Grenoble: Une mère condamnée à deux ans de prison pour avoir

Grenoble: Une mère condamnée à deux ans de prison pour avoir

Laëtitia, condamnée pour infanticide : "J'ai commis l'irréparable, je m'en voudrai toujours"

La mère de famille a été condamnée à cinq ans de réclusion dont trois ans avec sursis. — PureStock – Sipa. Elle a expliqué pendant les deux jours de procès comment elle en est arrivée à commettre l'irréparable. Mardi soir, Laëtitia Fabaron, une mère

Depuis hier, Laëticia Fabaron comparaît libre, sous contrôle judiciaire. Cette mère de 2 enfants, âgée de 32 ans, est poursuivie pour avoir tué son bébé, en 2012, à Moirans (Isère). Les faits ne sont pas contestés par l'accusée. Le 14 mai 2012 …

Isère: une femme condamnée pour avoir étouffé et congelé son bébé

Une mère infanticide témoigne: "Je suis un monstre"

Une mère infanticide témoigne: "Je suis un monstre"

Laetitia, 32 ans, a été condamnée mardi à cinq ans de prison, dont trois avec sursis pour avoir tué son bébé après avoir accouché seule, en mai 2012. Laetitia comparaissait devant la cour d'assises de l'Isère pour avoir tué son bébé à sa naissance

DOCUMENT RTL – Laëtitia Fabaron, mère de famille de 32 ans, a été condamnée à cinq ans de prison, dont deux ans ferme, pour avoir tué son bébé qui venait de naître. Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi. >
Laetitia Fabaron a été condamnée mardi à cinq ans de prison dont trois avec sursis pour avoir tué son nouveau né. En mai 2012, un déni de grossesse l'avait poussé à étouffer et congeler son bébé, quelques minutes après sa naissance. Elle est retournée

Grenoble (Isère), mardi. Devant les assises, Laëtitia Fabaron a voulu expliquer le déni de grossesse qui l'a conduite à tuer son nouveau-né il y a cinq ans, sans nier sa responsabilité. LP/Sergue Pueyo. De notre correspondant Serge Pueyo (Isère).

Le journal de 7h : le témoignage glaçant d'une mère qui a tué son bébé

Laetitia Fabaron est jugée ces 29 et 30 mai par la Cour d'Assises de Grenoble. Elle est soupçonnée d'avoir étranglé puis congelé son bébé le 14 mai 2012 à Moirans en Isère. Par Jean-Christophe Pain Publié le 29/05/2017 à 12:15 Mis à jour le 29/05/2017 …

Le 14 mai 2012, cette jeune femme qui ignorait être enceinte a accouché dans sa salle de bains puis a étouffé son bébé. A la veille de son procès, elle prend la parole pour la première fois. Quand elle entre dans le cabinet de son avocate, trois …

Isère : le témoignage saisissant d'une femme condamnée pour infanticide

La cour d'assises de l'Isère a condamné une trentenaire pour le meurtre de son nouveau-né, en 2012. Photo CC / Emmanuel Huybrechts. Mardi 30 mai, la cour d'assises de l'Isère a condamné Laëtitia Fabaron à cinq ans de prison, dont trois ans avec sursis. . Hier soir, Laëticia Fabaron a été condamnée à cinq ans de prison dont trois avec sursis par la cour d'assises de l'Isère. Cette mère de famille de 32 ans a ainsi été écrouée à l'issue du verdict. Les jurés ont été plus cléments que les réquisitions de …

Bébé congelé : Les regrets larmoyants de l'accusée

Elle a expliqué pendant les deux jours de procès comment elle en est arrivée à commettre l'irréparable. Mardi soir, Laëtitia Fabaron, une mère de famille de 32 ans, a été condamnée à 5 ans de réclusion criminelle, dont deux ans ferme, par la cour d … . Laëtitia Fabaron, soupçonnée d'avoir étranglé son bébé à Moirans en 2012, s'est exprimée devant la Cour d'Assises de l'Isère. "Je regrette mon geste. C'est pendant ma détention que j'ai compris." Un procès qui pose le problème du déni de grossesse.

Grenoble: Une mère condamnée à deux ans de prison pour avoir étranglé et congelé son bébé

Après trois heures de délibéré, la cour d'assises de l'Isère a condamné ce mardi Laëtitia Fabaron à 5 ans de réclusion criminelle, dont 3 avec sursis. L'avocate générale avait requis 5 ans. Elle a été incarcérée à la prison pour femmes de Lyon-Corbas. . Laetitia Fabaron a été condamnée à cinq ans de prison dont deux ferme pour avoir congelé son bébé. Au micro de RTL, elle a fait part de ses regrets. Laetitia Fabaron n'a jamais caché ses regrets. Il y a quelques jours, la mère de famille tentait d …