Saint-Etienne : opération anti-terroriste dans le quartier de …

Saint-Etienne : opération anti-terroriste dans le quartier de ...

Deux hommes radicalisés arrêtés rue Neyron à Saint-Etienne

Cinq individus, dont deux étaient déjà incarcérés, ont été placés en garde à vue, mardi 13 novembre, dans le cadre dune enquête visant des velléités de départ en zone de djihad et lévocation imprécise dun projet de passage à lacte violent

Cinq individus, dont deux étaient déjà incarcérés, ont été placés en garde à vue, mardi 13 novembre, dans le cadre dune enquête visant  des velléités de départ en zone de djihad et lévocation imprécise dun projet de passage à lacte violent , a appris lAgence France-Presse (AFP) de sources concordantes, confirmant une information de nos confrères de France Bleu. Trois dentre eux ont été interpellés par la sous-direction antiterroriste (SDAT) à Saint-Étienne (Loire) dans le cadre dune enquête préliminaire sur une  association de malfaiteurs terroriste criminelle  ouverte le 31 août par le parquet de Paris, selon une source judiciaire. Deux autres hommes, actuellement incarcérés pour dautres motifs, ont aussi été placés en garde à vue, a-t-elle ajouté.

Les personnes recherchées auraient été localisées dans un studio au 36 de la rue Neyron où lopération sest ensuite poursuivie. Deux frères originaires du Maroc ont été arrêtés ainsi quune troisième personne dans le quartier des Ursules ce mardi matin. Selon une source judiciaire, lenquête préliminaire avait été ouverte le 31 août dernier par le parquet de Paris. Une enquête visant une association de malfaiteurs terroriste criminelle. La SDAT a interpellé à Saint-Etienne trois hommes qui ont été placés en garde à vue. Deux autres mis en cause étaient eux déjà incarcérés et ont aussi été placés en garde à vue.  

La police judiciaire de Saint-Étienne, en collaboration avec la sous-direction antiterroriste (SDAT) et le Raid ont investi à laube un squat de la rue Neyron. Une opération qui a duré près de trois heures et a permis linterpellation de ces cinq hommes, âgés de 23 à 52 ans. Ces derniers pourraient passer 96 heures en garde à vue, comme le permet la loi en matière terroriste.

Ce mardi 13 novembre, les hommes de la Sous-Direction Anti-Terroriste de la Loire (SDAT) ont débarqué dans un squat de la rue Neyrond à Saint-Etienne. Accompagnés de leurs collègues de la Police Judiciaire, ils ont pu arrêter deux frères connus par les forces de lordre pour être radicalisés.

La police judiciaire de Saint-Étienne a mené une importante intervention ce mardi matin rue Neyron et dans le quartier de la gare à Châteaucreux. Des interventions conduites à partir de 6h30 et jusquà 9h00. Les enquêteurs de la Police Judiciaire de Saint-Étienne ont travaillé en collaboration avec les hommes de la SDAT, sous-direction anti-terroriste.

En plus des deux frères stéphanois, 3 autres personnes ont été placées en garde à vue à Saint-Etienne. Les 5 hommes âgés de 23 à 50 ans avaient pour projet de passer à des actes de grande violence.