LAJ Auxerre, séchée par Le Havre (0-1), nest toujours pas maintenue – France Bleu

L\AJ Auxerre, séchée par Le Havre (0-1), n\est toujours pas maintenue - France Bleu

LAJ Auxerre ose miser sur la jeunesse pour se maintenir en L2

Grâce à ses victoires contre Sochaux et le Paris FC, Le Havre n’a pas totalement abandonné l’idée de disputer les play-offs en fin de saison. Pour réduire l’écart de quatre points avec la 5e place, les Ciel et Marine doivent s’imposer à Auxerre ce mardi (34e journée de Ligue 2). Voici le groupe de 18 joueurs convoqué par Oswald Tanchot.

Thuram, Balijon, Mayembo, Camara, Bain, Yago, Bese, Ferhat, Fontaine, Youga, Bonnet, Gueye, Basque, Abdelli, Kadewere, Assifuah, Gory, Bazile

En dehors de ces deux joueurs, le groupe n’a pas changé. Le coach ajaïste pourrait cependant faire des ajustements dans la composition pour préserver certains joueurs fatiguées. L’objectif sera de toute façon de gagner car même si l’AJA s’est donnée de l’air en battant Sochaux, rien n’est encore fait dans cette lutte pour le maintien.

Opposés à des havrais encore en course pour la montée en L1, ce mardi soir, les auxerrois pourraient montrer un visage encore juvénile. Il y a quatre jours face à Sochaux (1-0), cinq joueurs formés à l'AJA ont débuté la rencontre. Une première depuis plus de deux ans. Mais pas forcément un hasard

Malgré le changement d’entraîneur, le temps de jeu d’Adéoti ne risque pas d’augmenter. L’ancien capitaine icaunais n’est pas convoqué dans le groupe, un choix fort de Cédric Daury. Arcus, qui était présent contre Sochaux n’a lui non plus pas été conservé. Les deux joueurs laissent leur place à Souprayen et Youssouf.

Le groupe de lAJ Auxerre qui reçoit Le Havre

Les supporters de lAJA avaient lhabitude de voir les Boto, Fomba, Goujon… un peu moins le grand défenseur Marcelin. Alors, mettez-les tous dans la marmite et rajoutez la pépite offensive Bégraoui!

Après sa victoire contre Sochaux, l’AJ Auxerre déjà ce mardi pour essayer de se tranquilliser dans sa course au maintien. Les hommes de Cédric Daury affronteront Le Havre mais sans Arcus et Adéoti. 

La surprise fût grande quand les 8 094 spectateurs du stade Abbé Deschamps ont découvert léquipe alignée par lentraineur Cédric Daury pour le rendez-vous crucial face à Sochaux, vendredi dernier.

Groupe AJA : Laiton, Michel, Bellugou, Boto, Marcelin, Souprayen, Tacalfred, Youssouf, Féret, Fomba, Goujon, Mancini, Philippoteaux, Touré, Begraoui, Dugimont, Merdji, Yattara

Les défensifs Goujon (23 ans, 18 matches de L2), Boto (23 ans, 53 matches), Marcelin (19 ans, 5 matches), le relayeur Fomba (21 ans, 23 matches) et lattaquant Bégraoui (17 ans, 5 matches) étaient alignés dentrée. 

Cinq joueurs formés à lAJA titulaires (sur 11), il faut remonter au début de la saison 2016-2017, avec lentraineur roumain Viorel Moldovan, pour trouver trace dune telle proportion. Mais ce choix fort de Cédric Daury, connu pour ne pas avoir peur de lancer la jeunesse, nest pas forcément une surprise.

Laiton, Michel – Bellugou, Boto, Marcelin, Souprayen, Tacalfred, Youssouf – Féret, Fomba, Goujon, Mancini, Philippoteaux, Touré – Begraoui, Dugimont, Merdji, Yattara.

“Ca commence à lentrainement, il (lentraineur) voit que lon est concerné, concentré souligne le défenseur central Harisson Marcelin, seulement 5 matches en L2 sur son CV et encore solide vendredi dernier. Du coup, il na pas peur de nous lancer. On se tient prêt. Le coach nous fait confiance et cela fait aussi du bien de jouer.”

Sur ces matches à gros enjeu, à forte pression, beaucoup dentraineurs privilégient des joueurs dexpérience. Mais Cédric Daury, lui, ne se pose pas de questions. “Je ne regarde pas la carte didentité dun joueur pour aligner une équipe. Cest à un moment, quand on sent les gars en forme, quon les sent bien. _Dans les matches où vous craigniez inhibition, comme celui de Sochaux, ce qui est sûr cest que la force de la jeunesse cest de ne pas se poser de question_. De temps en temps, de mettre de la fraîcheur et de ne pas se poser de question, cest intéressant poursuit le technicien icaunais, qui conserve aussi sa casquette de directeur sportif de lAJA. Ensuite, on a une politique technique. On veut créer une identité. Et cette identité se fait par un ensemble de richesses. Et dans cette richesse, il y a la formation. Dans le groupe complet qui prépare le match, on a environ 50% de jeunes. Quand ils font ce quil faut, il ny a pas de raisons, comme pour les autres, quils ne soient pas sur le terrain. On serait dans cette situation un peu plus aisée, vous auriez pu même en découvrir dautres. “