Dijon | Dijon : les supporters du DFCO en route pour Lens – Bien Public

Dijon | Dijon : les supporters du DFCO en route pour Lens - Bien Public

Antoine Kombouaré (DFCO) : “Rien nest gagné”

“On n’a pas de bobos après le match. On va récupérer Romain (Amalfitano) après son match de suspension. Concernant Nayef (Aguerd), il sera out. Il n’y a pas eu de protocole commotion pour Kwon. Apparemment il a la tête dure (sourire). Ce matin, cela allait. J’espère qu’il n’y aura pas de répercussions par la suite mais dès ce matin, tout va bien.”

“On est rentré plus tard que prévu avec un contrôle antidopage. Les garçons (Yambéré, Lautoa, Jeannot) ont eu du mal à remplir les éprouvettes donc on a perdu beaucoup de temps.”

Ils seraient entre 600 et 700 à faire entendre leur voix au stade Bollaert de Lens ce soir. Parmi eux, on retrouvera les membres du groupe des Téméraires (tribune Rougeot). Ceux-ci se sont retrouvés, en tout début d’après-midi, sur le parking du centre commercial de la Fleuriée à Saint-Apollinaire avant de partir pour Lens. Trois bus ont été affrétés pour l’occasion. 

“Le travail était surtout de bien préparer le retour. Il fallait aborder ce premier match de la bonne façon. Qu’on ait marqué un but, c’est une bonne chose. Après on sait que rien n’est joué. Cela va être un match compliqué. Lens est meilleur à l’extérieur. Il faudra faire un gros match défensif.”

 De leur côté, les Lingon’s Boys, l’autre groupe de supporters, installés en tribune Dijon Céréales, se sont retrouvés devant le stade Gaston-Gérard à Dijon. Ils sont près de 200 à faire le déplacement en car (quatre bus). Dautres supporters ont fait le choix de prendre leur voiture pour faire le trajet.

“A la limite j’aurais voulu voir cela dès l‘entame de match. Dès que Lens a poussé on a été en difficulté, avec des longs ballons dans le dos et des duels perdus. On a perdu beaucoup trop de ballons pour temporiser et le maîtriser. C’est là où on a raté notre entame de match. En plus on a eu trois cartons jaunes en moins d’un quart d’heure. Le mérite en revient aux joueurs qui sont restés costauds, calmes. On a fait ce qu’il faut pour enfin avoir la maîtrise du ballon et jouer. En ayant le ballon, on peut être supérieur à cette équipe de Lens.”

“On y croit, même si on sait que ce sera compliqué avec la ferveur dans le stade”, explique Jean-Pierre Colé, le président des Téméraires. “Nous sommes 160 à faire le déplacement, cest le plus important de la saison. On est en Ligue 1 et on veut y rester.” 

“Gomis et Ambrose vont-ils jouer le retour ? On ne sait pas mais ils ont des joueurs capables de les remplacer. Il faut faire preuve de plus de vigilance et de concentration. Dans mon schéma de départ, j’ai intégré un défenseur central et intégré Wesley Lautoa au milieu pour rivaliser dans la taille.”

Cest assez rare pour être signalé : Gervais Martel était absent pour ce match de barrage aller entre le RC Lens et Dijon au stade Bollaert-Delelis. Lex-président des Sang et Or, qui avait effectué les déplacements au Paris FC et à Troyes, était absent pour des raisons de santé.

Massadio Haïdara : Nous irons à Dijon avec beaucoup de confiance et denvie

“C’est d’abord la fraîcheur qui jouera. Les organismes sont fatigués, tout le monde est au bout. Lens peut-être moins parce qu’ils ont fini 5es. Nous on a pratiquement toujours été dans les derniers, avec beaucoup de frustration, de déconvenues. Cela bouffe beaucoup d’énergie. La fraîcheur sera importante et après viendra l’aspect mental. Si on est mené, il faudra avoir les qualités mentales pour revenir.”

En effet, comme lindique Canal+ Sports, lancien dirigeant lensois a subi des interventions chirurgicales subies ces derniers jours et se trouve en convalescence.

RC Lens – Dijon FCO : les notes MadeInLens

“Par rapport à la physionomie du match, c’est un bon résultat. En étant mené au score, c’est bien d’être revenu à 1-1. Mais, quoiqu’il advienne, il faudra faire un grand match et marquer pour se mettre à l’abri. Le plus dur est à venir. Il faut finir le boulot. Aujourd’hui, rien n’est joué.”

Runar Alex Runarsson : Un bon match nul dans une ambiance magnifique

“Ils ne vont pas lâcher jusqu’au bout, en jouant leur va-tout ici. Ils vont lâcher les chevaux, avec un public qui sera derrière eux. Et ils ont des bons joueurs. Ils ont le sentiment d’avoir fait quelque chose d’incroyable parce qu’ils reviennent de nulle part. On s’attend à une équipe qui ne va rien lâcher.”

Pendant 60 minutes, léquipe de Kombouaré a été en souffrance. Profitant dun creux physique lensois, les dijonnais ont remis le nez à la fenêtre grâce notamment à Saïd – le plus dangereux – et à Kwon qui, en entrant, a été décisif. Dijon est en ballotage favorable mais la pression a désormais changé de camp. Aux Lensois den profiter.

“Depuis que l’on est en grande difficulté, sur les trois derniers matches, on a eu un public exceptionnel. On a eu besoin de leur soutien et ils ont répondu présent. Contre Rennes et Strasbourg, on a marqué en fin de match. Contre Toulouse, on est revenu après avoir été mené au score. Aujourd’hui, il y a une véritable communion entre nos supporters et le groupe, c’est ce qui permet à l’équipe de trouver des ressources mentales pour gagner. Et on espère que cela se reproduira ce dimanche.”

Antoine Kombouaré (entraîneur du Dijon FCO) : “Ils ont dominé en première mi-temps, mais on a les meilleures situations. Lens a poussé d’entrée et on a vite concédé des cartons jaunes, ce qui nous a handicapés. On a fait une bonne deuxième mi-temps, on a enfin mis le pied sur le ballon en gérant le tempo de ce match. On égalise logiquement, mais je suis en colère car j’aurais voulu voir ce penalty sifflé. L’arbitre aurait pu aller voir les images, c’est un bon nul ici. Rien n’est gagné.”

Cest un bon match nul dans une ambiance magnifique. Cest très bien de rentrer chez nous avec ce score de 1-1. Ce nest pas la première fois cette saison quon montre quon a du caractère, cétait déjà le cas la semaine dernière contre Toulouse. Mais ce nest pas fini. On va bien récupérer pour que lon soit prêt dimanche.

Philippe Montanier (entraîneur du RC Lens) : “Quand on mène, c’est décevant vu le scénario. Ce n’est pas non plus un mauvais résultat, on a encore toutes nos chances. Sur le but encaissé, on a été victime de notre allant. On est en ballotage défavorable, ce à quoi nous sommes habitués. Les deux prolongations ont pesé un peu, mais l’équipe a eu beaucoup de générosité. On a fait une bonne première période, on a bien débuté la deuxième et c’était un match âprement disputé.”

Si la défense du Dijon a beaucoup plié face aux attaques du RC Lens, Runar Alex Runarsson na pas été énormément sollicité. Pour le gardien dijonnais, le match nul face aux Sang et Or constitue un très bon résultat, le portier islandais ayant aussi énormément apprécié lambiance magique du stade Bollaert-Delelis.

“C’est un bon match nul dans une ambiance magnifique. C’est très bien de rentrer chez nous avec ce score de 1-1. Ce n’est pas la première fois cette saison qu’on montre qu’on a du caractère, c’était déjà le cas la semaine dernière contre Toulouse. Mais ce n’est pas fini. On va bien récupérer pour que l’on soit prêt dimanche.”

“On sait que l’ambiance est particulière. Venir ici est toujours impressionnant. J’avais connu Bollaert en Ligue 2 mais on essaye de faire abstraction de l’ambiance et ça a payé ce soir. On a un petit avantage, il falloir rester concentré car on sait qu’ils sont bons aussi à l’extérieur. Il faudra être solide chez nous.”

Retrouvez un compte-rendu de cette rencontre entre le RC Lens et le DFCO dans nos éditions payantes de ce vendredi 31 mai.