Brigitte Macron de retour à lécole pour enseigner aux “grands décrocheurs” scolaires – LExpress

Brigitte Macron de retour à l\école pour enseigner aux \

Brigitte Macron : Cette peur panique liée à sa rentrée des classes

Une rentrée au goût de retrouvailles pour Brigitte Macron. Quatre ans après avoir renoncé à son métier denseignante pour épauler son mari dans son ascension politique, la première dame va retrouver les salles de classe. Cette fois, ses élèves ne seront pas de jeunes nantis du lycée Saint-Louis-de-Gonzague, dans le XVIe arrondissement de Paris, mais 53 grands décrocheurs , passés entre les mailles de lEducation nationale et de Pôle emploi. Tous ont été sélectionnés pour être les premiers étudiants de Live (LInstitut des vocations pour lemploi), qui vient de sortir de terre à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Létablissement, qui ouvre ses portes ce lundi avec un séminaire de rentrée entre professeurs – avec Brigitte Macron en qualité de présidente du comité pédagogique – est destiné à des adultes sans emploi de 25 à 48 ans, et financé par le groupe LVMH (NDLR : propriétaire du Parisien–Aujourdhui en France). Chaque Liver assistera à 35 heures dateliers par semaine et son assiduité lui ouvrira, le cas échéant, une enveloppe de 1 000 euros. Sans compter une probable visite VIP à lElysée.

Lépouse du président y dispensera des masterclass de français, une fois par mois environ, en plus de piloter le projet. Pour limpulser, elle sest déjà rendue une dizaine de fois dans cette ville de banlieue réputée sensible, là où les émeutes de lautomne 2005 avaient démarré. Il a fallu élaborer le programme des enseignements dispensés, puis échanger avec les autres professeurs de léquipe éducative et les membres du comité pédagogique, dont le cuisinier Thierry Marx ou le rappeur Ben-J du groupe NegMarrons.

Sil avoue "ne pas connaître grand chose" aux écoles que compte fonder la première dame, le président de lAcadémie Goncourt est séduit par lidée de transmettre à des adultes qui nont aucun diplôme. "Il faut savoir transmettre à ceux qui nont pas eu la chance de faire des études, à ceux qui ont de la curiosité pour les choses de la culture et de lesprit", affirme-t-il au micro dEurope 1. "Si on garde ses connaissances pour soi, cest de légoïsme". 

Comment se dérouleront les cours ? Rien nest arrêté. Pas de manière scolaire, sinon on en perdra les trois quarts , temporise un conseiller de Brigitte Macron. Madame la directrice , qui doit sy rendre dès ce lundi, redoute dailleurs un afflux de caméras. Ce nest pas la Star Ac… soupire un proche. Parallèlement, elle entend poursuivre ses activités de first lady et lancera notamment en janvier des levées de fonds pour la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France.

Brigitte Macron lance une école en banlieue, "lInstitut des Vocations" pour des adultes non diplômés. Dans ce premier établissement dun nouveau genre installé à Clichy-sous-bois, la rentrée, cest lundi matin. Loccasion pour Europe 1 de faire un point sur limportance de la transmission des connaissances avec Bernard Pivot. 

Les spécialistes du décrochage scolaire, qui constatent que la France, comparée aux pays scandinaves ou au Canada, sest occupée tardivement de ce fléau, regardent plutôt le projet Live avec bienveillance. Nos programmes de seconde chance sont peu développés, mais marchent plutôt bien. Toute initiative est bonne à prendre , explique Eric Charbonnier, spécialiste éducation à lOCDE (Organisation de coopération et de développement économiques).

Brigitte Macron fait son retour à lécole pour enseigner le français / Illustration AFP / Axel Schmidt Publié le 16/09/2019 à 09:24 , mis à jour à 12:03 Éducation lessentiel L'Institut des vocations pour l'emploi, "Live", ouvre ses portes en banlieue parisienne ce lundi. Fondé par Brigitte Macron, cette dernière y donnera des cours une fois par mois environ. En août, Le Point révélait que deux écoles, créées par Brigitte Macron, allaient prochainement être créées à Valence et Clichy-sous-Bois, dédiées aux adultes non diplômés. Ce lundi 16 septembre, l'Institut des vocations pour l'emploi ("Live") ouvre ses portes en banlieue parisienne. La première dame y donnera des cours de français une fois par mois environ, précisait le Journal du Dimanche.

Si elle salue une idée qui a toutes les chances de cartonner tant la demande est grande, Muriel Epstein, enseignante-chercheuse qui a consacré sa thèse au décrochage scolaire, regrette que lEtat ny engage pas davantage de fonds. Si on considère que cest un problème public, on devrait mettre les moyens. Les politiques publiques mises en place par Vincent Peillon ou Najat Vallaud-Belkacem ont permis de diviser quasiment par deux le nombre de décrocheurs! La supplique de la chercheuse sera-t-elle entendue?

Brigitte Macron, présidente du comité pédagogique, y enseignera ponctuellement, donnant un cours par mois environ. Cette dernière souhaite faire "découvrir la littérature classique et le patrimoine culturel" à ses élèves, selon le JDD. Elle y dispensera des "masterclass" de français. Des cours qui ne se dérouleront "pas de manière scolaire", a confié un conseiller de Brigitte Macron au Parisien, "sinon on en perdra les trois quarts". Brigitte Macron s'était déjà rendue une dizaine de fois dans cette ville de banlieue, réputée sensible.   

En cas de succès, le projet de Brigitte Macron pourrait faire des petits. Si ça marche, on en fera une politique publique , lui a en effet glissé Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, dont elle est très proche. Son camarade de lEducation nationale est séduit, lui aussi. On a besoin dinitiatives de ce type, car cela crée un vrai effet dentraînement , vante Jean-Michel Blanquer. Quant au chef de lEtat, il compte bien se rendre lui-même à Clichy-sous-Bois pour constater en personne le résultat.

Les cours s'adressent à des personnes âgées de 25 à 48 ans, "ayant quitté l'école sans diplôme et n'ayant pas suivi de formation qualifiante ni obtenu d'emploi". Plusieurs matières y seront enseignées, comme l'anglais, les mathématiques et l'histoire. Au total, chaque élève assistera à 35 heures d'ateliers par semaine, précisent nos confrères du Parisien.

VOIR LES COMMENTAIRESPolitiqueMunicipales : Alain Carignon candidat à GrenobleTrois questions sur loubli de Nicole Belloubet dans sa déclaration de patrimoineDemande dasile de Snowden : qui décide, lOfpra ou Macron ?Mohed Altrad : Pourquoi je suis candidat à la mairie de MontpellierGuide Shopping Le Parisien

Le mois de septembre nest pas seulement celui de la rentrée : cest également celui de la Foire aux Vins. Si les dates précises varient selon les enseignes, cest, dans tous les cas, la bonne période pour enrichir votre cave. Voici tous nos conseils et bons plans.

Des ateliers destinés à aider ces "décrocheurs" seront également mis en place pour les aider, par exemple, à se présenter lors d'un entretien.

Le Parisien sassocie au comparateur de fournisseurs dénergie Selectra pour vous proposer de participer à un achat groupé dénergie : plus il y a aura de participants à lopération et moins lélectricité et le gaz vous coûteront cher. Voici comment y prendre part.

Brigitte Macron retrouve les salles de classe, pas en tant que “professeur” mais en tant que présidente du comité pédagogique dune école destinée aux décrocheurs, sans formation, ni emplois de plus de 25 ans.

La Première Dame a reçu “de nombreux courriers sur le décrochage” et a rencontré “des acteurs du secteur” afin dinitier ce projet. Léducation est un sujet qui lui tient à cœur. Cette école sinscrit dans la poursuite de ses engagements.

Cette école accueillera une cinquantaine dadultes âgés de plus de 25 ans qui suivront une formation gratuite de neuf mois durant laquelle ils seront rémunérés au niveau du Smic. Brigitte Macron interviendra ponctuellement sur des questions touchant à la littérature, à raison dune fois par mois, explique son entourage.