfecture maritime avaient recensé vingt-trois tentatives de traversées en embarcation de fortune. En 2017, le chiffre était redescendu à treize. Et  avec les deux opérations de cette nuit, on en est à trente, mais surtout à dix-sept depuis octobre… , explique la capitaine Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, basée à Cherbourg.

il va servir pour faire les retours en Libye et ailleurs voila ce que l on appel du recyclage au moins il sera utile avec a chaque voyage 2000 personnes

Voilà qu'on s'inquiète de voir les migrants quitter la France ! De qui se moque t'on ? Mais qu'on en laisse partir le plus possible !

Pour expliquer cette brusque hausse depuis octobre, la préfecture maritime émet deux hypothèses.  Avant quil y ait une frontière complètement fermée, on suppose que [les migrants] souhaitent à tout prix partir tant que le Brexit nest pas effectif , avance la capitaine Parrot. Lautre explication tiendrait aux conditions météorologiques particulièrement clémentes lors de cette arrière-saison.

Génial, les "autorités françaises" s'inquiètent pour 30 migrants qui veulent quitter la France, mais ne font rien pour les dizaines de milliers qui veulent y entrer sans autorisation. De qui se moque-t-on ?

Vers 3 heures, cest un ferry qui a cette fois alerté les autorités, après avoir découvert une autre embarcation faisant route vers lAngleterre, en détresse, en panne, avec onze migrants à bord. Mais  la communication [avec les personnes à bord] est particulièrement mauvaise et il est impossible de connaître la localisation des migrants , explique la préfecture dans un communiqué de presse.

Il faut faire une souscription pour affréter un navire et faire des rotations avec l'Angleterre voire réquisitionner un ferry . On ne peut pas les laisser prendre de tels risques. De plus, quand ils sont récupérés en Méditerranée, on ne les ramène pas en Libye alors pourquoi les ramener en France ?

Face à cette recrudescence des tentatives,  on renforce nos patrouilles  en mer, souligne Mme Parrot. Depuis le début des tentatives en 2016, il ny a eu a priori aucun décès et aucune disparition en mer, rappelle la préfecture :  On na pas eu à déplorer des cadavres non identifiés sur une plage, on veut à tout prix éviter cela. 

Pourquoi les empêcher de partir ? Pour une fois, On ne pourrait pas nous reprocher de ne pas respecter les droits de l'homme !!!!

La liberté est pour tout le monde donc ils sont libres de partir en choisissant le moyen de locomotion qui leur convient.

Le Brexit peut être considéré comme une opportunité à saisir par nos autorités douanières . La Grande Bretagne devra gérer le phénomène migratoire en lieu et place de nos sites côtiers : Calais, Dunkerque, Boulogne..etc..

Mais pourquoi ne pas les laisser aller en Angleterre? Tout ce qui pourrait alleger le fardeau des millions qui sont ici est toujours bon a prendre…

Dix-huit migrants, sept dans une première embarcation et onze dans une seconde, ont été sauvés dans la nuit de mercredi à jeudi lors dune tentative de rejoindre lAngleterre, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.

T ous sont sains et saufs. Sept migrants, six hommes et une femme, ont été remis à la Border Force britannique , a indiqué à lAFP une porte-parole de la préfecture maritime. Onze autre réfugiés ont été remis à la Police aux frontières (PAF) de Calais.