Grenoble : un exosquelette révolutionnaire a permis à un tétraplégique de remarcher – franceinfo

Grenoble : un exosquelette révolutionnaire a permis à un tétraplégique de remarcher - franceinfo

Vidéo. Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher

“C’est un message d’espoir pour les personnes dans le même état que moi : il y a des choses possibles, même si on a un gros handicap, explique Thibault, ce jeune Lyonnais de 28 ans, premier patient d’un essai clinique mené par Clinatec, un centre de recherche biomédicale du CEA, à Grenoble.

Paralysé des quatre membres depuis une chute il y a quatre ans, ce patient tétraplégique a pu remarcher grâce à un exosquelette connecté au cerveau, une prouesse technologique “made in France”.

Chez les paralysés des quatre membres suite à une fracture de la colonne vertébrale,  le cerveau est toujours capable de générer les ordres qui habituellement font bouger les bras et les jambes, mais il ny a personne qui les exécute , poursuit le spécialiste de neurochirurgie, auteur principal dune étude publiée vendredi dans The Lancet Neurology. Les blessures de la moelle épinière entraînent une tétraplégie (paralysie des quatre membres) chez environ 20 % des patients.

Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher

Le prototype, issu de dix ans de recherches de plusieurs équipes, repose sur des électrodes implantées dans le crâne, qui vont “capter les signaux envoyés par le cerveau et les traduire en signaux moteurs”, décrit Alim-Louis Benabid, professeur émérite à l’université Grenoble Alpes.

 Je ne pensais pas quon pourrait aller aussi loin , assure-t-il, confiant son  plaisir  à  pouvoir faire avancer la science , en dépit de la fatigue liée à ces entraînements et du chemin restant.  Quand on a eu toutes les douleurs, toutes les souffrances que jai pu vivre, je nai aucune frustration, ça a toujours été un plaisir de pouvoir participer  à cette recherche.

Chez les paralysés des quatre membres suite à une fracture de la colonne vertébrale, “le cerveau est toujours capable de générer les ordres qui habituellement font bouger les bras et les jambes, mais il n’y a personne qui les exécute”, poursuit le spécialiste de neurochirurgie, auteur principal d’une étude publiée vendredi dans The Lancet Neurology.

Pour Thibaut, il a fallu se préparer pendant plusieurs mois à laide dun simulateur après avoir reçu des électrodes implantées dans le cerveau. Cette phase dentraînement a permis à son cerveau de réapprendre à ordonner certains mouvements. De ce fait, avec limplant et lentraînement, le jeune homme a réussi à faire bouger un avatar sur un écran de télévision. Ensuite, il sest rendu pendant trois jours tous les mois à Grenoble pour refaire les mêmes exercices, mais cette fois-ci avec lexosquelette. Et le résultat est spectaculaire car Thibaut est parvenu à faire avancer les jambes du robot mais aussi à mouvoir les épaules et le coude de la machine.

Le cas de Thibault est une “preuve de concept” : les chercheurs ont montré qu’il était possible de capter correctement cette activité électrique de façon continue et de la transmettre quasiment en temps réel et sans fil vers l’ordinateur qui les décode. Mais le chemin est encore long avant de pouvoir utiliser cet exosquelette dans la vie de tous les jours.

Grenoble : un homme paralysé parvient à marcher grâce à un exosquelette connecté à son cerveau

Le jeune homme, à qui on a implanté les électrodes il y a un peu plus de deux ans, s’est entraîné chez lui pendant plusieurs mois sur un simulateur : grâce à son implant, il est parvenu à faire réaliser des mouvements à un avatar virtuel sur l’écran de son téléviseur.

“J’ai dû réapprendre petit à petit. La plasticité cérébrale fait qu’on retrouve les ordres à envoyer pour obtenir les bons mouvements, de manière beaucoup plus souple, beaucoup plus naturelle”, explique Thibault, qui était cloué au lit depuis son accident.

VOIR LES COMMENTAIRESSociétéMicrosoft prend des risques avec son smartphone pliable surpriseDes dauphins séchouent mystérieusement sur une plage du Cap-VertDes records de chaleur battus dans le monde pour un mois doctobreFinistère : des cages-refuges pour sauver la faune aquatiqueGuide Shopping Le Parisien

Un exosquelette piloté par la pensée permet à un tétraplégique de marcher, une première mondiale en France

Il s’est ensuite rendu trois jours par mois à Grenoble pour faire les mêmes exercices directement sur l’exosquelette. Résultat : il peut avancer les jambes du robot, plier le coude, lever les épaules…

“Je ne pensais pas qu’on pourrait aller aussi loin”, assure-t-il, confiant son “plaisir à pouvoir faire avancer la science”, en dépit de la fatigue liée à ces entraînements et du chemin restant. “Quand on a eu toutes les douleurs, toutes les souffrances que j’ai pu vivre, je n’ai aucune frustration, ça a toujours été un plaisir de pouvoir participer” à cette recherche.

Le patient, recruté pour l'étude, a 28 ans. Il souffre d’une tétraplégie causée par une lésion de la moelle épinière. En juin 2017, deux dispositifs Wimagine(R), comportant 64 électrodes chacun, ont été implantés sur chaque hémisphère de son cerveau, au niveau de son cortex sensori-moteur. Une opération réalisée par le professeur Stephan Chabardes, neurochirurgien au CHU de Grenoble. Après l'opération, le patient s'est entraîné, plus de deux ans, à piloter mentalement l'exosquelette, par différents exercices. Chez lui, il a appris à faire bouger, par la pensée, des éléments virtuels, tel qu'un avatar d'exosquelette. Puis, une semaine par mois, il s'est rendu à Clinatec pour piloter le robot bien réel celui-là ! A force, il a acquis une certaine "dextérité". Au 21 juillet 2019, le patient pouvait "corticalement" contrôler la marche de l'exosquelette (quelques pas) ainsi que les deux membres supérieurs et la rotation de poignets, avec un avatar (64% de succès) et un véritable exosquelette en laboratoire (quasi 71% de succès). 

Un autre patient se verra implanter les électrodes en novembre, suivi de deux autres dans les prochains mois, précise le Pr Benabid.  La suite de l’essai clinique permettra d’acquérir la capacité de saisir un objet avec la main ainsi que d’améliorer l’équilibre de l’exosquelette, le gros point faible de tous les robots de ce type.

Environ 20% des lésions traumatiques de la moelle épinière engendrent des tétraplégies chez des patients, rendant impossible la commande nerveuse des quatre membres. L'objectif de Clinatec est d'aider ces patients à retrouver de la mobilité grâce à un exosquelette à quatre membres piloté par la pensée. Pour ce faire, l'équipe du Professeur Bendabid a conçu un dispositif implantable baptisé Wimagine(R) qui recueille au niveau du cortex sensori-moteur les signaux cérébraux (électrocoticogrammes) émis lorsque le patient veut faire un mouvement. Puis les signaux sont décodés et traduits en temps réel en commandes motrices vers l'exosquelette.

Dans un premier temps, cette interface pourrait permettre d’ici quelques années aux personnes tétraplégiques de diriger leur fauteuil roulant ou de guider un bras motorisé, qui améliorerait considérablement leur autonomie, espère-t-il.

Vous souhaitez nous envoyer une information?Utilisez le formulaire de contact pour nous envoyer vos scoops!

À la une Sports région Football Football Amateur Rugby RCT Provence Rugby Auto moto Résultats classements Politique Economie À la une Hub Éco Entreprise Immobilier Hub Immo Hub Innovation Bourse Santé À la une Hub Santé Bien être Enfants Maladies chroniques Cancérologie Cardiologie Neurologie Innovations Senior Tourisme À la une Hub Tourisme Balades Voyages Sorties – Loisirs À la une Spectacles Féria Télé Cinéma Multimédia Gaming Montagne Histoire People Programmes télé BD Livres France – Monde météo 22° Vidéos Dernières vidéos Le 18-18 OM La Minute Santé La Minute Éco La Minute Immo La Minute Tourisme Adoptez-les avec la SPA Bon plan du week-end Avant-match OM Météo Diaporamas Derniers Diaporamas Diaporamas OM Diaporamas Loisirs Diaporamas Montagne Diaporamas Locales Mer Montagne Écoplanète Fémina Provence Beauté Mode Shopping À table Déco Minots Nos rendez-vous A la une Evénements Magazines et hors-séries Jeux-concours Boutique Unes personnalisées Espace presse Belote en ligne Balades en Provence Carnet/Avis de décès Déposer un avis Consulter un avis Annonces Immobilier Auto-Moto Annonces légales Marchés publics Carnet Déposer un avis Consulter les avis Immobilier Auto-Moto Légales Marchés Publics Boutique Journal en ligne Kiosque sabonner menu se connecter En direct Région Faits divers Mondial de rugby OM Sorties – Loisirs Vidéos Nos rendez-vous Recherche