OL-Dijon: quel accueil pour Rudi Garcia? – BFMTV.COM

OL-Dijon: quel accueil pour Rudi Garcia? - BFMTV.COM

Avant le premier match de Rudi Garcia, les supporters de lOL mettent le feu dans Lyon

CALENDRIER. La fin de la trêve internationale est toujours l’occasion de se pencher sur le calendrier à venir pour l’OL. Et après avoir vécu quinze jours loin d’être calmes, le club lyonnais va maintenant tenter de se redresser avec son nouvel entraîneur Rudi Garcia. Qui pourra compter sur un enchaînement plutôt favorable pour ses débuts.

Quand on a perdu des points contre Amiens ou Brest, il est évidemment difficile de considérer un match comme gagné d’avance. On s’arme donc de toutes les précautions oratoires nécessaires, à base de respect de l’adversaire et de rencontres qui se jouent sur le terrain, mais l’OL a normalement de quoi quitter la deuxième partie de tableau et sa 14e place actuelle assez rapidement. Parce que le 10e n’est qu’à trois points, déjà.

Le talent na pas dâge. Les jeunes sont de plus en plus précoce grâce aussi à lévolution dans le football moderne et tout ce qui lentour. Les soins,les suivis,la technologie à lentraînement etc… les joueurs sont mis dans dexcellente conditions pour progresser vite. Ansu Fati le dernier exemple avec le FC Barcelone. Il ya dautre encore comme Moukoko a Dortmund surclasser est annoncer comme un futur prodige. Il ya aussi Édouard des Celtic Glasgow,un peu plus âgé mais tout aussi talentueux. Et même Camavinga en ligue 1 qui crève également lécran.Il ny pas de règle qui dit quil faut attendre un certain âge pour être lancer dans le grand bain. Ya quen France on lon trouve cela surprenant. Il ne faut pas avoir leur de lâge cela ne doit pas être un obstacle. Moi ce qui minterpelle cest justement: pourquoi penser que le gamin est encore trop jeune pour jouer en pro alors quil a tout pour lui ? Lorsquun gamin est prêt selon son coach,il sera lancé. Sous prétexte de les protéger pour ne pas les grillés,tout sa cest de la flûte. Les personnes qui peuvent les griller sont lentourage,famille et amis. Si les gamins sont mal entourés cest toxique pour leur carrière.Si le jeune est bon il ny a pas de temps à perdre et doit jouer. Ya pas de À+ B cest juste de la logique. Une carrière cest 15-20 ans donc pas de temps à perdre. Quil a 16 ans ou 20 ans,les pépites doivent être exposés si ils sont performants.

Mais surtout car le hasard du calendrier offre à l’OL trois matchs d’affilée contre des équipes encore plus mal classées que lui pour l’instant, et qui sont même les trois dernières de Ligue 1 avant la 10e journée. Les Lyonnais recevront en effet Dijon (19e) ce samedi avant d’accueillir Metz (20e) le suivant, puis de se déplacer à Toulouse (18e) dans deux semaines. Sur le papier, il y a donc largement de quoi prendre 7 points, pour ne pas dire 9. Sans manquer de respect à personne, évidemment.

Mais avec 6 matchs en 23 jours (seuls les 16e de finale de Coupe de la Ligue, prévus les 29 et 30 octobre et auxquels l’OL n’est pas convié en tant qu’européen, permettront aux Gones d’attendre une semaine entre deux rencontres), l’OL ne pourra pas affronter que des équipes qui visent le maintien. Encore moins en Ligue des Champions, où la double confrontation contre le Benfica (champion du Portugal en titre) pourrait déjà lui permettre de s’assurer un printemps européen. L’OL a en effet quatre points d’avance sur les Lisboètes, et une victoire et un nul contre eux serait donc l’assurance de finir à l’une des trois premières places du groupe et d’être (au pire) reversé en Ligue Europa.

Garcia va être attendu au tournant. Je ne sais pas si cest une défiance vis-à-vis de lentraîneur lui-même ou si cela tient plus à son passé récent dentraîneur de lOM, mais quand je vois quun sondage montre que 68 % des supporters lyonnais préféraient Génésio et quon sait la façon dont Génésio a été traité, laccueil sannonce compliqué. Peut-être quavoir un match facile pour débuter vaut mieux quaffronter un adversaire plus compliqué, mais cest aussi une sorte de quitte ou double. Une victoire avec un peu de panache donnerait au Seine-et-Marnais une assise confortable pour la suite, alors que tout autre résultat quun succès le fragiliserait demblée et continuerait à plonger cette équipe dans le doute. Ce quon sait pour le moment, cest que lOL devrait retrouver au moins une partie de son ADN en revenant au 4-3-3, que les latéraux auront enfin le droit de franchir la ligne médiane et que le visage général de léquipe sera plus offensif. Maintenant, larrivée de Garcia va-t-elle gommer tous les défauts dune formation lyonnaise qui souffre de maux divers ? Parce que le système nest pas seul en cause. On sait aussi que beaucoup de joueurs de cet effectif ont un comportement à la carte, avec des performances qui dépendent de limportance du match et de la qualité de ladversaire. Cette saison comme les précédentes, Lyon perd beaucoup trop de points contre des adversaires qui lui sont clairement inférieurs. Cest dans ce domaine aussi que lon va voir si Garcia va être capable de trouver les ressources et les mots pour que ces joueurs aient plus de constance et dimplication. Cest assurément son plus grand défi , a balancé, sur son blog, léditorialiste de Canal+, qui sait que Garcia na pas le droit à lerreur sil veut convaincre les supporters des Gones. Première réponse ce samedi après-midi…

Une autre bonne façon pour Garcia de réussir ses débuts et de faire taire (un peu) les supporters qui ne lui ont pas pardonné son comportement en conférence de presse avec l’OM. Le dernier match avant une trêve internationale où Olivier Giroud fera fermer des bouches contre la Moldavie et l’Albanie sera d’ailleurs un déplacement au Vélodrome, une autre excellente occasion pour Rudi d’accélérer son processus d’adoption en faisant valoir un « effet Garcia ». À condition évidemment de ne pas mettre fin à une série de 5 matchs sans défaite de l’OL au Vélodrome, et d’avoir fait le taf avant.

Ce vendredi soir, plusieurs habitants de Lyon se sont étonnés de voir un superbe spectacle pyrotechnique sur les ponts de la Saône.

Arrivé à l'Olympique Lyonnais après son expérience à Marseille, Rudi Garcia n'a pas laissé que des bons souvenirs dans la maison bleue et blanche. L'entraîneur de Lyon, a beaucoup été critiqué durant son mandat à Marseille et cela continue. 

Répétitions en avance de la Fête des Lumières ou du feu d’artifice du 14 juillet ? Non, il s’agissait d’une action menée par les supporters de l’OL, le groupe Lyon 1950. Ce dernier fêtait ses 10 ans d’existence. Les joueurs leur feront-ils le cadeau de gagner ce samedi contre Dijon ?

En quête dune première victoire en championnat depuis le 16 août et le large succès face à Angers (6-0), lOL commence à être dans lurgence. Si la qualification pour les 8èmes de finale de Ligue des Champions est toujours possible, la situation est plus préoccupante en Ligue 1. Les Gones sont actuellement à 7 points du podium, et sont loin dêtre dans la peau dun sérieux concurrent pour le leader parisien. En venant à Lyon, Rudi Garcia sait quil va devoir rapidement obtenir des résultats. Dautant quaux yeux des supporters, lancien coach de Marseille na pas une immense cote de sympathie après avoir à plusieurs reprises critiqué le club rhodanien lors de son séjour dans le sud de la France. "Je ne vais pas ménager ma peine et mon énergie. Je peux au moins promettre ça. Jespère que ça sera suffisant. Je suis professionnel. Jaime mon métier. Le plus important est de faire passer un palier et aider le club à gagner des trophées", a-t-il déclaré lors de sa présentation officielle.