Dijon : le «commando au marteau» demande la libération de …

La fréquentation du site est certifiée par l’OJDAprès avoir revendiqué les attaques au marteau à Dijon et Chalon-sur-Saône au mois de septembre, le « Commando de défense du peuple et de la patrie française » continue de faire parler de lui. Dans des mails adressés ce mardi à nos confrères du Bien Public, le groupe commence par attaquer l’association SOS Racisme. Le tout après son annonce de saisir le procureur de la République de Dijon dans le but d’être informée et de pouvoir accompagner les victimes.

Dijon-Troyes sous la menace d'un commando d'extrême droite

revendiqué les attaques au marteau perpétrée à Dijon en septembre dernier, a menacé de réitérer ses actions lors de cet événement si les huit personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête, car soupçonnées de fomenter des attentats, ne sont pas libérées.

Au cœur des Rouges : menace sur le match DFCO – Troyes ?

Concerts – Live VIDÉOS – Christophe Willem en concert pour France Bleu LiveLe journal local Le Bien Public a de nouveau reçu un e-mail du « Commando de défense du peuple et de la patrie française » (CDPPF), qui revendiquait la semaine dernière l’attaque au marteau de Dijon et celle de Chalon-sur-Saône en septembre, dans deux autres mails.

Le club du Dijon FCO ainsi que la Ligue de football professionnel, et même les autorités compétentes, n’ont pas encore communiqué à ce sujet. Mais la tenue du match est bien menacée.

Tours : un motard enterré avec sa moto

Dijon : un groupe d'ultra-droite menace un match de Ligue 1

Libération exigée de huit “collègues”Dans le second message, reçu peu après, l’auteur – toujours anonyme – exige la libération de huit “collègues” arrêtés au début du mois d’octobre et de leur “chef” Logan Alexandre Nisin, interpellé le 28 juin dernier à Vitrolles (Bouches-du-Rhône). Il demande également “l’abandon des poursuites à leur encontre”.

Par IG avec AFP Publié le 08/11/2017 à 10:01 Mis à jour le 08/11/2017 à 10:25Les informations recueillies sont destinées à la société ANTENNE REUNION TELEVISION ainsi qu’aux sociétés du groupe ANTENNE REUNION et, à condition que vous y ayez formellement consenti, aux sociétés partenaires du groupe ANTENNE REUNION, afin de vous permettre d’accéder à leurs offres. Conformément à la loi française “Informatique et Libertés” n° 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée, et à la Charte d’utilisation des données du groupe ANTENNE REUNION, les utilisateurs pourront demander à accéder, faire rectifier ou supprimer les informations qui les concernent, ou s’opposer à recevoir des offres des sociétés membre du groupe ANTENNE REUNION et de ces partenaires. Pour l’exercer, adressez-vous à Antenne Réunion Télévision au 3, rue Emile Hugot – 97490 Sainte Clotilde

L1 (J13) : Le « Commando » qui menace d'agir lors de Dijon – Troyes

Toujours par la voie électronique, le groupe a revendiqué une autre agression à Dijon, déclaré son «admiration pour Anders Behring Breivik», l’auteur d’une tuerie qui a fait 77 morts en Norvège en 2011 et menacé violemment l’association SOS Racisme qui avait annoncé son intention de saisir le procureur de la République.

Un commando d'ultra droite dijonnais menace un match de Ligue 1

Logan Alexandre Nisin, dont les errances idéologiques l'ont amené à se faire prendre en photo avec Marion Maréchal – Le Pen, puis à rejoindre l'Action française Provence avant de faire l'apologie d'Anders Breivik (77 morts en Norvège en 2011) et enfin de se vanter de vouloir mener des actions terroristes, a trouvé des soutiens : le commando au marteau qui avait sévi en Bourgogne en septembre.

Dijon FCO – Espérance Sportive Troyes Aube Champagne (ESTAC) ». Une affiche qui est programmée samedi prochain au Stade Gaston-Gérard (20h00). Une annonce qui intervient alors que les menaces augmentent les sur les grands événements sportifs, selon Interpol. Pour Le Parisien, les enquêteurs cherchent encore à déterminer l’authenticité de ces revendications, qui contiennent « des éléments précis, dont certains sont conformes à la réalité », a indiqué le procureur de la République de Dijon, Eric Mathais. Ce dernier a néanmoins précisé que le parquet antiterroriste n’était pas saisi pour le moment.

#Dijon Le «commando» des attaques au marteau menace de frapper lors du prochain match de Ligue 1.

l’attaque au marteau à Dijon le 27 septembre, puis celle de Chalon-sur-Saône, le 15 septembre, même si le groupe avait précédément démenti être à l’origine de cette première attaque, au Journal de Saône-et-Loire.

Le commando au marteau est d'extrême droite

Plusieurs cibles avaient été évoquées comme des mosquées, des personnes d’origine nord-africaine ou des personnes noires mais aussi des hommes politiques. Les noms du leader de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, ou celui du porte-parole du gouvernement, Christophe Castener, étaient cités.Le CDPPF demande que huit “collègues” arrêtés au début du mois d’octobre et suspectés de préparer des actions violentes notamment contre des hommes politiques, soient libérés.- Adhérer à l’association – Faire un don

Le Bien Public quelques minutes plus tard ce mardi dont l’auteur reste anonyme, exige la libération de « huit collègues » arrêtés début octobre et de leur « chef » Logan Alexandre Nisin. Ce dernier, considéré comme un militant de l’ultradroite fait parti d’un groupe soupçonné d’avoir envisagé des attaques visant hommes politiques et mosquées.

« contre l’islamisation » de la France a récemment revendiqué des attaques au marteau en Bourgogne. Dans des emails adressés au Bien Public, la mouvance d’ultra-droite exige la libération de huit « collègues » récemment interpellés et mis en détention provisoire pour avoir envisagé de réaliser des actions violentes contre des cibles assez floues.Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

«Ce groupuscule n’est ni connu localement ni nationalement», avait indiqué Eric Mathais, ajoutant que les courriers électroniques étaient étudiés «très sérieusement».

Publié le 8 Novembre 2017 04:00 Par Fabrice Bluszez

Alsace, Champagne-Ardenne,LorraineBien public, ils appellent à la libération de huit “collègues” arrêtés au milieu du mois d’octobre et soupçonnés de projeter des attentats et de s’en prendre, notamment, à des hommes politiques.

Dijon Dijon Football Côte-d'Or justice Ligue 1 Par :

@DFCO_Officiel – @estac_officiel https://t.co/RFIituDuzD pic.twitter.com/20xwZihwNi

A lire aussi Arrestations d’activistes d’ultradroite: la garde à vue de la mère de Logan N. levée Projet d’attentat: 8 suspects liés à la mouvance d’ultradroite mis en examen //sas_manager.render(98); //sas_manager.render(1972); A voir aussi

Sur le même sujetTerrorismeQui est Logan Alexandre Nisin, l’initiateur présumé d’attentats contre des politiques et des mosquées ? Des attaques perpétrées par le commando Baptisée «commando de défense du peuple et de la patrie française», le groupe avait revendiqué jeudi 2 novembre, auprès du journal Le Bien Public, des attaques ayant blessé légèrement trois personnes à Dijon fin septembre «sur le site de l’université de Bourgogne (…) au cœur de l’un des symboles du multiculturalisme».

« chef », Logan Alexandre Nisin, soit immédiatement libéré et « l’abandon des poursuites à leur encontre », « sans quoi nous frapperons » le match de Ligue 1 qui doit opposer Dijon et Troyes le 18 novembre. A Dijon, les enquêteurs cherchent dorénavant à déterminer l’authenticité et le sérieux de cette menace.Consultez la charte et les règles de modération des commentaires sur 24matins.fr

Vous avez aimécet article ?Partagez-le ! envoyer à un ami imprimer Tags : Faits divers France/Monde Actualité Dernières minutes actu A la Une p.filRouge { font-size: 2rem; float: none; background-color: #ededed; padding: 5px; margin: 45px 0; } Reproduction interdite – Vous avez une info ? Ecrivez-nous : lprfilrouge@leprogres.fr

Radio Bouton émet partout dans le monde grâce à internetJe souhaite recevoir les offres de LINFO.RE et du groupe Antenne Réunion par e-mail.Offre spécialeProfitez de votre journal 24h/24, 7j/7 et sur tous vos supports numériques !

“collègues”, ainsi que “l’abandon des poursuites à leur encontre”.