Dijon-PSG (2-1) : Nous avions la meilleure équipe, assure Tuchel – Le Parisien

Dijon-PSG (2-1) : Nous avions la meilleure équipe, assure Tuchel - Le Parisien

Dijon v PSG : Une défaite comme punition

Derrière Neymar, Di Maria, Mbappé et Icardi, il n’y a pas beaucoup de place pour Edinson Cavani. Thomas Tuchel l’a reconnu jeudi, estimant qu’il était pour le moment hors du onze.

 Edi (Cavani) nest pas complètement heureux. Il a été blessé durant beaucoup de semaines. Il veut nous aider. Cest nécessaire quil joue avec nous. Mais après sa blessure, il nest pas complètement heureux. Maintenant, il doit se battre pour retrouver le rythme et avoir sa place dans léquipe , a dit le coach allemand dans des propos retranscris par FOOT 365.

 Là, cest une phase un peu difficile pour lui. Son rôle a peut-être un peu changé, mais cest la vérité du moment. Il travaille bien à lentraînement , a-t-il dit.

La surprise est encore plus totale sachant que le PSG restait sur une semaine à 9 buts. Cinq à Bruges et 4 contre lOM. Des statistiques dignes dun rouleau compresseur qui sest soudainement enrayé sous les trombes deau bourguignonnes. La pire des préparations avant les retrouvailles contre Bruges, mercredi en Ligue des Champions au Parc des Princes. Une rencontre quil faudra aborder avec un tout autre état desprit. Plus de combativité, de justesse technique et lenvie de gagner tous ensemble. En somme, ce que lon na pas vu vendredi, en terre dijonnaise. Car là, cétait bien le pire du Paris Saint-Germain.

 Cavani peut jouer aux trois postes de lattaque. Sil débute à gauche, il sera peut-être plus un deuxième attaquant, mais on doit trouver des solutions pour que tous les joueurs soient confortables .

Sur le banc, Thomas Tuchel a eu du mal à masquer son mécontentement. À plusieurs reprises, il sest retourné vers son banc, les bras en lair, comme pour montrer son incompréhension. Car ses joueurs, méconnaissables, ont très nettement manqué de répondant, concédant légalisation par Mounir Chouiar dabord, sur une sortie hasardeuse de Keylor Navas (1-1, 45+5e), avant que Jhonder Cadiz nhumilie la défense du PSG dun rush en solitaire qui a laissé sur place Idrissa Gueye, Marquinhos et Leandro Paredes. Rien que ça ! Une action conclue entre les jambes de Navas (2-1, 47e).

Avec la concurrence ardue en attaque, Thomas Tuchel doit composer avec des joueurs de qualité, mais qui ne peuvent pas être alignés tous en même temps sur le terrain, sous peine de déséquilibrer léquipe parisienne.

Ce nest seulement quaprès ce but que Paris a mis le réveil. Dans un nouveau système, en 3-4-3, alors que léquipe avait démarré en 4-3-3. Mais Di Maria (56e, 62e) et Icardi (61e, 64e, 66e) nont pas eu la réussite escomptée. Ce dernier a frappé la barre, imité par Leandro Paredes et sa frappe sur le poteau (69e). Un coup darrêt énorme qui met fin à 6 victoires de rang toutes compétitions confondues.

Et le PSG de Tuchel semble désormais attaché à son 4-3-3. Certains prônent pourtant le passage en 4-2-3-1, notamment quand Neymar va revenir après la trêve internationale de novembre.

Quen pense le coach allemand ? “Je ne sais pas si on doit changer de schéma pour un joueur. Parce quon a un jeu très fiable, très compact. Avec les trois au milieu, ça nous permet de contrôler le match et tous les espaces. Je nai pas encore décidé si on changera avec le retour de Ney. Il a déjà joué n°10 ou même en n°9, ce nest pas un problème pour moi. Il a une qualité extraordinaire. Je ne vais pas créer une structure pour un ou deux joueurs, mais pour léquipe. Mais il faut déjà quon récupère tout le monde pour penser à ça. À ce moment-là, on aura sûrement des décisions difficiles à prendre. On verra si on est capable de penser uniquement à léquipe” a-t-il expliqué devant la presse jeudi.

Mercato – PSG : Paris sur le point de prendre une grande décision

Dans Le Parisien du jour, Alain Roche, ancien de la maison PSG, est lui aussi sceptique concernant un changement de système : “On a vu la saison dernière que le milieu était le maillon faible du PSG. Cette année, ce milieu à trois et ce système paraissent déjà indispensables” dit-il.