L1/L2 – Barrages : 5 raisons de miser sur Dijon contre Lens – France Football

L1/L2 - Barrages : 5 raisons de miser sur Dijon contre Lens - France Football

Jean-Louis Leca : Je fais une erreur, je men veux

Pas sûr que les supporters dijonnais et lensois soient ravis… Ce dimanche soir à 21h, leurs clubs disputeront le match le plus important de la saison à loccasion du barrage retour daccession en Ligue 1 au stade Gaston-Gérard (1-1 au match aller). Un crève-cœur pour tous ceux qui sont aussi des fans de léquipe de France puisque les champions du monde défieront à la même heure la Bolivie lors dun match amical à Nantes.

Si la date et lhoraire de ce barrage retour étaient connus depuis lentame de la saison, lopposition entre les Bleus et la sélection bolivienne na été actée par la FFF quil y a quelques mois, Didier Deschamps souhaitant préparer au mieux ses joueurs aux deux matchs de qualification pour lEuro 2020 contre la Turquie puis Andorre (8 et 11 juin). Ce match amical se déroulera ainsi hors des périodes officielles dictées par la Fifa. Malgré ce dilemme et lavertissement de la LFP, Canal+ et BeIN Sports nont pas souhaiter avancer lhoraire de Dijon-Lens. Dune part pour conserver leur case en prime time et parce que le barrage daccession retour en Ligue 2 entre le Gazélec Ajaccio et Le Mans est programmé à 18h.      

Dijon-Sliti: “Sûrement mon dernier match”

Le RC Lens dispose, pour affronter Dijon ce dimanche soir (barrage retour Ligue 1-Ligue 2) de quasiment tout son groupe. Seul absent de marque : Jean-Louis Leca. Le portier avait déjà manqué l’aller, jeudi soir (1-1). La faute à un rouge reçu logiquement contre Troyes (2-1, play-off 2). Le gardien corse reconnaît sa faute, heureusement sans conséquence.

Je fais une erreur. Elle est humaine. Cela montre mon implication, parfois débordante. Je sais que je suis plus utile sur le terrain. Mais j’ai toute confiance en Jéremy (Vachoux). Je n’ai pas su maîtriser mes nerfs. Comme on l’a emporté à Troyes, le seul puni, c’est moi. Je ne vais pas fuir mes responsabilités. Je m’en veux. C’est à moi, avec mon expérience, de rester calme. J’y étais parvenu cette saison. Pas sur ce coup-là. C’est pour ça que je suis dur avec moi-même, parce que je n’ai pas pu vivre ça sur le terrain avec ce public fantastique. Je vais donner toute mon énergie. Si je peux apporter ce 1 % de plus à l’équipe, ce sera avec plaisir.

La LFP et les diffuseurs de ces matches décisifs – beIN Sports et Canal + – nont pas souhaité modifier un calendrier fixé depuis de longs mois. Dautant plus quavancer Dijon-Lens, par exemple, aurait obligé davancer aussi Gazélec Ajaccio-Le Mans, prévu à 18 heures. Avec des conséquences directes, aussi, pour les supporters détenteurs dune place en tribunes.