Découvrez laffiche officielle de la 72e édition du Festival de Cannes – nicematin.com

Découvrez l\affiche officielle de la 72e édition du Festival de Cannes - nicematin.com

Agnès Varda fait laffiche du Festival de Cannes 2019

Après le baiser entre Jean-Paul Belmondo et Anna Karina tiré du film Pierrot le fou de Jean-Luc Godard, pour laffiche de lan dernier, le Festival de Cannes a choisi de mettre à lhonneur Agnès Varda pour celle de sa 72ème édition. "Agnès, en pleine lumière. Tout en haut. En équilibre. Juchée sur un technicien impassible. Accrochée à une caméra qui paraît labsorber. Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film" : telle est la description de cette belle photographie éclairée par un horizon orange éclatant. Ce premier film, Agnès Varda, disparue le 29 mars à lâge de 90 ans, le réalisa en 1954 à 25 ans.

Intitulé La Pointe courte, du nom dun quartier de pêcheurs de Sète, ce long métrage est sorti en 1955 avec Silvia Monfort dans le rôle d"elle" et Philippe Noiret dans le rôle de "lui". "Décors naturels, caméra légère, moyens dérisoires : Agnès Varda, photographe au TNP de Jean Vilar, jette avec La Pointe courte (présenté dans une salle de la rue dAntibes à Cannes pendant le Festival 1955) les prémices dun jeune cinéma dont elle sera la seule réalisatrice", rappelle le communiqué.

"Tel un manifeste, cette photo de plateau recèle déjà tout dAgnès Varda : la passion, laudace, lespièglerie. Les ingrédients dune recette dartiste en liberté quelle enrichira sans cesse", ajoute le Festival de Cannes, précisant que la cinéaste a compté treize films en Sélection officielle, fut membre du Jury en 2005, présidente du Jury de la Caméra dor en 2013 et reçut la Palme dhonneur en 2015.

Agnès Varda était alors photographe au TNP de Jean Vilar, et dans ces décors naturels, avec une caméra légère et des moyens dérisoires, sapprêtait à jeter avec La Pointe courte les prémices dun jeune cinéma, la Nouvelle vague, dont elle sera la seule réalisatrice, même si elle ne manquait jamais loccasion de rappeler :  Je ne suis pas une femme cinéaste, je suis une cinéaste. 

Avec Agnès Varda pour "phare inspirant de la 72ème édition", le Festival de Cannes ouvrira ses portes le 14 mai, avec lacteur et réalisateur Édouard Baer en maître de cérémonie et le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu en président du Jury. 

Le film douverture, en compétition pour la Palme dor, sera The Dead Dont Die de Jim Jarmusch, avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton et une horde de zombies emmenés par Iggy Pop et Tom Waits, promettant une montée des marches rockn roll. Lannonce de la sélection officielle des autres films en lice sera annoncée jeudi à partir de 11 heures lors dune conférence de presse à Paris, par Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, et Thierry Frémaux, délégué général.

Agnès Varda se plaisait rappeler: Je ne suis pas une femme cinéaste, je suis une cinéaste. Elle vint souvent à Cannes montrer ses films: treize fois en sélection officielle. Elle aura été aussi membre du Jury en 2005 et présidente du jury de la Caméra dor en 2013. Lorsquelle a reçu une Palme dhonneur, en 2015, elle parla avec modestie de résistance et dendurance, plus que de lhonneur. Pour dédier enfin sa distinction à tous les cinéastes inventifs et courageux, ceux qui créent un cinéma original, de fiction ou de documentaire, qui ne sont pas dans la lumière mais qui continuent.

La photo originale dont sinspire laffiche, dévoilée aujourdhui, a été prise sur le tournage du premier film de la cinéaste,  La Pointe courte , réalisé en 1955.

On connaît désormais laffiche du 72e Festival de Cannes. Elle rend hommage à la réalisatrice française récemment disparue, Agnès Varda.

Après avoir célébré les acteurs ces dernières années, laffiche officielle du Festival de Cannes, dévoilée lundi 15 avril, passe de lautre côté de la caméra. Souvenir du tournage de La Pointe courte, le premier film dAgnès Varda, un court-métrage avec Philippe Noiret et Sylvia Monfort, réalisé en 1955, limage montre la jeune réalisatrice juchée sur le dos dun technicien pour mieux coller lœil au viseur dune caméra, sur fond scintillant de Méditerrannée (La Pointe courte a pour décor le port de pêche de Sète).

Tel un manifeste, cette photo de plateau recèle déjà tout dAgnès Varda : la passion, laudace, lespièglerie. Les ingrédients dune recette dartiste en liberté quelle enrichira sans cesse. Soixante-cinq ans de création et dexpérimentation, presque autant que le Festival de Cannes, qui célèbre chaque année des regards qui montrent, osent et sélèvent. Et qui sait se souvenir.Elle se plaisait à le rappeler : Je ne suis pas une femme cinéaste, je suis une cinéaste. Elle vint souvent à Cannes montrer ses films : treize fois en Sélection officielle. Elle fut aussi membre du Jury en 2005 et Présidente du Jury de la Caméra dor en 2013. Lorsquelle reçut la Palme dhonneur, en 2015, elle évoqua la résistance et lendurance, plus que lhonneur et la dédia à tous les cinéastes inventifs et courageux, ceux qui créent un cinéma original, de fiction ou de documentaire, qui ne sont pas dans la lumière mais qui continuent.

Agnès Varda à laffiche du Festival de Cannes

Agnès Varda, morte le 29 mars à lâge de 90 ans, avait reçu une Palme dhonneur en 2015, après être souvent venue à Cannes – treize fois en sélection officielle, rappelle le communiqué du Festival, mais une seule fois en compétition, pour Cléo de 5 à 7 en 1962. Elle est passée une dernière fois sur la Croisette en 2017 à loccasion de la présentation, hors compétition, de Visages Villages, le documentaire quelle avait réalisé avec le plasticien JR.

Dans un communiqué, le Festival de Cannes décrit ainsi son choix : “Tout en haut. En équilibre. Juchée sur un technicien impassible. Accrochée à une caméra qui paraît labsorber. Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film. Nous sommes en août 1954, quartier de la Pointe Courte à Sète. Dans la lumière éblouissante de lété, Silvia Monfort et Philippe Noiret promènent leur amour fragile parmi les pêcheurs en lutte, les femmes affairées, les jeux des enfants et les errances des chats. Décors naturels, caméra légère, moyens dérisoires : Agnès Varda, photographe au TNP de Jean Vilar, jette avec La Pointe courte (présenté dans une salle de la rue dAntibes à Cannes pendant le Festival 1955), les prémices dun jeune cinéma dont elle sera la seule réalisatrice. 

La 72e édition du Festival de Cannes sera organisée du 14 au 25 mai et souvrira par la projection de The Dead Dont Die de Jim Jarmusch, qui concourra pour la Palme dor. Celle-ci sera décernée par un jury présidé par le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu. La liste des films retenus en sélection officielle (compétition, Un certain regard et hors compétition) sera dévoilée le 18 avril par le délégué général Thierry Frémaux.