Football. Le Mans FC : le courant ne passe plus – Le Maine Libre

Football. Le Mans FC : le courant ne passe plus - Le Maine Libre

Ligue 2 – Ces statistiques très inquiétantes pour Le Mans…

Votre e-mail est collecté par le Groupe SIPA Ouest-France pour recevoir nos actualités. En savoir plus.

Messenger LinkedIn Email Alors que le Kop Rouge a réclamé la démission du président dEn Avant, Bertrand Desplat, quelques sifflets se sont manifestés contre cette action, lors du match Guingamp – Le Mans, lundi 30 septembre.

Après chaque victoire, cela fait du bien. C’était Le Mans, qui ne fallait pas voir revenir. Ces trois points doivent être confirmés vendredi. Je suis très heureux pour les joueurs, de les voir content après une victoire. Des mecs se sont récompensés. Il n’y a qu’en étant uni dans l’effort que l’on se récompense sur le terrain. A nous de confirmer vendredi.

Sylvain Didot : Il ny a quen étant uni dans leffort quon se récompense sur le terrain

Une soirée paradoxale. On avait oublié la dernière fois que Guingamp avait aussi largement dominé un adversaire au score en championnat (Guingamp – Troyes, 4 à 0, le 7 avril 2018). On avait oublié la satisfaction de voir les Guingampais lemporter largement, sans vraiment être inquiétés dans le jeu. Et pourtant, la réception du Mans, lundi, et la victoire sans contestation 3 buts à 0, laisse un goût amer.

VIDEO EA Guingamp. Le doublé de Pierrot, le bijou de Ngbakoto… les buts de la victoire face au Mans

Le Kop Rouge, qui avait pourtant su soutenir le club tout au long de la dernière saison de Ligue 1, a voulu passer un message le plus clair possible, en demandant la démission du président, avec des banderoles et des chants, et sans encourager son équipe.

Guingamp respire, Le Mans sétouffe. En match de clôture de la 9e journée de Ligue 2, les Costarmoricains ont retrouvé des couleurs à lissue dune prestation sérieuse face à des Manceaux en perdition, et aujourdhui avant-derniers du championnat. Pour son premier match sur le banc de Roudourou, Sylvain Didot a assuré lessentiel, mais il naura pas le temps de se reposer sur ses lauriers. Dès vendredi, Rodez, une formation bien plus solide que Le Mans, débarque à Guingamp. Du doublé de Frantzdy Pierrot au bijou en fin de match de Yeni Ngbakoto, revivez les buts de la victoire de Guingamp face au Mans.

Résultat, en première mi-temps, on se serait cru dans une grotte. Vers la moitié de la première mi-temps, le son le plus fort à sélever des tribunes… est celui dun jeune enfant qui pleure. Quelques supporteurs tentent pourtant, timidement, de lancer le soutien, en vain. Cest dans cette atmosphère maussade que la lumière est venue de Frantzdy Pierrot. Mais en marquant le premier but, à la 45, il na pas mis fin à la contestation.

Messenger LinkedIn Email En Avant Guingamp sest imposé pour la première fois de la saison par plus dun but décart, en match de clôture de la 9e journée de Ligue 2. Les Guingampais ont parfaitement exploité les failles de la défense mancelle, la plus friable de L2, pour valider une prestation convaincante à loccasion du premier match de Sylvain Didot sur le banc guingampais. Frantzdy Pierrot, entré en jeu, a signé un doublé et Yeni Ngbakoto a fermé la marche. Revivez les buts de la victoire de Guingamp face au Mans.

Droits dans leurs bottes, les Kopeurs continuent de clamer leurs  Desplat démission , après le but, puis à la mi-temps. Lorsque Pierrot réalise un doublé, les clameurs du Kop semblent agacer une partie du public. Des sifflets commencent à sélever, en réaction. Car dans la foule, certains ont lair dêtre venus profiter du spectacle et sont, dabord, heureux de voir leur équipe marquer. La différence se fera encore plus sentir lors du troisième but, à la 80. De nouveaux sifflets sélèveront, à la fin du match.

Messenger LinkedIn Email LEn Avant Guingamp sest rassuré ce lundi soir face au Mans (3-0). Cette victoire fait un bien fou aus Bretons qui grimpent à la 13e place tandis que Le Mans reste avant-dernier de Ligue 2 et enchaîne une troisième défaite consécutive. Porté par un Pierrot en grande forme, lEAG se relance en championnat. Retrouvez les notes des Bretons face au Mans.

Après des mois de jeu à lenvers et de décisions contestées, le club vit une fracture. Entre les ultras et la direction, dabord. Et un peu, aussi, entre les ultras et ceux qui nont visiblement pas lair de vouloir se séparer du président.

Je suis très content d’avoir marqué mes premiers buts pour l’En Avant et surtout d’avoir remporté cette belle victoire. C’est ma mentalité que de me tenir prêt à rentrer à tout moment. Même sans échauffement, quand le coach m’a appelé, j’étais prêt. J’ai travaillé pour marquer en faveur de mon équipe. Ce que j’ai réussi à faire !

Du côté des joueurs, Christophe Kerbrat dit, à chaud quil  faut comprendre la réaction des supporteurs. Leur patience a des limites. Maintenant, cest à nous de regagner leur confiance, en affichant les valeurs guingampaises, de combativité, de don de soi, et de respect des couleurs.  Le retour de lunité passera aussi par là.

Promu en Ligue 2 à l’issue des barrages contre le Gazélec Ajaccio en juin dernier, Le Mans FC connaît un début de saison très difficile. Avec huit défaites en neuf journées, le club sarthois a même égalé le triste record de défaites du RC Lens version 2017-2018, qui avait connu le même départ catastrophique. Motif d’espoir pour les Manceaux : les Sang et Or s’étaient sauvés cette année-là avec Eric Sikora.

Motif d’inquiétude maintenant : une seule autre formation depuis l’instauration de la poule unique en L2 avait connu 8 défaites en 9 matchs : Alès en 1995. Dans un championnat à 22 équipes, le club avait de son côté terminé la saison lanterne rouge. Autre statistique marquante pour les hommes de Richard Déziré : seul Wasquehal en 1997-1998 avait encaissé plus de buts (22) en 9 journées que Le Mans (21) cette saison. A la différence que les Nordistes comptaient, eux, déjà 7 points malgré cette défense perméable… Bref, les signaux sont au rouge dans la Sarthe, et Le Mans va vite devoir se réveiller pour ne pas sombrer.

Si l’on en croit les réactions de plusieurs footballeurs d’EAG après-match, ils semblent trouver normal que le Kop ait réagi de la sorte. Reste à confirmer cette belle victoire face à Rodez vendredi. Ce qui ferait le plus grand bien aux joueurs, mais aussi au coach par intérim, Sylvain Didot, que les footballeurs guingampais semblent beaucoup apprécier et soutenir. Et qui pourrait voir son bail se prolonger en cas de succès.

21 – Le Mans a encaissé 21 buts après 9 matches de Ligue 2 cette saison. Depuis l'instauration de la poule unique en 1993/94, seul Wasquehal en 1997/98 (22 buts encaissés) a fait pire à ce stade de la compétition. Poreux.