Palme dhonneur à Cannes en 2011, le réalisateur italien Bernardo …

Palme d\honneur à Cannes en 2011, le réalisateur italien Bernardo ...

Bernardo Bertolucci, le cinéaste de la transgression, est mort

Le réalisateur italien aura passé sa carrière à explorer des figures obsessionnelles : le désir dabandon sensuel ou la nostalgie infinie dune innocence du charnel.

Photo prise le 11 mai 1981, de le réalisateur italien Bernardo Bertolucci pendant une conférence de presse lors du 34e Festival international du film de Cannes. AFP Rappeler demblée, pour évoquer sa vie et son œuvre, que ce natif des environs de Parme, né le 16 mars 1941, est le fils aîné du poète Attilio Bertolucci est plus quun simple détail biographique. Car client des analystes et auteur dune œuvre hantée par le scénario freudien, le cinéaste Bernardo Bertolucci naura jamais cessé de chercher à se libérer de ses figures paternelles. Il est mort à Rome, lundi 26 novembre, des suites dun cancer, a annoncé son attachée de presse, Flavia Schiavi, à Variety. Il avait 77 ans.

Ne cessant décrire des poèmes dinspiration familiale quen tournant son premier film, cet ex-admirateur du cinéma hollywoodien passe de la coupe de son père biologique sous celle de Pasolini. Bertolucci tourne, avec La Commare Secca (1962), un film  à la manière de  lauteur de Mamma Roma, dont il a été lassistant sur Accattone (1961). Puis, cest Jean-Luc Godard qui le fascine lorsquil signe Partner (1968), patchwork brechtien sur la schizophrénie où rôdent les fantômes dArtaud et de Dostoïevski.

Dans une interview accordée au Daily Mail en 2007, Maria Schneider avait déclaré: “Marlon ma dit: Ne ten fais pas Maria, cest juste un film. Mais pendant quon tournait, même si ce que faisait Marlon nétait pas réel, mes larmes létaient. Je me suis sentie humiliée, et pour être honnête, un peu violée par Marlon et par Bertolucci. Après cette scène, Marlon ne ma pas consolée et ne sest pas excusé. Heureusement il ny a eu quune prise.”

Imbibé déducation bourgeoise et engagé au Parti communiste, il restera un fils de famille mal dans sa peau

Il confessera avoir fait La Commare Secca pour  dérober Rome à Pasolini , et sil situe Prima della Rivoluzione (1964), son premier grand film, à Parme, cest, dit-il, pour  dérober Parme à mon père . La dévotion à la Nouvelle Vague le poursuivra jusquà Innocents (2003), entièrement tourné dans la nostalgie dun Mai 68 vécu à Paris, où les jeunes insurgés bousculent les modes de vie de leurs aînés ( Papa déconne ), et où la litanie rétrospective des éblouissements distillés à la Cinémathèque de Chaillot noublie pas la Jean Seberg dA bout de souffle entre Garbo, Dietrich et la Mouchette de Bresson.

La scène fameuse du viol de Maria Schneider par Marlon Brando, qui utilise du beurre comme lubrifiant, a été improvisée par le réalisateur et lacteur du Parrain. “La scène du beurre est une idée que jai eue avec Brando le matin du tournage”, a expliqué Bertolucci en 2013 à la Cinémathèque de Paris. “Je ne voulais pas que Maria joue lhumiliation et la colère, je voulais quelle ressente lhumiliation et la colère”.

Ce thème récurrent de lŒdipe saccompagne de celui dune fatalité : suspectant dêtre lhéritier dun passé truqué, Bertolucci se sait otage de son milieu social. Imbibé déducation bourgeoise et engagé au Parti communiste, il restera un fils de famille mal dans sa peau, marqué par le péché originel dêtre né chez les privilégiés. Romantique, gorgé de références stendhaliennes, lautobiographique Prima della Rivoluzione donne le ton. Fabrizio, son héros, est en révolte contre une bourgeoisie qui symbolise lalliance entre lEglise et lEtat, et en sympathie avec les combats de la classe ouvrière.

Créateur fécond, dont la fresque Novecento (1900) a acquis le statut doeuvre classique majeure dans son pays, il fut aussi celui par qui le scandale, et la polémique sont arrivés avec Le Dernier Tango à Paris, réalisé en 1972 à Paris. Alors véritable légende vivante, Marlon Brando y interprétait un de ses derniers rôles. Une scène de sodomie avait fait scandale et provoqué linterdiction du film en Italie. La jeune actrice Maria Schneider, âgée de 19 ans au moment du tournage, en avait été profondément marquée, le réalisateur ayant raconté par la suite que lactrice navait pas été complètement avertie avant le tournage du contenu de cette scène.

Le réalisateur Bernardo Bertolucci est mort

Illustrée par une phrase de Talleyrand ( Celui qui na pas connu la vie avant la révolution na pas connu la douceur de vivre ), cette situation ambiguë entre le rouge et le noir est symbolisée par les deux femmes entre lesquelles il balance : Clélia, future épouse, image de lordre, du conformisme, et Gina, sa tante, image du désordre, de lamour hors la loi. La grand-messe bourgeoise est symbolisée par un opéra de Verdi, refuge du bel canto, de la culture de classe.

Il a la révélation du cinéma en voyant La Dolce Vita de Federico Fellini. Son père, poète, professeur dhistoire et critique de cinéma, lui offre sa première caméra 16 mm à 15 ans. Après le scandale, mais aussi le succès du Dernier Tango à Paris, Bertolucci dispose dassez de moyens pour tourner sa grande fresque historique, Novecento (1900), une de ses oeuvres majeures qui embrasse près dun siècle de lutte des classes dans la riche plaine du Pô à travers le destin de deux amis denfance. Le film est porté par un prestigieux casting international (Robert De Niro, Gérard Depardieu, Burt Lancaster, Dominique Sanda).

Avec Dominique Sanda et Stefania Sandrelli en 1976. – / AFP Inspiré dun texte de Borges, La Stratégie de laraignée (1970), quil tourne juste après, est lhistoire dun homme qui découvre que son père, ce militant de la lutte antifasciste que la légende a façonné au point de lui élever une statue, et dont il cultive la ressemblance au point de flirter avec son ex-maîtresse, ne fut pas un héros mais un traître. Le périple initiatique se déroule dans une Italie figée, léthargique, les herbes folles ont envahi les rails dune gare où il ne passe plus de train. Mystifié par un décor enchanteur, sensuel, onirique, avec jardins enchanteurs et caves remplies de jambons de Parme, Bertolucci interroge lhistoire, son rapport à la vérité, son penchant pour les chimères. Là encore, le théâtre, lopéra renvoient aux mensonges, aux complots. Une tentative dassassinat de Mussolini se déroule pendant le grand air de Rigoletto.

En 1969 sort Il était une fois dans lOuest, de Sergio Leone, dont il a écrit le scénario avec Dario Argento. Cest cette même année que Bertolucci tourne son chef-dœuvre : Le Conformiste, daprès un roman dAlberto Moravia. Lhistoire dun homme qui a honte de son père, interné dans un asile, et de sa mère, vieille excentrique à gigolos. Un homme hanté par une homosexualité refoulée, une culpabilité remontant à lenfance, et qui, par volonté de rachat, sest voué à mener une vie sans troubles, à ressembler à tout le monde. Il a épousé une bourgeoise bécasse et se laisse convaincre par le régime fasciste dassassiner son ancien prof de philo, un opposant politique réfugié à Paris.

Le film affiche une remarquable maîtrise de la mise en scène, une vision onirique et baroque. Ballets de tractions corbillards et de gentlemen à Borsalino, cette fresque Art déco à la beauté funèbre est stylisée dans des sanctuaires aux lignes droites à la Chirico. Il y multiplie les profondeurs de champ fantastiques, cultive les éclairages expressionnistes et claustrophobiques, les décors en trompe-lœil. Ce portrait dun fasciste des années 1930 (interprété par Jean-Louis Trintignant) brasse nombre de ses obsessions, dont celle du bal, instant où, pour Bertolucci, les masques tombent, où chacun dévoile des pulsions cachées, à limage de ce troublant pas de danse entre Stefania Sandrelli et Dominique Sanda.

IdentificationPolitique de confidentialité Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site. Sinscrire* Tous les champs sont obligatoires Veuillez confirmer votre email en suivant les instructions qui vous ont été envoyées à ladresse OkRéinitialiser le mot de passeVeuillez saisir votre adresse de messagerieVeuillez saisir les caractères de limage ci-dessousRéinitialiserIdentificationPolitique de confidentialité Des instructions pour réinitialiser votre mot de passe ont été envoyées à ladresse OkSinscrireAvez-vous un compte sur fr.sputniknews.com?OuiNonSinscrire Bonjour, ! Email:Mot de passe:Se rappeler de moiConnexionJe nai pas de compte sur fr.sputniknews.comSinscrireMot de passe oublié?Politique de confidentialitéOkSinscrire Bonjour, ! Email:Pseudo:SuivantIdentificationJe possède un compte sur fr.sputniknews.com Je consens au traitement de mes données personnelles conformément à la Politique de Confidentialité à des fins de création dun compte personnel sur le site avec lutilisation du/des module(s) des réseaux sociaux. OkSupprimer votre profilEtes-vous sûr de vouloir supprimer votre profil fr.sputniknews.com?OuiNonVotre profil a été supprimé! Vous avez 30 jours pour le rétablir en cliquant sur le lien dans lemail qui a été envoyé à ladresse indiquée à linscription.Fermer Bonjour, ! Nous nous engageons à protéger vos informations personnelles et nous avons mis à jour notre Politique de Confidentialité afin de nous conformer au Règlement général sur la protection des données (GDPR), nouveau règlement de lUE qui est entré en vigueur le 25 mai 2018.

Avec Marlon Brando en 1972. AFP Un malentendu commence à sinstaller entre ses admirateurs et Bertolucci, qui a décidé de s abandonner au principe de plaisir . On lui reproche des concessions au public, on le désigne comme un maniériste. Il se rassure :  Jai lu Roland Barthes et je sais que je peux penser au plaisir esthétique et au succès comme à quelque chose qui nest pas nécessairement de droite.  Mais le scandale sabat sur lui, en 1972, lorsquil signe Le Dernier Tango à Paris, expression dun fantasme : rencontrer une femme dans un appartement désert, lui faire lamour sans savoir qui elle est. Veuf dune femme qui vient de se suicider, le personnage principal est un Américain partagé entre pulsion de vie (lexpérience primitive dune étreinte physique, sans tabous ni notion de péché), et une pulsion de mort (qui attise brutalité de langage et jeux sexuels humiliants).

Ladministration se réserve le droit de bloquer laccès de lutilisateur à la page ou de supprimer son compte sans avertissement préalable en cas de violation par lutilisateur des règles de rédaction des commentaires ou de détection dans les actions de lutilisateur de signes dune telle violation.

Mort de Bernardo Bertolucci : comment le Dernier tango à Paris a brisé la …

Brûlot contre les institutions sociales, pied de nez auto-ironique à la cinéphilie grâce à un personnage de rat de cinémathèque incarné par Jean-Pierre Léaud, le film (nimbé dune lumière à la Francis Bacon) est habité par un Marlon Brando auquel il a demandé doublier les leçons de lActors Studio et dêtre lui-même. Brando confesse sa propre enfance, sa mère toujours saoule, son père brutal. Il hurle à la mort sous le métro parisien qui passe au-dessus de sa tête. Et déclare en fin de tournage :  Je ne ferai plus jamais un film comme celui-là. Je me suis senti violé du début à la fin. On a tout sorti de mes tripes.  Bertolucci est sonné lui aussi :  Pasolini avait raison. Le succès est un cauchemar.  Des propos qui apparaissent aujourdhui totalement déplacés au regard du traumatisme vécu durant le tournage par la comédienne Maria Schneider que lacteur et le cinéaste avaient entraînée sans la prévenir dans des séquences sexuelles brutales et humiliantes.

Avec les dollars américains de trois majors (Artistes Associés, Paramount et Fox), il tourne 1900, fresque épique sur la naissance du communisme dans la plaine du Pô, ode au drapeau rouge, au combat collectif des masses laborieuses, avec Robert De Niro (le padrone) et Gérard Depardieu (le paysan). La Luna (1979) est une Phèdre à litalienne où se côtoient pulsion incestueuse pour une mère cantatrice et recherche des paradis artificiels. Imbibé par latmosphère de désarroi qui plombe lItalie à lheure des attentats terroristes, La Tragédie dun homme ridicule (1981) plonge un industriel dans un dilemme : doit-il sacrifier son fils, kidnappé par les Brigades rouges, ou sacrifier son usine en payant la rançon ? Les affres du Fabrizio de Prima della Rivoluzione sont toujours là, dans la terreur de voir disparaître le monde de lenfance, un paradis perdu, une douceur de vivre qui nappartient plus quau passé.

Le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, auteur notamment du «Dernier Tango à Paris», est mort à Rome à lâge de 77 ans, ont rapporté lundi les médias italiens.

Bernardo Bertolucci, le réalisateur du Dernier Tango à Paris, est mort

Bernardo Bertolucci lors de la 70e édition de la Mostra de Venise, en 2013, dont il a été président du jury. TIZIANA FABI / AFP Ce sont ces mêmes émotions quil transpose dans Le Dernier Empereur (1987), évocation de la vie de Pu Yi, ultime représentant dune dynastie déchue. Assis sur le trône laqué de lempire de Chine à 3 ans, demi-dieu prisonnier de la Cité interdite, ce playboy passera dix ans dans un camp de rééducation après la révolution maoïste. Au-delà des images dune splendeur dapparats (palais aux toits démail, étendards bariolés, lampions fleuris, trésors de jade, mandarins et palanquins, phénix, licornes, incendie dors et de rouges), Bertolucci sintéresse à un homme condamné au déracinement, transplanté dune prison à une autre, marqué par le manque du sein maternel et par labsence dune figure paternelle, porté à violer les tabous (couper sa natte, porter des lunettes).

Les sensuelles parties de colin-maillard de part et dautre dun drap de soie tendu, ou la nuit de noces frémissante dérotisme soulignent limportance du sexuel chez ce cinéaste qui, trois ans plus tard, adapte Un thé au Sahara (1990). Le Brando du Dernier Tango était clone dHenry Miller, cette fois cest lAméricain Paul Bowles qui est pris comme modèle dune quête identitaire dans le désert, avec perte des illusions, mort du couple, vertige existentiel. Consacré à la vie du prince Siddhartha, Little Buddha (1993) reflète une sorte de conversion chez un auteur athée, obsédé par lego, et découvrant avec le bouddhisme une forme de sagesse. Un tournant chez un homme dont le cinéma a toujours été fondé sur les conflits (homme-femme, fils-père, fils-mère, patron-salarié).

Lautre grand film de Bertolucci est sans conteste Le Dernier Empereur, tourné dans la fameuse Cité interdite de Pékin. Le film est acclamé à linternational et est sacré par 9 Oscars en 1988 dont celui, très prestigieux de meilleur réalisateur. Fort de ce succès Bertolucci entreprit de réaliser une trilogie orientale avec Un thé au Sahara (1990 avec John Malkovich) et Little Buddha  (1993 avec Keanu Reeves).Bernardo Bertolucci a aussi reçu une Palme dor dhonneur pour toute sa carrière en 2011. Il fut le président du festival de Cannes en 1990 et de celui de Venise en 1983 et en 2013.

Ode au cinéma, rêve de révolution culturelle, situé dans les alcôves de jeunes bourgeois désinhibés (un trio formé par un Américain et un couple incestueux frère-sœur) plus que sur les barricades, Innocents (titre original The Dreamers) indique un repli (le huis clos de la chambre à coucher) et souligne léternel désir de transgression. Le film met le doigt sur le paradoxe dun cinéaste tiraillé entre instinct et raison, brasse un certain nombre de figures obsessionnelles : le désir dabandon sensuel, le bal ambigu des êtres caméléons, lattrait du triolisme. La nostalgie infinie dune innocence du charnel, dun refuge privé, dun communisme amoureux.

Le réalisateur voulait capturer le choc et les larmes bien réelles de lactrice qui ne pardonna ni à lun ni à lautre ce quelle assimila comme un véritable viol. En 2011, après la mort de lactrice, le réalisateur a dailleurs regretté navoir jamais présenté ses excuses à la comédienne. 

Le cinéaste est décédé ce lundi des suites dun cancer, à Rome. Il avait 77 ans. Il a marqué le septième art pendant plus de cinquante ans dœuvres singulières, souvent sulfureuses : Le Conformiste, Le Dernier Tango ou 1900.

Bernardo Bertolucci, le grand réalisateur Italien est décédé

Bernardo Bertolucci était une des dernières grandes figures du cinéma italien. Son attachée de presse a annoncé la mort, à Rome, des suites dun cancer à lâge de 77 ans. En plus de cinquante années passées derrière la caméra, Bernardo Bertolucci a marqué les esprits avec des œuvres souvent sulfureuses: 1900, Le Conformiste ou Le Dernier Tango à Paris, pour ne citer quelles.

Fils de lillustre poète italien Attilio Bertolucci, il est né à Parme en 1941. Sa vocation pour lécriture naît dès ladolescence. Sa rencontre avec le réalisateur Pier Paolo Pasolini, dont il devient lassistant, le marque durablement. Il côtoie ensuite Sergio Leone, avec qui il travaille sur le scénario dIl était une fois dans lOuest. Bernardo Bertolucci réalise Prima della Rivoluzione en 1964. Cest lentrée du jeune réalisateur dans le monde du grand cinéma dauteur.

Le réalisateur italien Bernardo Bertolucci, auteur notamment du Dernier Tango à Paris avec Marlon Brando, est mort à Rome à lâge de 77 ans, ont rapporté lundi 26 novembre les médias italiens.

Prima della Rivoluzione sinspire de La Chartreuse de Parme. Son goût du romanesque se lie à une vision implacable, parfois cynique, du monde politique. Le Conformiste, qui présente à lécran Jean-Louis Trintignant en 1970, fait le récit, psychologique, intime, dun homme qui tombe, contre toute attente, dans les pièges du fascisme.

Chez Bernardo Bertolucci, la dimension politique nest jamais coupée des ressorts personnels de lindividu. Dans Innocents: The Dreamers, un immense appartement parisien devient le cadre des relations ambiguës quentretiennent un frère et une sœur au moment de la libération sexuelle de 1968.

Les ESSENTIELS du MATIN: des gilets jaunes. Dîner dans le noir. Un aqueduc à Rosières. LEstac. Et… Jésus de La Villeneuve-au-Chêne

À Paris encore, le réalisateur tourne en 1972 Le Dernier Tango à Paris. Scandale en Italie, le film défraie la chronique aussi en France et dans le monde. Les amours de Marlon Brando, un homme âgé et Maria Schneider, une adolescente, choquent lopinion. Maria Schneider affirmera avoir été traumatisée par la violence de certaines scènes, quelle naurait pas accepté de tournée si Bernardo Bertolucci lavait avertie en amont.

Le réalisateur, bien que sonné par les proportions du déchaînement médiatique et juridique qui sabat sur lui ne perd pas pied. En 1972, il tourne 1900, fresque épique sur la naissance du communisme qui met, face-à-face, Robert De Niro dans le rôle du puissant et Gérard Depardieu dans celui du paysan (le film vient dêtre restauré). En 1987, Bernardo Bertolucci prend le cadre de la Chine pour évoquer la vie du Dernier Empereur, jeune souverain abandonné à lui-même, qui vit le désespoir au milieu du pouvoir.

Dans sa longue filmographie, les œuvres de Bernardo Bertolucci prennent des formes et des visages divers, des trônes de Chine dans Le Dernier Empereur aux plaines de Toscane dans Beauté volée. Un fil rouge pourtant: cette fascination pour la transgression et la puissance de lintime, magnifiquement évoquées par le cinéaste.