Le Havre : un cliché libertin du maire fait polémique – Le Point

Le Havre : un cliché libertin du maire fait polémique - Le Point

Le Havre : le maire victime de la diffusion de photos osées

Affaire sensible dans la ville du Havre, le port dattache du Premier ministre Édouard Philippe se trouve au cœur dune sulfureuse affaire judiciaire, impliquant notamment son successeur au poste de maire, Luc Lemonnier (ex-Les Républicains). Ce dernier a lancé une procédure après lenvoi aux conseillers municipaux dun de ses clichés intimes, révèle Paris Normandie.

Le procureur de la République du Havre et le directeur du service régional de police judiciaire (SRPJ) de Rouen nont pas de commentaires à faire. Et pour cause : selon une source locale, on est là en présence dune affaire sensible.  Personne ne veut parler et ne parlera. Car cette affaire, clairement, est une patate chaude. La personnalité du plaignant, les faits, le contexte font que… cest le genre de dossier quon aime bien voir dans le bureau des autres , révèle le quotidien local. De quoi sagit-il concrètement  ? De deux plaintes qui ont été déposées au printemps dernier par Luc Lemonnier. La première pour diffamation, la seconde pour  diffusion de photo sans accord de la personne .

Au printemps dernier, en mai exactement, les conseillers municipaux ont reçu une photo de leur maire Luc Lemonnier nu, dans une position suggestive. Un cliché accompagné dune dizaine de lignes, accusant le maire “de mal se comporter avec la gent féminine si on veut rester soft”. 

Cest au mois de mai, précisément, que laffaire aurait été lancée. À lépoque, les conseillers municipaux de la majorité reçoivent un cliché très particulier. Luc Lemonnier y est nu, dans une position très suggestive. Pour accompagner cette photographie, une dizaine de lignes guère flatteuses pour lui.  Ce selfie, pris avec son téléphone portable, était accompagné dune dizaine de lignes dactylographiées insultant lédile et laccusant globalement de mal se comporter avec la gent féminine si on veut rester soft , explique la source de Paris Normandie.

Lhomme, successeur à ce poste dEdouard Philippe, désormais Premier ministre, a déposé deux plaintes. Il a expliqué aux employeurs avoir des mœurs libertines et envoyer parfois ce genre de “selfies” dans un but de séduction. 

Le Havre : une photo libertine du maire met la ville en émoi

Le maire reconnaît les faits. Il explique dans ses auditions avoir des mœurs libertines et a pu envoyer par le passé des photos de lui en petite tenue pour séduire. Cette précision permet aux enquêteurs de retrouver lauteur des faits. Enfin, les auteurs. Deux  corbeaux  sont en effet à lorigine de cet envoi, un homme et une femme mariés.

Il ne sagit pas vraiment de nimporte qui : la femme était en effet sur la liste dÉdouard Philippe aux élections municipales de 2014. En garde à vue, le couple a reconnu être à lorigine de la lettre. Sur le smartphone de cette femme et à son domicile, dautres photos intimes de Luc Lemonnier auraient aussi été retrouvées. On ignore encore la raison de lenvoi du cliché, aucune plainte nayant été déposée contre le maire du Havre. Le couple na pas souhaité répondre aux questions de Paris Normandie. Tout comme le cabinet du maire, qui  ne commente pas une affaire en cours .

Ce qui a permis aux enquêteurs de retrouver les corbeaux : un homme et une femme, mariés. Un couple qui, en 2014, figurait sur la liste dEdouard Philippe aux municipales !

Après la vidéo polémique de Christophe Castaner en boîte de nuit, cest au tour de Luc Lemonnier, le maire du Havre (ex-Les Républicains), de se retrouver dans une situation délicate. Au mois de mai 2018, des “selfies” intimes de lui nu et dans une position suggestive, pris avec son téléphone portable et accompagnés dun message insultant, ont été envoyés aux conseillers municipaux, révèle Paris Normandie.Deux plaintes ont été déposées : une pour diffamation, et la seconde pour “diffusion de photo sans accord de la personne”. De son côté, le maire explique avoir des mœurs libertines, et quil a pu, par le passé, envoyer des photos de lui en petite tenue pour séduire.

Et ce nest pas un mais deux corbeaux qui ont été identifiés. La première est une femme, qui était sur la liste dÉdouard Philippe pour les élections municipales de 2014. Le second corbeau nest autre que son mari. En garde à vue, ils ont tous les deux reconnu les faits. Les forces de lordre ont même retrouvé, sur les ordinateurs du couple, dautres photos intimes de Luc Lemonnier. Pour linstant, le couple na pas justifié son geste.