La journaliste et romancière Françoise Xenakis s’est éteinte à 87 ans

L’écrivaine et journaliste Françoise Xenakis, auteure d’une vingtaine de romans et d’essais, est décédée ce lundi à Courbevoie (Hauts-de-Seine) d’une longue maladie, à l’âge de 87 ans, rapporte Le Figaro. Son décès a été annoncé par sa fille Mâkhi.

François Xenakis a exercé comme chroniqueuse littéraire de l’émission Télématin sur France 2 pendant une vingtaine d’années.

Auteure d’une vingtaine de livres, elle avait également tenu une chronique durant les années 80 dans Le Matin de Paris. Journaliste, elle prit aussi part à l’émission Télématin, sur Antenne 2, tout en s’engageant pour la cause animale. Elle fut ainsi présidente du jury du prix littéraire 30 millions d’amis. 

Mort de Françoise Xenakis, femme de lettres et ancienne chroniqueuse de Télématin

Son premier roman “Le Petit Caillou”, était paru en 1963. Elle avait remporté le Prix des libraires en 1993 pour un autre livre, “Attends-moi”, publié chez Grasset. Elle est l’auteure de “La Natte coupée”, de “Moi j’aime pas la mer” et d’un essai biographique, “Danielle Mitterrand, la petite fille qui voulait être Antigone”.

Avec Attends-moi, paru en 1993, elle avait reçu le Prix des libraires. Un ouvrage qui racontait le procès d’une femme qui avait respecté la promesse faite à son mari de le tuer, si elle ne l’aimait plus. Un ouvrage qui lui prit plus de sept années d’écriture. 

Françoise Xenakis était la veuve du compositeur et architecte Iannis Xenakis.

Reproduction interdite – Vous avez une info ? Ecrivez-nous : lprfilrouge@leprogres.fr

La romancière et essayiste Françoise Xénakis est morte

Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.

Edition – Société – Francoise Xenakis disparition – romans Xenakis décès – journaliste auteure Xenakis

Toute l’information locale du progrès.fr à partir de 2€ sur ordinateur, tablette et smartphone

Vous utilisez un logiciel bloqueur d’annonces publicitaires pour la consultation de notre site.

Electre respecte votre vie privée. Nous vous rappelons qu’en application de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d’opposition (article 26 de la loi), d’accès (articles 34 à 38 de la loi) et de rectification (article 36 de la loi) des données vous concernant.

Merci par conséquent de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour la consultation de notre site.

Françoise Xénakis, Prix des libraires en 1993 et auteure d’une vingtaine d’ouvrages populaires, est morte à l’âge de 87 ans.

Françoise Xenakis, écrivaine et ex-chroniqueuse de Télématin s’est éteinte à l’âge de 87 ans.

Françoise Xenakis, écrivaine et ex-chroniqueuse de Télématin (France 2), est décédée des suites d’une longue maladie. Elle s’est éteinte ce 12 février 2018 à Courbevoie, à l’âge de 87 ans, a annoncé sa fille Mâkhi. Elle était la veuve du compositeur et architecte Iannis Xenakis.

Outre ses livres – parmi ses principaux ouvrages, citons La Natte coupée ou Attends-moi, ainsi que ses essais biographiques consacrés à Danielle Mitterrand et l’Empereur Néron, la romancière et biographe Françoise Xenakis était connue du grand-public pour ses nombreuses apparitions sur le petit écran. Elle a en effet officié pendant plus de vingt ans dans Télématin, du temps de William Leymergie, où, en tant que chroniqueuse littéraire, elle faisait part de ses coups de coeurs aux téléspectateurs.

⋙ TPMP : William Leymergie à propos de sa nouvelle émission sur C8 : “C’est un défi difficile” (VIDEO)

Certains se souviennent également qu’elle avait participé à L’Académie des 9, une émission présentée par Jean-Pierre Foucault dans les années 1980. Très engagée pour la cause animale, elle était également membre du jury du prix littéraire 30 millions d’amis. “Par ses chroniques à Télématin elle m’a donné l’envie de lire, j’ai beaucoup regretté son départ de l’antenne. En parlant du livre elle me donnait l’envie de l’acheter et de le lire. Elle était très attachante, convaincante avec son sourire et ses petites lunettes rouges “, a-t-on pu lire sur Internet, à l’annonce de sa mort. Nul doute qu’il y a plus d’un téléspectateur, aujourd’hui, à partager ce témoignage anonyme.

⋙ Ce que pense William Leymergie des débuts de Laurent Bignolas dans Télématin