Football. Ligue 2 : Le Mans FC senfonce un peu plus à Guingamp – Le Maine Libre

Football. Ligue 2 : Le Mans FC s\enfonce un peu plus à Guingamp - Le Maine Libre

Ligue 2 (J9) : Guingamp simpose contre Le Mans

Nommé entraîneur intérimaire de Guingamp après la mise à l’écart de Patrice Lair, Sylvain Didot s’est exprimé dans les colonnes de Ouest-France avant de recevoir Le Mans ce lundi (20h45) en clôture de la 9e journée de Ligue 2. Le technicien breton attend de ses joueurs “un état d’esprit conquérant” de ses joueurs pour cette rencontre afin de renouer avec le succès.

“Mes convictions doivent se voir lundi (contre Le Mans). Jespère quon aura une attitude, un état desprit conquérant. Jai des choses précises que je souhaite mettre en place. On doit être capable, devant notre public, de mettre léquipe adverse sous pression. On a essayé de le mettre en place avant, ça ne sest pas toujours vu. Jai pu préparer mes entretiens de façon claire et posée. Afin que léquipe se sente bien lundi. Jai fait filmer les séances dentraînement, ça me paraît indispensable. Pour quelles soient visionnées et débriefées.“

Quatre buts encaissés face à Rodez, trois face à Ajaccio, trois face à Guingamp : Le Mans FC coule corps et bien. Et cest peu de le dire. Face à une équipe de Guingamp qui se cherchait, qui avait changé dentraîneur dans la semaine précédente, les Manceaux, à

Le dernier match de la 9e journée de Ligue 2 voyait s’affronter Guingamp au Mans, ce lundi soir au Roudourou. Dans un climat pesant, marqué par la grève des encouragements du kop breton, les locaux ont forcé le destin. Pierrot, auteur d’un doublé, a libéré le public guingampais. L’EAG l’a emporté 3-0, remonte au 13e rang (12 points) et laisse le promu sarthois avant-dernier (3 points).

Messenger LinkedIn Email Le Mans FC a concédé sa 8e défaite en neuf sorties. Il a de nouveau encaissé trois buts. Le club sarthois senfonce et la réponse sur le terrain tarde à venir.

Sous le déluge breton (c’est de saison), les deux équipes en cruel manque de confiance démarrait tambour-battant ! Les Guingampais étaient les premiers en action, avec un centre détourné par Aymes, titulaire dans les cages mancelles à la place d’un Thuram guère décisif depuis fin juillet (6e). Puis, deux minutes plus tard, M’Changama trouvait Pelé dans la profondeur. Malgré un beau contrôle du gauche, l’ancien Troyen n’a pu ajuster un Aymes bien sorti à sa rencontre. Le début d’une partie totalement folle ? Pas vraiment. Le rythme est rapidement retombé. L’EAG cherchait à remonter proprement le cuir. Le Mans tentait de garder un bloc bas bien compact.

abonné Publié le 30 septembre 2019 à 22h50 Modifié le 30 septembre 2019 à 23h21 Matthieu Huet Voir les commentaires La recrue estivale Frantdzy Pierrot, entré à la 40, a porté Guingamp avec un doublé (40, 64). (Photo Nicolas Créach) Larges vainqueurs dune petite formation mancelle, ce lundi (3-0), les Guingampais ont désamorcé – au moins pour quelques jours – la crise que traverse le club depuis une bonne semaine. Un succès salvateur dans un stade longtemps marqué par une ambiance moribonde. Ils ont fait lessentiel. A lissue dune prestation sérieuse à défaut dêtre emballante, les Guingampais ont logiquement battu Le Mans, lundi au Roudourou, grâce à un doublé de Frantzdy Pierrot et un troisième but signé Ngbakoto. Si ce succès face au 19e de Ligue 2 permet aux Costarmoricains de relever la tête après une semaine agitée, elle ne suffit pas encore à éclairer durablement leur avenir. Car il faudra au moins attendre la réception de Rodez, vendredi, pour accréditer la thèse dune crise qui séloigne.

Il fallait s’en remettre au coup-franc de M’Changama pour voir Aymes effectuer sa première parade (21e)… et ce fut tout jusqu’à l’entrée de Pierrot à la place de Valdivia, blessé (39e). Coaching offensif salvateur. Dans le temps additionnel du premier acte, l’attaquant se jouait de la défense sarthoise pour tromper Aymes (1-0, 45e+3). Un avantage pris alors que Le Mans paraissait de mieux en mieux, mais toujours aussi peu mordant offensivement.

Le doublé de PierrotSauvés par Caillard sur une frappe de Kanté à lheure de jeu (63), ils firent le break dans la foulée sur une perte de balle mancelle qui permit à Pierrot, bien servi par Gomis, de signer un doublé (2-0, 64). Ce fut alors le début dun autre match, plus enthousiasmant, grâce à une formation guingampaise enfin libérée. A limage de cette frappe des 20 m de Ngbakoto qui trouva le petit filet intérieur dAymès (3-0, 80), la soirée finit bien mieux quelle navait commencé. Guingamp nest pas guéri mais il va un petit peu mieux.

Guingamp – Le Mans (3-0). Enfin une éclaircie [Vidéo] – Ligue 2

Après la pause, Ngbakoto a eu la première balle de 2-0 face à Aymes (48e). L’ex-Messin ne piquait pas suffisamment le cuir, dévié par un gardien manceau resté sur ses appuis. Cela aurait soulagé tout un club, sous la menace d’une égalisation du promu. Elle aurait pu intervenir sur une frappe de l’intenable Diarra (63e), détournée des pieds par Caillard. Le tournant ? Peut-être, car dans la minute suivante, l’inévitable Pierrot doublait la mise (2-0, 64e) et mettait l’EAG sur la voie d’un succès, auquel a donné plus de relief Ngbakoto (3-0, 80e) après une nouvelle occasion signée Pelé (74e). Une victoire resplendissante. La première depuis le derby gagné 1-0 à Lorient (6e journée).

Est-ce le fameux électrochoc toujours recherché quand on fait sauter un fusible comme lentraîneur ? Cest sur la durée que les bienfaits seront vraiment constatés ou non, mais dans limmédiat, la solution choisie par lEn Avant Guingamp est très efficace. Une semaine tout juste après avoir léviction de Patrice Lair et la nomination de Sylvain Didot au poste dentraîneur, les Rouge et Noir ont battu Le Mans FC au Roudourou lundi soir (3-0, 7e journée de Ligue 2).

Caillard – Mellot, Kerbrat, Niakaté, Palun – Phiri, Valdivia (Pierrot, 39e) – Ngbakoto (Merghem, 87e), MChangama, Pelé – Gomis (Boudjemaa, 68e).

Aymes – Vardin (Créhin, 58e), Lemonnier, Musavu-King, Ebosse (Vincent, 76e) – Fofana (Boé-Kane, 87e), Confais, Boissier – Diarra, Moussiti-Oko, Kanté.