«Un homme intègre», du cinéaste iranien Mohammad Rasoulouf

«Un homme intègre», du cinéaste iranien Mohammad Rasoulouf

"Un homme intègre" : drame de la corruption ordinaire en Iran par un cinéaste assigné à résidence

Maison3 pièces 75 m²Jarnac (16200)

Plus de 15 newsletters thématiques

Un Homme Intègre de Mohammad Rasoulof, en salle le 6 décembre 2017. Ci-dessus la bande-annonce.

Le Figaro dès 22h sur votre ordinateur

« Un homme intègre » (« Lerd » en iranien, un mot qui s’applique à la lie du vin) aborde le sujet de la corruption. Reza vit retiré à la campagne dans le nord de l’Iran avec sa femme, qui est institutrice, et son jeune fils. Il élève des poissons pour aquarium. Il a du mal à gagner sa vie, ce qui n’est pas sans créer des tensions dans le ménage. Il est contraint de s’endetter en attendant des jours meilleurs qui tardent à arriver. Quand, un matin, il découvre ses poissons asphyxiés, Reza comprend qu’une main malveillante a détourné l’alimentation en eau de ses bassins.

Un homme intègre est monté comme un thriller avec un héros taciturne qui se retrouve seul face contre tous : les bras droits du privé, mais aussi les flics, le juge, et au bout du compte sa femme qui n’en peut plus. Mais Reza ne cédera pas et ira jusqu’au bout. Reste à savoir comment ?

L'intégrale du Figaro sur tous vos écrans
  Avec Un homme intègre, prix Un certain regard à Cannes, en 2017, Mohammad Rasoulof griffe la société iranienne, et n’y va pas avec le dos de la fourchette. Les policiers, les médecins, les directeurs d’école… tous corrompus, tous les mêmes. Par choix pour certains, par dépit pour d’autres. C’est le propos de ce longmétrage, qui est aussi une brillante réflexion sur la culpabilité. Peut-on se faire justice sans se salir les mains?  

"Un homme intègre", critique acerbe du régime iranien

Synopsis : Reza, installé en pleine nature avec sa femme et son fils, mène une vie retirée et se consacre à l’élevage de poissons d’eau douce. Une compagnie privée qui a des visées sur son terrain est prête à tout pour le contraindre à vendre. Mais peut-on lutter contre la corruption sans se salir les mains ?Signaler une faute d’orthographe, une erreur dans l’article, un bug

"Un homme intègre" dénonce le fléau de la corruption en Iran

Cet article est réservé aux abonnés. 85% reste à lire.

Journal d’information en ligne, Le Monde.fr offre à ses visiteurs un panorama complet de l’actualité. Découvrez chaque jour toute l’info en direct (de la politique à l’économie en passant par le sport et la météo) sur Le Monde.fr, le site de news leader de la presse française en ligne.

Un homme intègre, un thriller kafkaïen en Iran

Facebook Twitter WhatsApp Email Google + Pinterest Plus 0 Publicité Sur le même sujet réalisateur Iran Mohammad Rasoulof

MAX_INACTIVITY){adSlotEligible=false;} if(slot_status[slotname][‘lineItemId’]&&!lineItemEligible&&stickyLineItems.indexOf(slot_status[slotname][‘lineItemId’])

Mohammad Rasoulof : «La corruption est partout en Iran»

"Un homme intègre" : drame de la corruption ordinaire en Iran par un cinéaste assigné à résidence

"Un homme intègre" : drame de la corruption ordinaire en Iran par un cinéaste assigné à résidence

Habitué à batailler avec la censure, Mohammad Rasoulof savait que son film Un Homme intègre l'exposerait à des problèmes dans son pays l'Iran. Il s'était confié à notre micro au dernier Festival de Cannes. Le réalisateur raconte les affres qui s’abattent sur son héros qui refuse de céder au système de corruption généralisé. Reza et sa famille sont partis vivre dans une ferme à la campagne, il élève des poissons, elle est institutrice. Mais son terrain fait des envieux et la « compagnie », organe mafieux sans visage, décide de l'en chasser.La bande-annonceLa critiqueReza est un (bel) homme introverti, sensible, et qui, après des études à Téhéran (on le découvre au cours du film), vit des produits de sa ferme, avec Hadis, sa (très belle) femme, directrice de l’école du village, et leur petit garçon. Les premières minutes démarrent sur un contrôle inquisiteur des pasdarans (les gardiens de la révolution) dans son domicile. Mufles, ils ouvrent les placards, le frigo, vérifient qu’il n’a pas caché de vodka dans la bouteille d’eau minérale… Une intrusion choquante. Reza serre les dents. Ces temps-ci, il est occupé à faire grandir dans son bassin des petits poissons rouges porte-bonheur que l’on offre à Nowrooz, le Nouvel An iranien, le 21 mars. La vie est dure dans cet Iran du Nord aride, glacé et au ciel plombé.Dans une scène centrale, une rencontre entre Reza et une amie à Téhéran, la fiction finit de rejoindre la réalité. Il est question d’un ancien camarade de fac, suspendu à une condamnation pour atteinte à la sécurité nationale et propagande anti-régime. Une référence directe à la situation actuelle du réalisateur, privé de son passeport et accusé des mêmes motifs.

Suivre @Culturebox Suivez-nous sur Instagram

LE FIGARO. – Quelle est votre situation aujourd’hui?

Un homme intègre : seul contre tous

(function () {var sasCallOptions = { siteId: 59629, pageId: 447030, formatId: 19781, target: ”};var sasHandle = {};if (userHasGivenHisConsent === false) { sasHandle = {onLoad: function() { tid = setTimeout(function() { var i = $(‘#sas_19781 > iframe’), c = i.contents();i.width(c.width());i.height(c.height()); }, 2000);if (typeof sas_noad !== ‘undefined’) sas_noad = false; }};}if (typeof sas !== ‘undefined’) sas.call(‘std’, sasCallOptions, sasHandle);})(); (function () {var sasCallOptions = { siteId: 59629, pageId: 447030, formatId: 14321, target: ”};var sasHandle = {};if (userHasGivenHisConsent === false) { sasHandle = {onLoad: function() { tid = setTimeout(function() { var i = $(‘#sas_14321 > iframe’), c = i.contents();i.width(c.width());i.height(c.height()); }, 2000);if (typeof sas_noad !== ‘undefined’) sas_noad = false; }};}if (typeof sas !== ‘undefined’) sas.call(‘std’, sasCallOptions, sasHandle);})(); (function () {var sasCallOptions = { siteId: 59629, pageId: 447030, formatId: 14325, target: ”};if (typeof sas !== ‘undefined’) sas.call(‘std’, sasCallOptions);})(); Tous droits réservés sur les contenus du site

« Un homme intègre » : ne pas céder à la peur

googletag.cmd.push(function() { googletag.display(‘div-gpt-ad-1452685748153-3′); }); Le Festival de Cannes ne s’est pas trompé en récompensant Un Homme Intègre par le prix Un Certain Regard. Puissant, à la limite de l’écrasement, le destin de Reza raconte une société pourrie par la corruption, l’abandon de la droiture, jusqu’au point qui ressemble à celui du non-retour. Dans cette sélection, la plus engagée et la plus critique, le film de Mohammad Rasoulof s’est distingué par la radicalité de son geste. Et, comme pour son personnage principal, par le refus de toute compromission.

ARP SÉLECTIONLa force d’« Un homme intègre », du cinéaste iranien Mohammad Rasoulof, qui a décroché le prix Un certain regard en mai à Cannes, tient à son couple d’acteurs principaux au charisme dévastateur. Hadis est directrice d’école. Reza se consacre à l’élevage de poissons rouges, synonymes en Iran de vitalité et de chance. Tous deux sont parents d’un petit garçon. Une compagnie privée convoite leur domaine. Les tracasseries tournent au harcèlement. Poussée dans ses ultimes retranchements, l’intégrité est-elle poreuse au poison de la corruption ?

Un homme intègre n’a pas été choisi pour représenter la République islamique d’Iran aux Oscars. Entretien par Skype avec un cinéaste victime de la censure et assigné à résidence.Un homme intègre qui s’attaque à la corruption qui sévit à tous les niveaux de la société iranienne.Abonnez-vous pour 1€ seulement

Il raconte le combat de son héros, Reza, avec et contre ce qui l’entoure: sa femme, son fils, ses voisins, son passé, la société de son pays.7 décembre 2017 à 13:01 Noël, ou le dilemme du sapin vertPartager sur Twitter Partager par mail Commenter cet article Cela fait trois mois qu’il n’a pas vu sa femme et sa fille, exilées à Hambourg, loin de la folie des mollahs. Mohammad Rasoulof s’est vu confisquer son passeport en septembre dernier à son retour du Festival de Telluride. Il y présentait son nouveau film, “Un homme intègre”, chemin de croix d’un pisciculteur et de sa famille, asphyxiés par la corruption endémique qui gangrène la société iranienne.Votre nouveau job parmi 10 000 offres d'emploi

On y trouve la puissance de la mise en scène de précédents films du même cinéaste, en particulier La Vie sur l’eau (2005) et Au revoir (2011), tous deux déjà remarqués à Cannes avant cet Homme intègre salué cette année par le Grand Prix de la section Un certain regard.

Plus de 7 000 recettes de cuisine à décrouvrir

Une séparation, Le passé, Le client – en compétition au Festival de Cannes. Le cinéma iranien, c’est aussi Jafar Panahi et son récent Taxi Téhéran et aujourd’hui celui de Mohammad Rasoulof dont on peut découvrir Un homme intègre, primé à Cannes dans la section Un certain regard. Ces deux réalisateurs ont pour point commun de déranger le pouvoir iranien : le premier a été condamné à six mois de prison en 2010, et le second est sur le point de l’être, tous deux étant accusés de « propagande contre le régime ».

Appartement3 pièces 91 m²Paris 16ème (75016)

Partager sur Twitter Partager par mail SUIVRE L’OBS RECEVOIR LA NEWSLETTER OK L’Obs  > Cinéma Mohammad Rasoulof : “Je trouverais toujours un moyen de dégoter une caméra” + Mohammad Rasoulof au Festival de Cannes 2017 pour la présentation de son film “Un homme intègre”. (AFP PHOTO / LOIC VENANCE) Le cinéaste iranien, dont le passeport a été confisqué, risque sept ans de prison. Il s’explique par Skype, depuis Téhéran, alors que sort en France son dernier film, “Un homme intègre”. Par Nicolas Schaller

Le réalisateur iranien primé à Cannes Mohammad Rasoulof convoqué en justice Cinéma Critiques Drame Toute l’actu Cinéma DVD : "La Planète des vampires", le film à l’origine de la saga "Alien" “We Are X” : doc musical sur X Japan, incroyable groupe heavy metal nippon e-cinema.com, la plateforme qui dévoile des films jamais distribués en France “L’insoumis” : le vrai visage de Mélenchon révélé dans le film de Gilles Perret Cannes 2017 Le cinéma vu par… Des Mots de minuit"Makala", documentaire de Emmanuel Gras: aller au charbon "Western" de Valeska Grisebach: la conquête de l'Est "Jeune femme" de Léonor Serraille: beaux désordres intérieurs Les coups de coeur La pop singulière de Laura Perrudin, chanteuse et harpiste du futur "Les Gardiennes" : Xavier Beauvois filme les femmes de 14 avec splendeur René Urtreger et Agnès Desarthe, des notes et des lettres Interview – Blexbolex : "Nos vacances", la genèse d'une Pépite "Les Vibrants" au Studio des Champs-Elysées: "Cyrano" chez les "Gueules cassées" "Coco" : un joyeux voyage outre-tombe sauce Tex-Mex Suivez-nous Aimez notre page FacebookVIDÉO – Le réalisateur iranien Mohammad Rasoulof dénonce le fléau de la corruption sévissant dans son pays.

Il y a quinze jours, Kayhan s’est étonné que Mohammad Rasoulof ne soit pas encore sous les verrous. “Dans les milieux artistiques, le journal fait figure de boule de cristal dans laquelle on lit son avenir. Mais je garde le moral : celui qui court seulement pour avoir la liberté de courir a déjà atteint son but.”\n Vous en avez d\u00e9j\u00e0 effectu\u00e9 , merci de votre fid\u00e9lit\u00e9

Tags : Zensur, Hausarrest, KinoAchetez cet article 2 € Abonnez-vous à partir de 1 € Découvrez l’édition abonnés

Coco, un Disney-Pixar qui aborde la mort avec gaieté et sérénité

dépassé. Veuillez mettre à jour votre navigateur afin d’améliorer votre visite.

sont fatigués de cette situation, ils veulent en sortir mais ne peuvent pas car la corruption est devenue un système. Ce système vous oblige à être corrompu et à corrompre, même si ça répugne nombre de gens autour de moi”, déplore le réalisateur.

Critiques de film Paris Match vous recommande Médias La presse française pleure le "légendaire" Johnny Hallyday Johnny Hallyday s'affiche en Une de la presse française jeudi. Le chanteur de légende s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi des suites d'un cancer.  Musique L'exceptionnel hommage à Johnny Hallyday se prépare Musique Mort de Johnny Hallyday : quinze tubes pour l’éternité 25 Musique Les fans de Johnny Hallyday pleurent la mort de leur idole Les + populairesCulture1 Game of Thrones : mais au fait, qui se trouve sur la liste macabre d'Arya Stark? Fil infoCulture13h03Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday, deux numéros hommages exceptionnels de Paris Match11h36Mauvaise nouvelle pour les fans de Game of Thrones10h43 La presse française pleure le "légendaire" Johnny Hallyday08h53L'exceptionnel hommage à Johnny Hallyday se prépare07h42Cinq raisons de regarder la saison 2 de "The Crown"Toute l’actu “Culture”Hautde pageSuivez-nous

Un homme intégre, le film qui accuse

Un homme intégre, le film qui accuse

Refuser de vivre sous la menaceEt c’est une vision âpre et sans concession de l’Iran que Mohammad Rasoulof livre dans Un homme intègre en dénonçant une corruption infiltrée à tous les niveaux. Pour lui, le gouvernement a réussi à façonner la société à son image. “La décadence du pouvoir a entraîné celle de tout le pays, qui ne supporte plus aucune critique, est devenu narcissique et se replie sur lui-même. On nous a rendus muets et soumis. Nous en sommes encore plus responsables que les censeurs.”

Se connecter Modifier le mot de passe{* #changePasswordFormNoAuth *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *}{* /changePasswordFormNoAuth *}Votre mot de passe a été changéVotre mot de passe a été mis à jour avec succès.Recevez Les Echos Week-endgratuitementpendant 4 semaines J’en profite ! fermer if(getCookie(‘popup_we’)==’hide’) $(‘.pop-vignWE’).hide(); if(null!=getCookie(‘formules’) && getCookie(‘formules’)!=’__’) // si formule abo { $(‘.pop-vignWE .btn-essai-mag’).hide(); $(‘.pop-vignWE’).addClass(‘noessai’); } else { if(null!=getCookie(‘acces_unique_pdf_weekend’) && getCookie(‘acces_unique_pdf_weekend’)!=’non’) setCookie(‘acces_unique_pdf_weekend’, ‘oui’); else if(null==getCookie(‘acces_unique_pdf_weekend’)) setCookie(‘acces_unique_pdf_weekend’, ‘oui’); } var pwidget_config = { /*track: ‘query’*/ }; $(window).load(function() {checkAdBlock();}); var disqus_shortname = ‘lesechosprod’; (function () { var s = document.createElement(‘script’); s.async = ‘async’; s.type = ‘text/javascript’; s.src = ‘https://’ + disqus_shortname + ‘.disqus.com/count.js’; (document.getElementsByTagName(‘HEAD’)[0] || document.getElementsByTagName(‘BODY’)[0]).appendChild(s); }()); {{#results.actus.0}} Actualités {{#results.actus}} {{&titre}} {{/results.actus}} {{/results.actus.0}} {{^results.actus}} Actualités Aucun résultat {{/results.actus}} {{#results.cotations.0}} Cotations {{#results.cotations}} {{code}} {{&titre}} {{/results.cotations}} Toutes les valeurs {{/results.cotations.0}} {{^results.cotations}} Cotations Aucun résultat Accéder à la bourse {{/results.cotations}} var extra_info = {‘order_id’:”,’value’:”}; Ownpage.trackPage(‘fbb5b4852aa4b819’, ”); Bienvenue ! Pour découvrir nos contenus, nous vous offrons 2 articles. Pour consulter dès maintenant tous les articles en illimité, abonnez-vous à -50% !

@Virginie Apiou –  Dernière màj le 6 décembre 2017 https://info.arte.tv/fr/un-homme-integre-critique-acerbe-du-regime-iranien Vous aimerez aussi Nos derniers articles Les plus consultés Bande dessinée : le "tueur araignée"… Culture, Iran La présidentielle vue par le dessinateur Hassan… Culture, Iran "Unexposed wishes" : le rêve des… Culture, Iran L'opposante turque Nuriye Gülmen est libre Politique, Turquie Décès de Johnny Hallyday, la France en deuil Culture, France Halte aux rumeurs sur les réfugiés ! International, Allemagne Ukraine : l'opposition tente de s&#039… Economie, Albanie Overlook sur "The Grand Budapest Hotel… Culture, Allemagne Quand la musique fait son cinéma Culture, Allemagne View the discussion thread.

Au fil des séquences où jamais l’auteur ne s’appesantit, on pénètre un monde de corrompus et de corrupteurs, de mafieux et de désenchantés. Dans cette guéguerre, peu de religion, mais l’appât du fric, les opérations commandos, une justice vendue, et l’hypocrisie bien pilotée… C’est triste, accablant, mais c’est l’Iran d’aujourd’hui. En ville comme à la campagne. Si vous ne jouez pas le jeu, vous êtes impitoyablement dégagé.Énergie – Environnement General Electric s’inflige une cure… Le nouveau PDG compte recentrer le conglomérat sur l’aéronautique, la santé et l’énergie….

“Mes films ne sont ni vulgaires ni indécents. Le régime iranien est une insulte à la condition humaineLe Monde | 05.12.2017 à 07h58 • Mis à jour le 05.12.2017 à 07h59 | Propos recueillis par Clarisse FabreLe film “Un Homme intègre” sort le 6 décembre en France. Son réalisateur, Mohammad Rasoulof, est aux prises avec la censure mise en place par l’Etat iranien, qu’il critique vivement dans ce long-métrage. Le cinéaste a été arrêté en 2009 et condamné à une peine de prison d’un an. “Je ne me sens pas libre, je bénéficie d’un fantôme de liberté”, explique-t-il.7 décembre 2017 à 14:33 Un «hommage populaire» à Johnny Hallyday sera organisé samedi sur les Champs-Elysées