Vendredi noir dans les transports : à Cergy, une grève ? Je nétais pas au courant – Le Parisien

Vendredi noir dans les transports : à Cergy, une grève ? Je nétais pas au courant - Le Parisien

Grève à la RATP : à quoi faut-il sattendre ce vendredi ?

De nombreux internautes ont posté sur Twitter des photos de lignes de métro en service désertées par les usagers. Sur la ligne 14 et la ligne 1 notamment, deux lignes automatisées, les Parisiens ne semblent pas avoir de problème pour se déplacer, ni trouver des places assises.

Sur la ligne 4, la situation semble même meilleure que lors dun jour normal #chatelet #greveratp pic.twitter.com/xaUMhusLKv

Même constat sur le RER A notamment, où les usagers semblent avoir décidé de renoncer à ce mode de déplacement.

Sac au dos, short et baskets aux pieds, Alexandre, 28 ans, et Geoffrey, 27 ans, arrivent gare de Lyon où ils ont réservé une voiture de location pour aller passer le week-end en Dordogne. On est venus de Vitry-sur-Seine, on a essayé de prendre un taxi mais on nous demandait 35 euros au lieu de 12 euros. Donc on sest débrouillé avec le RER C et la ligne 14, expliquent-ils.

Ce vendredi, aucun métro ne circule sur les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 10, 11, 12 et 13. Sur les lignes 4 et 7, on pourra compter sur un métro sur trois, mais “uniquement en heures de pointe”. Des stations seront fermées, comme Montparnasse, Opéra ou Gare de lEst. La RATP “présente ses excuses aux voyageurs” et assure que près de 1000 agents sont déployés sur le terrain pour assurer la sécurité et informer.

En dehors des lignes ouvertes, ou partiellement ouvertes, la circulation dans les transports parisiens est paralysée. À limage de Dié Sokhonadu, 25 ans, qui attend en vain sur la ligne 12, où aucun métro ne circule, pour rejoindre son chantier à la cathédrale Notre-Dame : “Si le métro nouvre pas je vais devoir rentrer chez moi”, résume-t-il.

Le vélo. Cest le mode de déplacement le plus rapide en milieu urbain. Un cycliste non-sportif peut aisément parcourir 8 km en une demi-heure. Si votre vieux vélo nest pas en état de rouler, vous pouvez louer un Vélib (mécanique ou électrique) sur lune des 1300 stations présentes dans une cinquantaine de communes. Comme Anthony, 30 ans, croisé à Bir-Hakeim (Paris, XVI e ), qui ne craint pas de voir les Vélib pris dassaut : Je ne suis pas inquiet, explique ce photographe. Il y a désormais pleins doffres différentes qui permettent de trouver un vélo rapidement. En effet, dans Paris, les vélos Jump (Uber), Oribiky, Mobike et Donkey Republic peuvent rendre service. A noter : Jump et la RATP offrent deux trajets de 15 minutes à vélo électrique ou trottinette avec le code promo RATP050 à entrer dans lappli Uber.

Grève à la RATP : quelles alternatives au métro et au RER pour se déplacer ?

La ligne 14, automatisée, est la seule avec la 1 à fonctionner normalement. Malgré les craintes de saturation, elle ne semble pas prise dassaut par les voyageurs #greveratp pic.twitter.com/ddGcXDtYVm

Si la demande en VTC a forcément augmenté ce vendredi matin, quid de loffre de véhicules? Uber indique avoir envoyé jeudi un message à tous ses chauffeurs, les avertissant quil y aurait plus de clients potentiels… mais aussi plus de bouchons attendus. Ils ont un statut dindépendant et ce ne sont pas des salariés. Donc, on ne peut pas les contraindre à travailler ni prévoir leur nombre à lavance , argue lentreprise, qui navait pas, à 9 heures, le nombre précis de VTC travaillant ce vendredi matin.

Grève à la RATP : pourquoi les prix des VTC explosent

Sur les routes, la situation était moins enviable que sur les rares lignes de métro en service. À 8h30 , 291 kilomètres de bouchons étaient comptabilisés par la direction des routes dÎle-de-France, le service Sytadin. Un niveau qualifié …Lire la suite sur LExpress.fr

Selon les prévisions de la RATP, seules les lignes 1 et 14 circuleront normalement vendredi 13 septembre, tandis que le trafic sera très fortement perturbé sur les lignes 4,7,8 et 9 et sur le RER A et B. Sur les autres lignes de métro, le trafic sera tout simplement interrompu.  Les usagers des transports en commun franciliens doivent sattendre à un vendredi noir.

Ceux qui peuvent télétravailler suivront de loin ce Hunger Games géant pour entrer dans les rames disponibles. Mais si vous n’avez pas cette chance, trois options s’offrent à vous : tenter le coup, à vos risques et périls, de trouver un espace de quelques centimètres carrés pour vous glisser dans un métro, un bus ou un tram (on ne parle même pas d’une place assise, juste une poche d’air pour respirer) ; pour les banlieusards, miser sur le Transilien, qui n’est pas concerné par la grève mais pourrait tout de même être perturbé notamment en raison d’une forte affluence ; ou dégoter un moyen de transport alternatif. Vous qui choisissez l’aventure, tour d’horizon des startups qui peuvent vous aider.