Grenoble : quand les dealers organisent une tombola sur Snapchat – Le Dauphiné Libéré

Grenoble : quand les dealers organisent une tombola sur Snapchat - Le Dauphiné Libéré

À Grenoble, pour séduire leurs clients, les dealers lancent une tombola sur Snapchat

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Pronostico Politique Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Bourse Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia – Jeux vidéo Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales météo 19° Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Emploi Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Emploi Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Société OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche

Rien narrête les dealers du quartier Mistral à Grenoble (Isère) pour attirer le chaland. Ils utilisent des réseaux sociaux comme Snapchat pour faire connaître leurs produits stupéfiants. Dernière trouvaille en date, une tombola !

Les dealers du quartier Mistral, plate-forme du trafic de drogue à Grenoble (Isère), font décidément preuve de beaucoup dimagination pour séduire et surtout fidéliser la clientèle, car ils sont visiblement nombreux sur le marché des stups grenoblois. Cest donc à celui qui proposera, en quelque sorte, la meilleure promotion, avec le petit cadeau pour faire plaisir.

Ainsi, ils nont pas hésité à imprimer des sacs en plastique, sur lesquels on peut lire : Mistral, sur fond de feuille de cannabis. Un sac offert aux acheteurs, pour quils y rangent leurs achats.  Récemment, cest carrément une Playstation 4, avec deux manettes et deux jeux, qui était à gagner, dans le cadre dune tombola.

Sur Snapchat, cette application gratuite de partage de photos et de vidéos, où les images ne restent que 24 heures, on pouvait lire, avec en prime quelques belles fautes dorthographe : “la personne possédant le même tiquet (sic) est priez (re-sic) de venir chercher son cadeau”. Sans oublier le traditionnel : “Félicitation au gagnant.”

Et le tirage au sort a eu lieu, il y a quelques jours, en direct sur Snapchat, toujours. Un homme ganté et masqué a procédé au tirage au sort mais lhistoire ne dit pas si lheureux gagnant est venu chercher sa console.  Une enquête de police a été ouverte pour tenter didentifier le lieu où la vidéo a été tournée.

On se souvient aussi quen 2014, à lendroit dun point de vente, une affichette avait été apposée, en toute décontraction, par le dealer : “Fermeture exceptionnelle. Toutes nos excuses. Merci de votre compréhension”. Le client apprécie la politesse !

Certains dealers, enfin, se servent des réseaux sociaux, pour recruter des “guetteurs”, profil recherché, horaires de travail et salaire, tout y est !

Bref, Éric Vaillant, le procureur de la République, récemment arrivé dans la capitale des Alpes, reconnait navoir jamais vu de telles pratiques ailleurs. “_Cela justifie le plan anti-drogue que nous sommes en train de mettre en place à Grenoble. Non, ces dealers ne doivent pas se croire au dessus des lois…”  _À bon entendeur…