Valentin Gautier roi de la première étape

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent. La rédactionExemple de qualité de vie au travail dans une rôtisserie à Fort-de-FranceA une heure de l’arrivée, les deux bateaux, qui ne sont pas sur la même route,sont quasiment à égale distance de la ligne située devant la marina de Las Palmas.

 ×  sept  =  .hide-if-no-js { display: none !important; }

10 octobre 2017 • Vues: 48

Mini-Transat (1re étape). Valentin Gautier vainqueur en série

Donnez votre avis et commentez cet article

Ian Lipinski vainqueur de la première étape de la Mini-Transat !

L’ExpressAccès illimité à tous les contenusSur tous les supports : site, applis, magazineS’abonner à partir de 1 €Toutes les régionsDroits de reproduction et de diffusion réservés © 2017 France TélévisionsMentions légales et crédits Votre avis nous intéresse !Participez au Grand Jury des Médias d’Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Caricatures Catalogne: situation bloquée Plus…

Cette transatlantique en solitaire rassemble au total 81 concurrents de 11 nationalités différentes (professionnels et amateurs, dont 10 femmes) qui rallieront les Canaries puis la Martinique à bord de monocoques de 6,50 mètres. Les navigateurs ne sont pas autorisés à communiquer avec la terre autrement qu’avec une radio VHF. 

Mini-Transat : Ian Lipinski s'impose avec 113 secondes d'avance

En remportant, en série, la première étape de la Mini-Transat, Valentin Gautier (Shaman – Banque du Léman) a balayé les doutes qui l’avaient assailli à l’occasion d’une avant-saison plutôt chaotique. Après avoir remporté la Pornichet Select, il avait été par deux fois contraint à l’abandon et n’avait pu s’entraîner comme il le souhaitait.Par Valérie Prétot Publié le 11/10/2017 à 15:35 Mis à jour le 11/10/2017 à 19:01

Cette première place, c’est super cool. J’ai eu une saison un peu compliquée. J’ai gagné la première épreuve puis ensuite j’ai connu deux abandons successifs, le premier sur blessure et la deuxième sur casse matérielle. Depuis, je n’avais plus fait de course en Mini en solitaire. J’avais besoin de me rassurer un peu. Forcément, empocher cette première étape en Série, c’est vachement cool. Maintenant, je n’ai plus qu’à réussir à me faire plaisir sur la deuxième étape car dans tous les cas, ma Transat est réussie. “

Abonnement Découvrez toutes nos offres d’abonnement

Mini-Transat. L'arrivée en direct video de la première étape !

Une épreuve de 1350 milles nautiques riche en rebondissements, puisque Ian Lipinski a réussi à rattraper son retard et à dépasser Arthur Léopold-Léger à une heure seulement de l’arrivée, ce dernier étant encore devant lui la veille au soir ! Les deux Français sont les premiers skippers à terminer cette étape sur une flotte composée de 81 bateaux. 

La France s’engage à accueillir 10 000 réfugiés d’ici octobre 2019

Lisez le Télégramme sur mobile et tablette

Découvrez l’offre 100% numériqueLe départ de la deuxième et dernière étape, qui partira de Las Palmas pour rallier Le Marin (Martinique) est prévu le 1er novembre prochain. 

Ian Lipinsi : « Depuis quatre jours, je faisais mes calculs. Je me demandais combien de retard j’allais avoir sur Arthur Léopold-Léger. Je tablais sur 6 à 12 heures de retard ! Quand j’ai appris ce matin que j’avais repris la tête, je n’y croyais pas. Quelle bonne nouvelle ! Je me suis pris au jeu à la fin lors de cette arrivée au coude à coude mais l’essentiel était vraiment pas la victoire mais de finir avec le moins de retard possible. Maintenant que c’est fait, je prends avec bonheur ! Hier, je voyais même mes poursuivants revenir, ils allaient plus vite. Cette pétole aura été vraiment difficile pas obligatoirement à cause de ses effets mais surtout parce que je n’arrêtais pas de penser au classement, au résultat. Nous avons vécu trois jours avec des rafales à 3 nœuds. A 3 nœuds, tu es même content. Les 900 premiers milles ont été géniaux à vivre. J’ai pris beaucoup de plaisir et j’ai encore découvert des choses sur mon “Griffon.fr”. J’ai notamment formalisé les histoires de « foiler » sur la quille ! A certains moments, mon proto ne s’arrêtait jamais dans les vagues. Je n’ai vraiment pas aimé les derniers jours dans le calme plat. Il me faut 20 nœuds ! » 

Créon : 4 personnes interpelées,100 kgs de cannabis et des armes saisisPassage de la ligne de Ian Lipinski

Ce numéro de téléphone n’est pas valable.

5- Benoit Sineau – Cachaca II – à 27,1 milles du premierHier soir, Arthur Léopold-Léger possédait une avance de près de 20 milles sur Ian Lipinski à 70 milles de l'arrivée de cette première étape de la Mini-Transat à Las Palmas aux Canaries. Mais cette nuit, le skipper basé à Lorient a refait la totalité de son retard et avait même repris la tête de quelques longueurs. A une heure de l'arrivée, les deux bateaux, qui ne sont pas sur la même route, peuvent encore espérer l'emporter. Alors Lipinski ou Léopold-Léger? Verdict vers 15 h 30.

QUI SOMMES-NOUS ? – MENTIONS LÉGALES – CGU – CGV – PLAN DU SITE – CONTACT

MARTINIQUE 1ÈRE Ian Lipinski (Griffon.fr) a remporté ce mercredi 11 octobre la première étape de la Mini-Transat La Rochelle-Las Palmas de Gran Canaria (Canaries). Arthur Léopold-Léger (Antal XPO) franchit la ligne d’arrivée en seconde position avec un retard de 113 secondes après 1350 milles de course. Les villes les plus consultées

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

pointe en tête au classement de 9 heures ! Son positionnement à l’est du peloton lui a permis de revenir en bénéficiant d’un angle plus favorable et de faire parler les qualité de son Griffon.fr. Mais rien n’est fait car à 44 milles de l’arrivée, les deux ministes sont dans un mouchoir, le vent devrait mollir en adonnant et c’est Arthur Léopold-Léger qui pourrait à son tour avoir l’avantage d’un meilleur angle de descente du vent sur une route directe. Tout dépend du rythme auquel le vent tourne dans les prochaines heures, de l’état de la mer, la lucidité des skippers… Bref, c’est une fin de course haletante qui s’annonce pour les protos, avec une arrivée probable dans la soirée. Chez les minis de série, les concurrents décalés à l’est se sont également refait la cerise, à l’image de Clarisse Crémer revenue à la quatrième place, à 15 milles du leader Valentin Gautier et à 90 milles de l’arrivée. Quelle course !

Aquitaine, Limousin, Poitou-CharentesMini-Transat. Las Palmas, l’heure de comptes