Isère : quand les dealers organisent une tombola à Grenoble – Franceinfo

Isère : quand les dealers organisent une tombola à Grenoble - Franceinfo

Des dealers organisent une tombola sur Snapchat pour leurs clients

Avec l’avènement des smartphones et des réseaux sociaux, les dealers sont devenus de plus en plus créatifs en matière de commerce.

 Les dealers du quartier Mistral de Grenoble (Isère) ont compris tout lintérêt commercial des réseaux sociaux, et notamment de Snapchat.

Lopération commerciale était organisée sur le réseau Snapchat. Le parquet de Grenoble a ouvert une enquête après la découverte dune tombola en ligne organisée par des dealers dun quartier de Grenoble. Dimanche 14 avril, les trafiquants de drogue du quartier Mistral, dans le sud de Grenoble, ont diffusé une vidéo pour révéler le gagnant dune console de jeu. Relayée sur le réseau social Snapchat, la tombola était ouverte aux acheteurs de cannabis. Sur la vidéo, on peut voir un homme ganté et dont le visage est un masque de clown, dévoiler le numéro gagnant du lot proposé à lensemble de la clientèle du réseau ces derniers jours.Une pratique qui "banalise le trafic""Jusquici, je navais jamais vu de telles méthodes de vente du cannabis", reconnait le procureur de la République de Grenoble. Cette initiative marketing "nest pas une première", selon le parquet, qui évoque le recrutement régulier de guetteurs sur ce même réseau social ou la commercialisation de pochettes de drogue estampillées du nom du quartier. "Ces pratiques commerciales peuvent certes être considérées comme amusantes, mais elles ont pour effet de banaliser le trafic", souligne Éric Vaillant, confirmant une information du Parisien.Le magistrat pointe "un problème de trafic de stupéfiants à Grenoble" et annonce quun plan de lutte contre les trafics, qui permettra "à lensemble des services de travailler de façon mieux coordonnée", sera prochainement dévoilé.

Régulièrement, ils présentent sur cette plateforme -prisée des jeunes- les produits qu’ils proposent à la vente, leurs opérations “commerciales” ou l’itinéraire pour accéder au point de vente.

Cette initiative marketing "nest pas une première", selon le parquet, qui évoque le recrutement régulier de guetteurs sur ce même réseau social ou la commercialisation de pochettes de drogue estampillées du nom du quartier. "Ces pratiques commerciales peuvent certes être considérées comme amusantes, mais elles ont pour effet de banaliser le trafic", souligne le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant, confirmant une information du Parisien. Le magistrat pointe "un problème de trafic de stupéfiants à Grenoble" et annonce quun plan de lutte contre les trafics, qui permettra "à lensemble des services de travailler de façon mieux coordonnée", sera prochainement dévoilé.

Dimanche soir, ils ont procédé, en direct, au tirage au sort d’une tombola, révèlent nos confrères du Dauphiné Libéré. En jeu: une Playstation 4 avec deux manettes et deux jeux. Cest un homme ganté et au visage dissimulé sous un masque qui a effectué le tirage au sort…

Dimanche, les trafiquants de drogue dun quartier sensible ont diffusé une vidéo sur le réseau social Snapchat pour révéler le gagnant dune console de jeux, prix dune tombola ouverte à leurs acheteurs de cannabis. Sur la vidéo, on peut voir un homme ganté et cagoulé, portant un masque de clown, dévoiler le numéro gagnant du lot proposé à lensemble de la clientèle du réseau ces derniers jours. 

“Jusqu’ici, je n’avais jamais vu de telles méthodes de vente du cannabis”, confie le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant, qui précise qu’une enquête a été ouverte.