Top 14: Grenoble nabdique pas dans la course au maintien – la Nouvelle République

Top 14: Grenoble n\abdique pas dans la course au maintien - la Nouvelle République

Top 14 : Grenoble bat Toulon sur le fil et relance la course au maintien

Grenoble au bout du suspense ! Pour la première fois de la saison, le FCG a enchaîné une deuxième victoire consécutive en Top 14. Actuel barragiste, le club isérois sest offert Toulon au bout du suspense. Si Julian Savea (8e) a inscrit le premier essai de la rencontre en faveur du RCT, puis Lolagi Visinia (30e) a répliqué à la demi-heure de jeu. Quelques minutes plus tard, Raphaël Lakafia (36e) a encaissé un carton rouge pour un coup de poing au niveau de la tête de son adversaire. Réduits à quatorze, les hommes de Patrice Collazo ont fait le dos et ont même inscrit un deuxième essai grâce à Daniel Ikpekan (68e).

Mais le pied de lincontournable Gaëtan Germain a une nouvelle fois fait la différence. Auteur de 14 points (5 sur 6 au pied), larrière de Grenoble a passé le coup de pied de la gagne à cinq minutes du terme de la rencontre. Grâce à ce nouveau succès, le FCG revient à deux longueurs dAgen au classement. Serait-ce une journée charnière pour Grenoble dans sa quête de maintien ? Quelques heures après lexploit du Stade Français, vainqueur dAgen malgré deux cartons rouges encaissés, le FCG a connu un nouveau scénario favorable ce samedi. Face à une formation toulonnaise plutôt sérieuse et rapidement dominatrice (0-10 après moins de dix minutes), lactuel 13e du championnat ne sest pas affolé.

Il faut dire que les hommes de Stéphane Glas ont eux aussi pu compter sur un improbable coup du sort. Alors quAnthony Belleau avait transpercé la défense iséroise quelques minutes avant la pause, M. Brousset demande la vidéo pour inspecter un accrochage entre deux joueurs. Larbitre de la rencontre a vu juste. Alors que Clément Ancely retient par le maillot son vis-à-vis Raphaël Lakafia, le troisième ligne du RCT dégaine un violent coup de poing au niveau de la gorge de son adversaire. Double sanction contre Toulon : essai refusé et carton rouge à lencontre de son flanker.

En supériorité numérique, Grenoble est parvenu à rivaliser avec son adversaire au retour des vestiaires. Malgré un essai de moins inscrit que le club varois, le FCG sen est remis, une fois encore, à son arrière Gaëtan Germain. Lors des deux dernières victoires de son équipe, le meilleur réalisateur du championnat aura inscrit 35 des 40 points de son équipe, soit plus de 87% des unités marquées par Grenoble sur ces 160 minutes. Quasi impérial au pied ce soir, Germain a eu une influence capitale dans le précieux succès de son équipe. Au terme de cette 22e journée, Grenoble ne compte plus que deux points de retard sur Agen, douzième. Les deux formations se retrouveront au stade des Alpes, début mai.

« Même en supériorité numérique, on n’avait pas beaucoup de ballons. C’est eux qui avaient la possession. On a su être solidaire en défense et resserrer les rangs. Il faut féliciter les avants qui ont fait un gros travail. A 0-10, c’était très compliqué dans les têtes. On loupe complétement notre entame. Mais on a su se remobiliser et se remettre dans le match. Collectivement, on a été très bon. L’objectif est atteint. Mais il reste quatre matchs et on sait que la route est encore longue pour se maintenir. Mais on tente de ne pas trop regarder ce que font nos adversaires directs pour le maintien et rester concentrés sur ce qu’on a à faire. » 

Patrice Collazo (manager RC Toulon): « J’ai hâte de retrouver les Grenoblois à Mayol… »

« Au-delà du fait que les Grenoblois tombaient facilement, on a été très indiscipliné. Ce qui est certain, c’est que je vais être supporter de Grenoble jusqu’à la fin de la saison. J’espère qu’ils vont se maintenir et qu’on pourra vite les retrouver. J’ai hâte de les recevoir chez nous, à Mayol. Je n’aime pas trop ceux qui crient avant d’avoir mal. Je n’aime pas non plus ceux qui passent leur temps à se rouler par terre. Mais félicitations à eux. On a fait beaucoup de fautes et on n’a pas su marquer des points quand on en avait l’opportunité. Grenoble n’a pas volé sa victoire. »

Anthony Belleau (ouvreur Toulon) :  « On ne peut sen prendre quà nous-mêmes »  

« On est bien rentré dans le match mais après, on a été trop indiscipliné. Cest vraiment rageant davoir perdu et de sêtre mis autant en difficulté par notre faute. Lindiscipline nous coûte presque tous nos points. On ne sest jamais sentis en danger, même en infériorité numérique. On savait que cétait sur ce secteur de la discipline quil fallait quon fasse attention pour ne pas trop donner de points à Gaëtan Germain. Donc, on ne peut sen prendre quà nous-mêmes. On aussi un peu manqué de sang-froid, et ça nous coûte une expulsion. » 

Mike Tadjer (talonneur, Grenoble) : « Senflammer serait une très mauvaise idée »

 « Deux victoires d’affilée, ça nous fait du bien, c’est vrai. Mais faut pas s’enflammer, garder les pieds sur terre et continuer à réitérer des performances comme ça avec des victoires au bout. On est toujours derrière (Agen), à deux points de retard, continuer à aller grappiller des points, peut-être à Montpellier, à Pau, recevoir Agen… Va falloir tout donner jusqu’à la fin de saison et ça va être serré. S’enflammer serait une très mauvaise idée. » 

A Grenoble (Stade des Alpes), FC Grenoble bat RC Toulon 19 à 18 (mi-temps : 13-13). Temps couvert, vent très froid, belle pelouse. Arbitre : Pierre Brousset (ligue Occitanie). Spectateurs : 15 000 environ.

Points pour Grenoble : 1 essai Visinia (29e), 1 transformation Germain (29e), 4 pénalités Germain (12e, 18e, 51e, 75e).

Points pour Toulon : 2 essais J. Savea (7e), Ikpefan (68e), 1 transformation Trinh-Duc (7e), 1 pénalité Trinh-Duc (21e), 1 drop Belleau (5e).

Expulsions temporaires : Ancely (34e) à Grenoble ; R. Taofifenua (40e) à Toulon.

GRENOBLE : Germain – Guillemin, Rasolea, Taufa, Visinia (Tupuola, 60e) – (o) Pourteau, (m) Saseras – Ancely (Alexandre, 60e), Godener, Setephano – Uys, Capelli (Fifita, 46e) – Oz (Aulika, 64e), Tadjer (Fourcade, 60e), Janse Van Rensburg (Dardet, 60e).

TOULON : JP Pietersen – Nakosi, J. Savea, Trinh-Duc (Bastareaud, 53e), Fekitoa (Ikpefan, 64e) – (o) Belleau, (m) Webb – Isa (Ollivon, 78e), Ollivon (Ory, 70e), R. Lakafia – R. Taofifenua, Alainuuese (Gorgodze, 66e) – M. Van der Merwe (Setiano, 49e), Etrillard (Guirado, 49e), Devaux (S. Taofifenua, 49e).