Le Mans. Réforme des retraites : près dun millier de manifestants mobilisés – lemainelibre.fr

Le Mans. Réforme des retraites : près d\un millier de manifestants mobilisés - lemainelibre.fr

Rhône. Près dun millier de manifestants à Lyon contre la réforme des retraites

Près de 2000 personnes ont répondu à lappel de la CGT, ce mardi à Montpellier pour dénoncer la future réforme des retraites. Ce mouvement de grève a provoqué de gros bouchons dès 8h sur lA9, à cause des perturbations dans les transports en commun.

À lappel de la CGT, appuyé par Solidaires, la FSU et Unsa- Ferroviaire, une manifestation contre la réforme des retraites a eu lieu, ce mardi midi.

La mobilisation a rassemblé  150 000 manifestants dans toute la France , avec  166 lieux de manifestations , sest félicité sur BFM-TV le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez.  Cest un bon début, même sil reste du monde à convaincre , a-t-il jugé.  On va tous être perdant  avec ce projet de réforme qui est  mauvais , a continué le leader syndical, qui promet de  pousser pour que le rapport de force sélève et soit généralisé .

Avec environ 200 manifestants mobilisés avant 11 heures, le cortège a pris du volume au fur et à mesure du parcours. Selon les chiffres fournis par la CGT, ce serait près de 5000 manifestants.

Outre les inquiétudes, il y a eu ce mardi une déception chez certains : celle d’être « trop peu nombreux ». La faute, entre autres, à la difficulté pour les syndicats de partir unis dans leur lutte. D’où l’insistance, lors des dernières prises de paroles, à intensifier les actions et accentuer la convergence. Le large spectre des professions représentées dans les cortèges — automobile, santé, éducation, portuaires, territoriaux, cheminots etc. — a tout de même donné le pouls de cette « rentrée bouillante », pour reprendre l’expression du responsable de l’union départementale CGT Pascal Morel.

Jean-François, retraité depuis 15 ans, constate une dégradation progressive de sa situation : ” Par rapport à dautres, je men sors bien. Mais, petit à petit et un à un, on nous retire nos avantages. Par exemple le coup de rabot sur laide à domicile.” Dautres sujets seront mis sur la place publique et en débat dans le cortège, comme le référendum Aéroports de Paris ou le changement climatique.

Au-delà de la démonstration de force, ce sont surtout des inquiétudes que les participants au défilé tenaient à exprimer cet après-midi: le système à point, la baisse des pensions, la fin des régimes spéciaux ou encore l’âge pivot du départ à la retraite. Le tout selon un principe cher aux responsables de la CGT, celui qui consiste «à ne pas opposer les salariés du public et du privé».