Alexandre Mazzia, cuisinier de lannée 2019 Gault & Millau

Alexandre Mazzia, cuisinier de l\année 2019 Gault & Millau

Découvrez le palmarès complet du Gault & Millau 2019

Votre demande dinscription aux newsletters de Nice-Matin et Var-Matin à bien été prise en compte.

Jean-François Piège décroche 5 toques pour son Grand Restaurant à Paris dans lédition 2019 du Gault & Millau

Le chef de 42 ans, déjà auréolé dune étoile au Guide Michelin, est à la tête de son restaurant AM qui compte 22 couverts dans un quartier résidentiel de Marseille, où il propose des "voyages" déjeuner et dîner à des tarifs allant de 57 à 170 euros sans dévoiler la composition des menus avant le repas. Il succède à Jean Sulpice de lAuberge du Père Bise à Talloires, près dAnnecy, dans lest de la France. 

Le chef marseillais Alexandre Mazzia sacré “cuisinier de lannée” par le “Gault&Millau”

Il a gravi tous les échelons du Gault & Millau ! Après avoir fait partie des grands de demain en 2015 et grimpé à 4 toques en 2017, voilà Alexandre Mazzia sacré cuisinier de lannée dans lédition 2019 du guide jaune. Le chef de AM à Marseille sera couronné lundi 12 novembre à Paris. Le Graal pour le garçon de 42 ans qui, auréolé de 18,5 sur 20, nest plus quà un fil de sinviter dans le cercle ultra fermé des 5 toques. Ils sont désormais vingt-et-un à figurer au niveau suprême avec larrivée de Jean-François Piège pour son Grand Restaurant à Paris et Christophe Bacquié pour sa table éponyme au Castellet. Parmi ces maestros des fourneaux, deux grimpent à 19,5 sur 20 : Yannick Alléno au 1947 à Courchevel ; le duo Régis et Jacques Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid.

Chocolat fourré danguille fumée biscotte aux fleurs ou framboise-harissa… Alexandre Mazzia, chef marseillais, a été sacré cuisinier de lannée en France, a annoncé mercredi 31 octobre le guide Gault&Millau. Le chef sinspire des produits de la région et de lAfrique, il est né au Congo et y a grandi.

Concernant le reste du palmarès du Gault & Millau, sept cuisiniers sont promus à 4 toques : Jérôme Banctel au Gabriel à Paris ; Christopher Coutanceau à La Rochelle ; Arnaud Faye à La Chèvre dOr à Eze Village ; Nicolas Masse à La GrandVigne à Martillac ; Gaël et Mickaël Tourteaux à Flaveur à Nice ; Piet Huysentruyt à Likoké au Vans ; Jérôme Roy au Cloître à Mane. Du côté des toques en devenir, Gault & Millau sort de ses casseroles six grands de demain et trente-deux jeunes talents. Cet opus 2019 recense plus de 3 900 adresses (2 500 à moins de 30 euros, 400 nouvelles, 350 jeunes cuisiniers), dont 300 labellisées “Pop ” pour les petites tables (bars à vin ou à cocktails, cantines tendance, street food, coffee shop, lieux éphémères…). Autant de restaurants consultables depuis lapplication mobile du Gault & Millau.

La cuisine dAlexandre Mazzia est ancrée dans le terroir – il travaille avec des maraîchers et des pêcheurs marseillais, mais est largement inspirée de lAfrique où il est né et a grandi.      Sandro Micheli (Alain Ducasse à lHôtel de Paris à Monaco) a été désigné pâtissier de lannée et Tomy Gousset, jeune chef dorigine cambodgienne, en tête de Hugo&Co à Paris, obtient le trophée “bistrot 2019”.      Hakim Gaouaoui, propriétaire de plusieurs restaurant dans le nord parisien et qui vient de racheter Ma Cocotte a Saint-Ouen est sacré entrepreneur de lannée.      Denis Courtade de Restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée à Paris est sacré “directeur de salle 2019”. Maxime Valéry (La Vague dor à Saint-Tropez) et Baptiste Cavagna (Le Grand restaurant à Paris) sont “sommeliers 2019”.      Deuxième guide gastronomique après le Michelin, le Gault&Millau, lancé il y a 46 ans, est tiré à 40.000 exemplaires en France. Il est présent dans 20 pays.

Nouveaux 5 toques : Jean-François Piège (Le Grand Restaurant, Paris) ; Christophe Bacquié (Restaurant Christophe Bacquié, Le Castellet)

5 toques passant à 19,5 sur 20 : Yannick Alléno (Le 1947, Courchevel) ; Régis et Jacques Marcon (Restaurant Régis et Jacques Marcon, Saint-Bonnet-le-Froid)

Nouveaux 4 toques : Jérôme Banctel (Le Gabriel, Paris) ; Christopher Coutanceau (Maison Coutanceau, La Rochelle) ; Arnaud Faye (La Chèvre dOr, Eze Village) ; Nicolas Masse (La GrandVigne, Martillac) ; Gaël et Mickaël Tourteaux (Flaveur, Nice) ; Piet Huysentruyt (Likoké, Les Vans) ; Jérôme Roy (Le Cloître, Mane)

“Le cuisinier de lannée est un cuisinier qui a une trajectoire en progression constante et encore du potentiel sous les pieds (…) Avec Alexandre nous avons choisi dhonorer la création gastronomique française, cest le rôle de Gault&Millau qui prend des risques pour aller débusquer des chefs qui vont pousser très loin leur créativité”, explique Côme de Chérisey, patron du guide. La cuisine dAlexandre Mazzia est ancrée dans le terroir – il travaille avec des maraîchers et des pêcheurs marseillais, mais est largement inspirée de lAfrique où il est né et a grandi.

4 toques passant à 18,5 sur 20 : Alexandre Mazzia (AM, Marseille) ; Olivier Nasti (La Table dOlivier Nasti, Kaysersberg)

4 toques passant à 17,5 sur 20 : Glenn Viel (LOustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence) ; Jean-Georges Klein (La Villa René Lalique, Wingen-sur-Moder)

Nous sommes heureux que vous voulez nous donner vos commentaires. Sil vous plaît noter les règles suivantes à lavance: La rédaction se réserve le droit de ne pas publier des commentaires. Ceci sapplique en général, mais surtout pour les propos diffamatoires, racistes, hors de propos, hors-sujet des commentaires, ou ceux en langues étrangères ou dialecte. Commentaires des noms de fantaisie, ou avec des noms manifestement fausses ne sont pas publiés non plus. Plus les décisions de la rédaction nest ni responsable déposée, ni en dehors de la correspondance. Renseignements téléphoniques ne seront pas fournis. Léditeur se réserve le droit également à réduire les commentaires des lecteurs. Sil vous plaît noter que votre commentaire aussi sur Google et autres moteurs de recherche peuvent être trouvés et que les éditeurs ne peuvent rien et est de supprimer un commentaire une fois émis dans lindex des moteurs de recherche.

Jeunes chefs pâtissiers de lannée : Camille Pailleau (Rozó, Lille) ; Brandon Dehan (LOustau de Baumanière, Les Baux-de-Provence)

Chef sommelier de lannée : Baptiste Cavagna (Le Grand Restaurant, Paris) ; Maxime Valéry (La Vague dOr, Saint-Tropez)

Les six grands de demain : Alan Taudon (LOrangerie, Paris) ; Raphaël Jego (Oka, Paris) ; Amélie Darvas (Äponem, Vailhan) ; Julien Lemarié (Ima, Rennes) ; Guillaume Scheer (Les Plaisirs Gourmands, Schiltigheim) ; Marco Vigano (Aux Anges, Roanne)

Des statistiques sont générées à partir des informations que nous collectons ainsi. Ces statistiques nous donnent une idée de la fréquence des visites sur notre site, des pages sur lesquelles les visiteurs passent le plus de temps, etc. Cela nous permet de rendre la structure, la navigation et le contenu du site aussi convivial que possible pour vous. Les statistiques et autres rapports ne renvoient pas à des individus.

Les trente-deux jeunes talents : Adrien Cachot (Le Détour, Paris) ; Romain Mahi (Accents Table Bourse, Paris) ; Baptiste Day (Capitaine, Paris) ; Nicolas Seibold (La Mutinerie, Lyon) ; Quentin Brunet (Polypode, Clermont-Ferrand) ; Adrien Descouls (Origines, Le Broc) ; Pierre Carducci (LÉclosion, Saint-Paul-en-Jarez) ; Christophe Aubry (Le Saisonnier, Roye) ; Mathieu Roche (Ouréa, Marseille) ; Pierre Lesterle et Marco Raponi (By PM, Nice) ; Rudy Ballin (Côte Rue, Bordeaux) ; Romain Winicki (LAtelier des Faures, Bordeaux) ; Romain Schlumberger (Lauza, Bordeaux) ; Mathias Martin (LAuberge du Centre-Poitou, Coulombiers) ; Katsu Nakanishi (Les Planeurs, Toulouse) ; Thomas Vonderscher (Le Cénacle, Toulouse) ; Jordan Yuste (LArrivage, Sète) ; Sébastien Rath (Le Riche, Alès) ; Diego Delbecq (Rozó, Lille) ; Virginie Giboire (Racines, Rennes) ; Christophe Le Marrec (Le Brélévenez, Lannion) ; Arnaud Davin (La Serre, Paimpol) ; Aurélien Largeau (La Table dà Côté, Ardon) ; Alessandro Capone (U Tavanincu, Velone Orneto) ; Maxime Moret (Symbiose, Epernay) ; Jérémie Thébaut (Aux Armes de Champagne, LEpine) ; Jimmy Zingraff (La Canaille, Golbey) ; Nicolas Koffel (Le Banquet des Sophistes, Strasbourg) ; Antoine Botter (LOsmose, Obernai) ; Julien Guérard (Le Manoir de la Pommeraie, Roullours) ; Gaëtan Morvan (Lait Thym Sel, Angers) ; Nathan Cretney (Les Reflets, La Roche-sur-Yon)