SUD-ISÈRE. Homme armé de couteaux à Grenoble : la vidéo de son arrestation sur les réseaux sociaux – Le Dauphiné Libéré

SUD-ISÈRE. Homme armé de couteaux à Grenoble : la vidéo de son arrestation sur les réseaux sociaux - Le Dauphiné Libéré

France : arrestation dun Algérien armé de couteaux et criant “Allah akbar”

Une vidéo de lhomme arrêté par la police ce dimanche 27 octobre à Grenoble alors quil proférait des menaces en arabe circule depuis ce mardi sur les réseaux sociaux. Armé de 2 couteaux, lhomme avait été maîtrisé par la BAC. Un syndicat de police salue le sang-froid des forces de lordre.

La Brigade anti-criminalité (BAC) a procédé, le dimanche 27 octobre 2019, à la gare de Grenoble, à larrestation dun Algérien âgé de 19 ans. Muni de deux couteaux de cuisine, celui-ci criait sans cesse : “Allah akbar”.

Le jeune homme, né en 2000 en Algérie et demeurant à Grenoble, a été interpellé par la Brigade anti-criminalité (BAC) de la ville à 10h20, daprès le procureur de la République de Grenoble Eric Vaillant. Daprès le Dauphiné Libéré, le procureur a ajouté que la garde à vue du suspect avait été levée par le médecin qui lavait examiné, son état de santé étant jugé «incompatible avec le régime de la garde à vue».

Selon le Procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant, linterpellation du mis en cause, né en 2000 en Algérie, est intervenue à 10h20 après que les éléments de la Brigade anti-criminalité (BAC) de la ville ont été alertés à 10h.

Lorsquils se sont rendus sur les lieux, les policiers grenoblois se sont heurtés au refus catégorique du jeune homme de jeter à terre ses couteaux. Pis, le prévenu a menacé un policier, hurlé plusieurs fois “Allah akbar”, avant que la BAC ne réussisse à le maîtriser puis à larrêter.

Il a hurlé plusieurs fois Allah akbar en marchant en direction des policiers qui sont parvenus à le maîtriser et à linterpeller. Le jeune homme âgé de 19 ans a ensuite été placé en garde à vue mais cette dernière a été levée par le médecin, son état de santé étant incompatible avec cette mesure, a indiqué Éric Vaillant en début de soirée.

Immédiatement, il a été placé en garde à vue mais cela a été levé par le médecin. Et, pour cause, son état de santé était, selon Éric Vaillant, incompatible avec cette mesure. Il sera donc admis dans un hôpital de psychiatrie.

Le jeune homme âgé de 19 ans a ensuite été placé en garde à vue mais cette dernière a été levée par le médecin, “son état de santé étant incompatible avec cette mesure”, a indiqué Éric Vaillant en début de soirée. Le mis en cause a été hospitalisé en psychiatrie.

Pour lheure, la Sûreté départementale de Grenoble mène une enquête sur instruction du Parquet.