France – Nouvelle Zélande : les tops et les flops

France - Nouvelle Zélande : les tops et les flops

Rugby à XV : pas de revanche pour des Bleus bis valeureux face aux blacks

#FRANZ Le haka impressionnant des All Blacks pic.twitter.com/kxnE0QEsKp

Guy Novès : «Admiratif de leur engagement»

Paradise Papers, Venezuela, Catalogne, Crise du beurre, Flat Tax, Prélévement à la source, découvrez tous nos dossiers spéciaux en cliquant ici.Accès illimité à ladepeche.fr Les avantages du Club Abonnés

Rugby à XV : pas de revanche pour des Bleus bis valeureux face aux blacks

Vos commentaires () Charte de modération RéagirSki alpin M Accueil Ski alpin D Accueil Biathlon M Accueil Biathlon D Accueil Accueil Ski alpin M Ski alpin D Biathlon M Biathlon D À la une Poisson aurait heurté un arbre Les circonstances se précisent sur l’accident qui a coûté la vie à David Poisson, lundi lors d’u…

La France devra donc attendre au moins un an de plus avant d’espérer battre à domicile la Nouvelle-Zélande, ce qu’elle n’a plus fait depuis17 ans et une victoire à Marseille (42-33). Au Groupama Stadium, l’équipe de France “bis” a cru pendant un bon moment y parvenir. Le doublé de Gabriel Lacroix et une pénalité de François Trinh-Duc avaient mis les Français sur de bons rails (15-14) à la mi-temps avant que la machine néo-zélandaise ne se mette en route.

A la conclusion du premier essai néo-zélandais après une longue séquence de jeu (11e) puis au relais lors du second (24e), Liam Squire a été de tous les bons coups des All Blacks durant le premier acte. Agressif défensivement comme à l’accoutumée, le troisième ligne aura continué d’être aussi précieux en seconde mi-temps.

var CommJsFbShare = { ‘UserPredefinedMessage’: ”, ‘ArticleFullURL’: ‘http://www.midilibre.fr/2017/11/10/rugby-test-match-france-nouvelle-zelande-le-match-en-direct,1585944.php’, ‘ArticleTitle’: ‘Rugby / Test-match : la jeune garde française s'incline sur le fil face aux Blacks’, ‘ArticlePreview’: ‘Trois jours après leur premier affrontement, Français et Néo-Zélandais se retrouvaient ce mardi 14 novembre au soir, à Lyon, pour une deuxième rencontre aux allures de test \”bis\”, non officiel. La jeune garde des Français s\’est inclinée sur le fil (23-28). ‘, ‘ArticleImgURL’: ‘http://images.midilibre.fr/http://images.midilibre.fr/images/2017/11/10/1587789_676_000-u98n0_216x108.jpg?v=1’, ‘idcomm’: ”, ‘idarticle’: 1585944 }; var startDataCommJs = { ‘article_id’: 1585944, ‘retour’: ‘false’, ‘rep_OnOff’: true, ‘idparent’: ‘false’, ‘modinfo’: 4116438 }; var CommUser = {‘userData’: {‘A’ : 0, ‘B’ : 0, ‘user’ : 0}}; $(document).ready(function() { CommJs.posturl = ‘http://profil.midilibre.fr’; CommJs.nbcharmax = 1500; CommJs.startJs(true, false, true, startDataCommJs); }); Publicité

Le monde abonnements Profitez du journal où et quand vous voulez. Abonnements papier, offres 100 % numériques sur Web et tablette.

À la une France Afrique Moyen-Orient Amériques Europe Asie-Pacifique Éco/Tech Sport Culture la chaîne

France – Nouvelle-Zélande (23-28). Les petits Bleus ont tenu le choc

Camille Chat (talonneur de l’équipe de France): “On est très contents de ce qu’on a fait mais c’est quand même dommage. On fait une bonne première mi-temps. En seconde période, on fait dix minutes un peu moyennes, on ne fait que défendre, on a pris deux essais mais on a quand même le mental pour remarquer derrière. On était à 2-3 détails de gagner le match. On a passé trois jours ensemble, il y a 2-3 détails qu’on n’a pas pu bien régler, mais on a quand même fait un bon match. On ne passe pas loin d’un résultat, on a encore perdu malheureusement mais on peut être fiers de nous.”

RUGBY – France / Nouvelle-Zélande : Et à la fin, ce sont les All Blacks qui gagnent

XV de France : Nouvelle défaite française contre la Nouvelle-Zélande

XV de France : Nouvelle défaite française contre la Nouvelle-Zélande
Offre spécialeProfitez de votre journal 24h/24, 7j/7 et sur tous vos supports numériques !

(*) World Rugby n’ayant pas reconnu le statut de test-match à la rencontre, aucune sélection ne sera octroyée au joueurs impliqués dans la rencontre.T rois jours après leur premier affrontement, Français et Néo-Zélandais se retrouvaient ce mardi 14 novembre au soir, à Lyon, pour une deuxième rencontre aux allures de test “bis”, non officiel. La jeune garde des Français s’est inclinée sur le fil (23-28). 

Rugby : la "réserve" des Bleus s'incline de peu face à celle des All Blacks

L’essai de l’espoir, qui a permis aux Bleus, après un gros passage à vide en début de seconde période, sanctionné par deux essais (52 et 58, 15-28), de croire au premier succès face aux Néo-Zélandais depuis 2009 (onze défaites de suite), le premier en France depuis 2000. Peuvent également être soulignées les performances du talonneur Camille Chat, ou de deux cadres rétrogradés par l’encadrement: le deuxième ligne Yoann Maestri, capitaine d’un soir à la pointe du combat, et l’ouvreur François Trinh-Duc. Son remplaçant, Jules Plisson, ne sera en revanche sans doute pas revenu en grâce aux yeux de Novès: il a ainsi manqué la transformation, abordable, de l’essai de Chavancy, qui aurait mis le XV de France à une pénalité du match nul (et non un essai de la gagne). Le Parisien s’est aussi inutilement débarassé au pied d’un ballon dans un temps fort tricolore en cette fin de match haletante, qui aura donc vu les Bleus échouer d’une courte tête après un ballon “gratté” par les Néo-Zélandais devant leur ligne. Mais si l’objectif de remporter trois des quatre matches de novembre (l’Afrique du Sud suivra samedi, puis le Japon le 25 novembre) fixé par Laporte ne sera pas atteint, ces Bleus-là auront donné du baume au coeur du public français. Et quelques raisons de croire en l’avenir.

 A lire également  Hugo, le bricolo devenu meilleur apprenti de France 2 mn de lecture

Rugby / Test-match : la jeune garde française s'incline sur le fil face aux Blacks

Le premier (16) après une belle action où Camille Chat, François Trinh-Duc puis Scott Spedding ont effectué des passes dans le bon tempo.

+ accès intégral aux contenusCes Bleus n’ont donc pas changé depuis l’été dernier. Toujours cette grande débauche d’énergie pour inscrire un essai quand les grandes équipes comme les All Blacks peuvent marquer en moins de trois temps de jeu comme sur le dernier essai avant la pause, parti d’un en-avant de Ducuing sur un ballon haut. Quand certaines équipes dépensent une énergie incroyable pour marquer un essai, eux savent foudroyer leurs adversaires en moins de temps qu’il ne le faut pour l’écrire.A la 49e, il est arrêté à moins d’un mètre de l’en-but français et délivre un splendide offload qui manqua de déboucher sur un essai du talonneur Nathan Harris. Une belle copie rendue qui en dit long sur le réservoir des Néo-Zélandais, notamment à ce poste-là. Pour rappel, il aurait dû être titulaire face aux Bleus (victoire 38-18) mais, malade, il avait finalement renoncé, remplacé par Vaea Fifita (25 ans, 4 sélections).

Remplaçants : Aumua, Moli, Tu’ungafasi, S. Barrett, A. Ioane, D. Hunt, Drummond, Mo’unga

Rugby. Le XV de France s'incline avec les honneurs face aux All Blacks

Après la leçon subie il y a une semaine, un XV de France largement remanié s'est quelque peu rassuré en ne concédant qu'une courte défaite face aux Néo-Zélandais, qui alignaient eux aussi une équipe B, à Lyon (23-28).
Revivez la courte victoire des All Blacks sur les Bleus (23-28)

Revivez la courte victoire des All Blacks sur les Bleus (23-28)

D’autant plus qu’ils n’ont eu que trois jours et deux véritables entraînements pour préparer, sans le sélectionneur Guy Novès et ses deux principaux adjoints (Yannick Bru et Jean-Frédéric Dubois), cette rencontre imposée au staff par la direction fédérale. Et alors que leurs coéquipiers, samedi, avaient perdu toute chance de victoire au repos (5-31), eux étaient, dans un Parc OL plein et au soutien bruyant, en tête à la mi-temps (15-14). A l’issue d’une première période où ils ont livré un combat acharné. Pour revenir au score à deux reprises, après les essais de Liam Squire (11) et Matt Duffie (26), par deux essais de l’ailier de poche rochelais Gabriel Lacroix. Le premier (16) après une belle action où Camille Chat, François Trinh-Duc puis Scott Spedding ont effectué des passes dans le bon tempo.La France n’a pas exist