A Grenoble, les salariés de GE Hydro lèvent le blocage mais restent …

A Grenoble, les salariés de GE Hydro lèvent le blocage mais restent ...

Les salariés de GE/Hydro Alstom "déçus" après leur rendez-vous à Bercy

Le PDG de GERenewable Energy attendu à Bercy. Bercy va recevoir lundi le PDG de GE Renewable Energy, Jérôme Pécresse. Les salariés auront un nouveau rendez-vous à Bercy vendredi prochain pour faire le point, a indiqué Rosa Mendes. Mercredi, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a assuré que le gouvernement suivait de “très près” la situation de Grenoble, parlant d’un sujet de “préoccupation nationale”. “On va se battre”, a indiqué de son côté Rosa Mendes. Je souhaite rester informé(e) des articles publiés sur Place Gre'net via la newsletter hebdomadaire. Je pourrai me désinscrire à tout instant.”La mort de l’entreprise dans les deux ans”. Chaque jour, le mouvement est renouvelé à main levée par les 200 à 300 salariés présents. Samira a déjà passé deux nuits sur place. Dans son service logistique, 34 postes sur 46 doivent être supprimés. Même si elle ne fait pas partie de cette charrette, elle craint “la mort de l’entreprise dans les deux ans”. “C’est juste le premier coup, le deuxième arrivera”, prédit-elle, fataliste. Pour Alfred-Pierre Santelli, délégué CFDT, c’est cette fin programmée du site de Grenoble qui mobilise et fédère tous les salariés. “Tout le monde est solidaire, parce que l’on voit que c’est la casse de l’entreprise. On fête nos 100 ans cette année, c’est quand même un bel anniversaire”, fait-il valoir.

PARIS (Reuters) – Le gouvernement français sera attentif à ce que General Electric respecte les engagements pris lors du rachat de la branche énergie d’Alstom et n’exclut pas de réclamer les pénalités financières prévues si ce n’est pas le cas, a prévenu mercredi Christophe Castaner.Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France insoumise, apportera mercredi son soutien aux grévistes. Une délégation manifestera quant à elle à Paris, devant le siège du Sénat.

Chez General Electric à Grenoble, Mélenchon s'en prend aux dirigeants "incapables" et "cupides"

Entrons maintenant dans le détail des chiffres. Les deux épisodes ont
1,3 million d’internautes par mois

Découvrez l’offre 100% numérique
GE/Alstom: Mélenchon "adjure" Macron de prendre ses responsabilités

GE/Alstom: Mélenchon "adjure" Macron de prendre ses responsabilités
Lire aussi :   Alstom-Siemens : le mythe tenace des « Airbus industriels »Alors qu’Alstom a annoncé qu’il ferait  jouer en septembre 2018 son option de vente à GE dans les activités renouvelables (pour 600 millions d’euros), les salariés de GE redoutent à terme une cession de l’activité hydraulique à un concurrent, par exemple chinois . « GE n’est pas intéressé par l’hydro et Alstom non plus », résume la syndicaliste. Certains élus ont bien tenté de réfléchir à une solution nationale –  EDF a construit et exploite 20 gigawatts d’hydroélectricité en France -, mais Bercy « a botté en touche ».GE a annoncé en juillet qu’il comptait supprimer 345 emplois sur les 800 que compte le site GE Hydro de Grenoble (Isère), un plan social qui pour les salariés contrevient aux engagements de création d’emplois pris par le géant américain auprès du précédent gouvernement.Suivez l'évolution de vos conditions météo

À Grenoble, Mélenchon étrille le patron d'Alstom

Télécharger l’application France Bleu :

France Bleu Isère et France BleuPlus de 15 newsletters thématiques

À lire : Le PDG d’Alstom refuse de s’engager sur l’emploi au-delà de quatre ans J.M. 2 Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Levée du blocage chez General Electric

L'intégrale du Figaro sur tous vos écrans

345 postes menacés. “L’État se dit soucieux de la pérennité de la filière hydro-électrique, mais ça s’arrête là”, a ajouté l’élue après une réunion de trois heures avec les représentants du ministère. Les salariés s’opposent au plan de licenciement qui menace 345 des 800 postes de ce site de production et conception de turbines hydroélectriques de pointe, passé sous le contrôle du conglomérat américain General Electric (GE). Ils souhaitent que l’État favorise une reprise de l’usine, que selon eux General Electric n’a pas l’intention de conserver. L’État peut notamment chercher à favoriser une reprise de l’usine par EDF ou par la CNR, autre électricien français, selon Rosa Mendes. Mais devant les salariés, les représentants de Bercy n’ont pas pris d’autres engagements que de demander plus d’informations à General Electric, a regretté Rosa Mendes.”J’ADJURE MACRON DE COMPRENDRE CE QUI EST EN JEU”

de l’usine GE/Hydro Alstom à Grenoble, visée par un plan de 345 suppressions d’emplois, se sont déclarés jeudi “déçus” après un rendez-vous au ministère de l’Économie à Paris. “Il n’y a pas d’avancées, nous sommes assez déçus”, a déclaré Rosa Mendes, une élue CGT qui faisait partie de la délégation reçue par le cabinet du secrétaire d’État Benjamin Griveaux.

Elle devient célèbre lorsqu’elle attrape un requin à main nue — Australie

Restructuration. L'autre scandale Alstom s'appelle GE à Grenoble

La fréquentation de ce site est certifiée

Vous devez possédez un compte sur ledauphine.com pour pouvoir souscrire à une offre. La création du compte est gratuite, elle vous permet de commenter sur notre site.Le Stade lavallois a trouvé son nouveau gardien, en la personne Geoffr…

Le 12/10/2017 à 17:33 Alerter Répondre Cohérence mélange de sujets ……

Alstom Grenoble: piquet de grève au moins jusqu'à mercredi

LE GOUVERNEMENT ASSURE SUIVRE LE DOSSIER

Attendu par plus de 300 personnes, le député des Bouches-du-Rhône a précisé avoir fait le déplacement pour « mettre en avant » celles et ceux qui « luttent à Grenoble pour sauver leurs emplois ». Comme Arnaud Montebourg il y a 10 jours, il a réclamé que « l’État ne se défausse pas » et rachète les actions d’Alstom qu’il loue au groupe Bouygues. « C’est le sens de l’intérêt national parce que c’est vital de garder en France cette usine. […] S’il le veut, il le peut. S’il ne le fait pas, c’est qu’il ne veut pas le faire »

Le bitcoin bat un record et dépasse les 5200 dollars

ce ne serait pas bien si les politiques comptaient juste sur le chronomètre pour se défausser de leur responsabilités”. “L’affaire n’est pas classée jusqu’au 17 octobre”, a-t-il insisté. 

Nous attirons votre attention sur les points suivants :

Taxe d’habitation: les députés votent en commission la suppression d’ici 2020

Lire aussi :   Siemens-Alstom : frères ennemis

Une délégation d’une cinquantaine de salariés s’est rendue à l’Assemblée nationale pour faire acte de présence au moment où le PDG d’Alstom était entendu sur la fusion de groupe avec Siemens.
Chez General Electric à Grenoble, Mélenchon s'en prend aux dirigeants "incapables" et "cupides"

Chez General Electric à Grenoble, Mélenchon s'en prend aux dirigeants "incapables" et "cupides"

Journal d’information en ligne, Le Monde.fr offre à ses visiteurs un panorama complet de l’actualité. Découvrez chaque jour toute l’info en direct (de la politique à l’économie en passant par le sport et la météo) sur Le Monde.fr, le site de news leader de la presse française en ligne.

Recevez le meilleur de L’Express sélectionné par la rédaction

blocage du site contre 67. Un vote à bulletins secrets à l’initiative de l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC et CGT qui n’a rien d’une surprise.

L’ExpressAccès illimité à tous les contenusSur tous les supports : site, applis, magazineS’abonner à partir de 1 €Lors de la dernière réunion du comité de suivi, au début du mois, l’équipementier finlandais a confirmé qu’il tiendrait ses engagements en matière d’emplois, sans pour autant renoncer au plan de suppression de près de 600 emplois qu’il avait annoncé début septembre.Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.”Quel genre de Français vous êtes?” Il a ensuite affirmé que “ses camarades” députés de la France insoumise présents lors de l’audition, Éric Coquerel et Adrien Quatennens “ont commencé à lui courir après” pour lui demander “pourquoi il n’allait pas voir les gens”. D’après Jean-Luc Mélenchon, Henri Poupart-Lafarge aurait alors dit à la commission parlementaire, en faisant référence à Siemens dont le mariage avec Alstom a été annoncé: “On est face à des gens qui ont une action de plus que nous”, une phrase que le PDG d’Alstom dément avoir prononcée, selon son entourage.Ces dernières semaines, la direction de GE a bien formulé quelques propositions pour améliorer les conditions de départ des anciens salariés d’Alstom dont l’activité a été rachetée fin 2015, mais elle prévoit toujours de mettre fin à la principale activité de fabrication de turbines hydrauliques à Grenoble. Une activité qui devrait échoir à ses usines situées en Chine, au Brésil et en Inde. A Grenoble ne resterait que la fabrication des turbines d’essais, avec son centre de technologie R & D.

Les salariés de GE/Hydro Alstom "déçus" après leur rendez-vous à Bercy

Les salariés de GE/Hydro Alstom "déçus" après leur rendez-vous à Bercy

ngagé, en 2014, à créer 1000 emplois dans l’Hexagone avant 2018.Social-Eco Paris. Des milliers de fonctionnaires battent le pavé pour défendre leur mission de service publicAu-delà de la suppression de 120.000 postes d’ici la fin du quinquennat, du gel des rémunérations et du rétablissement du jour de carence, qui vont rendre leurs conditions de travail et de vie de plus en plus dures, les agents des services publics dénoncent une politique qui renie le prinSocial-Eco Théâtre. Quand le Quart Monde se réapproprie son histoireLes 13, 14 et 15 octobre l’Auditorium Saint-Germain accueillera pour trois représentations exceptionnelles, la troupe de la pièce « Un peuple les yeux ouvert », une fresque historique interprétée par des militants d’ATD Quart Monde et des acteurs professionnels.

A la une Politique Société Social-Eco Cultures et savoir Sports Monde Planète En débat Vos droits Événements A la une Politique Société Social-Eco Cultures et savoir Sports Monde Planète En débat Vos droits Événements Evenements/Partenaires Créer un compte Se connecter BoutiqueAbonnements Les Hors séries Super Pif Les livres Annonces légales Petites annonces Recommandations TourismeLes voyages de l'Humanité Offres Touristra GastronomieL'Humanité des terroirs Blogs Huma TV Diaporamas La Fete de L'Humanité BoutiqueAbonnements Les Hors séries Super Pif Les livres Annonces légales Petites annonces Recommandations TourismeLes voyages de l'Humanité Offres Touristra GastronomieL'Humanité des terroirs Blogs Huma TV Diaporamas L'actualité code du travailcatalogneloi antiterrorismeétats généraux de l'alimentationKurdistan irakien Social-EcoRestructuration. L’autre scandale Alstom s’appelle GE à GrenobleSébastien CrépelJeudi, 12 Octobre, 2017L’Humanité Après l’ancienne sénatrice PCF Annie David, le midi, Jean-Luc Mélenchon s’est rendu à son tour chez GE Hydro, à Grenoble, hier. Jean-Pierre Clatot/AFP L’activité turbines rachetée par General Electric est menacée par la suppression de 345 emplois. La gauche se mobilise avec les salariés pour sauver le site.

Vous n’êtes pas encore abonné ?

Ils ne partagent plus que le nom de l’entreprise qu’ils ont reçu en héritage et leur PDG. Mais comment ne pas rapprocher les inquiétudes sur le devenir d’Alstom Transport racheté par l’allemand Siemens et le sort promis à Grenoble aux ex-Alstom Énergie, la branche du groupe devenue en 2015 la propriété de l’américain General Electric…

Service de presse en ligne d’information politique et générale, n° CPPAP : 0521 Y 90259, validité : 31/05/2021

Nous sommes (étions) formidables mais farcis de lacunes de toutes sortes… et nous avons perdu le fil…. pour toujours… Je dis avec quelque réserve que nombre de nos produits sont proche du médiocre, j'ai acheté un produit technique français, maison centenaire, 2500 euros, que j'ai mis à la déchetterie… devinez avec quoi je l'ai remplacé!!!!….je ne critique pas, je déplore.. L'allemagne produit une multitude de produits dont le monde entier ne peut se passer… et la Chine ne les copie pas ou peu!!!… nous France rien, rien , rien…. Adios…

Football Ligue 1 : les résultats et le classement de la 9e journéeGrève des fonctionnaires: entre 209 000 et 400 000 manifestants dans la rue

Porsche lance un abonnement illimité à 2000$ par mois pour laisser les millennials les plus riches conduire ses bolides

Un courtier en ligne nous explique pourquoi la technologie est en train de changer le rapport des Français avec leur argent

Interpellé à l’Assemblée nationale, le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement Christophe Castaner a jugé que « la situation des restructurations des activités hydroélectriques de ce groupe n’est à la fois pas conforme aux engagements pris mais pas conforme non plus par rapport au projet industriel qui doit être le nôtre. »

Un plan social vise à supprimer 345 sur les 800 postes que compte la société, et les salariés sont déterminés à ne pas se laisser faire.