Théâtre Pôle Nord trouve une autre voie au Havre

Théâtre Pôle Nord trouve une autre voie au Havre

Théâtre Pôle Nord trouve une autre voie au Havre

Infos pratiques : Jeudi 16 et vendredi 17 novembre 2017, à 20h, au Théâtre des Bains Douches, 22 rue Louis Lô Basso, au Havre. Réservations au 02 35 47 63 09. Tarifs : de 6 à 15 euros.

» Côté Rouen» Le Havre Infos» Côté Caen

Chantal dans les étoiles. Après Sandrine, Lise plante le portrait d’une femme qui va « passer de l’autre côté. Ce sont les derniers souffles de sa vie. » En résidence de décembre à février à Vire (14), la troupe habituée à des formats sobres et dépouillés a créé à partir de témoignages récoltés dans des maisons d’arrêt, des écoles, auprès des habitants en Ardèche et dans le Lot-et-Garonne.

Sandrine ou la destinée d’une trieuse de verre. Une des créations du Théâtre Pôle Nord, qui a tourné avec cette histoire du quotidien plus de 80 fois et qui s’arrête de nouveau, la semaine prochaine, au théâtre des Bains-Douches, au Havre. C’est l’histoire d’une compagnie dont le destin se joue depuis un an entre l’Ardèche où elle est née en 2009 par la volonté du couple de comédiens Lise Maussion, 36 ans et Damien Mongin, 34 ans et la Normandie où une porte s’est plus qu’entrouverte avec une installation sur le territoire havrais. « Là où nous avons été bien accueillis en résidence par le théâtre des Bains-Douches », affirme Lise Maussion entre deux répétitions cette semaine pour Sandrine à Saint-Valery-en-Caux. L’installation d’une nouvelle compagnie théâtrale venue d’ailleurs est suffisamment rare pour être souligné. Celle de Pôle Nord date de 2016, lorsque le couple d’artistes a décidé d’aller au-delà d’une simple motivation. La comédienne avoue avoir eu un « véritable coup de foudre pour la ville, qui n’est vraiment pas comme les autres et qui porte une histoire et une charge évidentes. Je suis tombée sous le charme de la lumière industrielle, naturelle et artificielle qui a une influence sur les habitants. »

L’idée est de nous laisser bercer une moitié de l’année par la ruralité et le paysage sauvage et de montagnes de l’Ardèche (où 4 spectacles ont vu le jour) et d’être dans la réalité économique et sociale havraise, assez dure et rude. » Concrètement, les nouvelles aventures se rêvent et se concrétisent avec la Traînée bleue, leur nouvelle compagnie qui travaille en co production avec Pôle Nord, devenu une référence dans le milieu théâtral contemporain.un changement d’identité, un problème de papiers. La mise en forme est très portée par la ville. Un des textes a été enregistré par une femme d’ici. Quand nous créons, nous inscrivons nos propositions dans le paysage où nous vivons ». Sur fond de zone portuaire, de quai de Southampton, de porte containers… À découvrir en 2018.Le rêve, une échappatoire La pièce, bien que traitant de réalités sociales et de la violence du quotidien, est un spectacle résolument optimiste : “Il y a une chose essentielle que nous voulons mettre en scène : quoique les hommes vivent, une chose ne peut pas leur être enlevée, c’est la faculté de rêver”, confient les metteurs en scène et interprètes. De l’usine à la cuisine, en passant par la Carapate, Sandrine, la destinée d’une trieuse de verre suit la vie simple d’une femme, en quête d’humanité.

« Sandrine, la destinée d’une trieuse de verre » jeudi 16 et vendredi 17 novembre à 20 h au théâtre des Bains-Douches. www.theatrebainsdouches.frVous utilisez un navigateur obsolète. Veuillez mettre à jour votre navigateur pour améliorer votre expérience.