Procès Balkany : Levallois-Perret sous le choc après lincarcération de son maire – 20 Minutes

Procès Balkany : Levallois-Perret sous le choc après lincarcération de son maire - 20 Minutes

Patrick Balkany condamné à quatre ans de prison ferme avec incarcération immédiate

La justice a donc décidé de condamner les époux Balkany, maire et adjointe de la municipalité de Levallois, pour fraude fiscale. Isabelle Balkany a été condamnée à trois ans de prison et 10 ans dinéligibilité, sans mandat de dépôt dû à son état de santé. Son mari Patrick Balkany a lui été condamné à quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt. Vendredi soir, il est arrivé à la prison de la santé, où il sera incarcéré.

“Je ne suis absolument pas surpris”, a déclaré Maître Éric Dupond-Moretti, lavocat des époux Balkany à la sortie du tribunal. Il sest dit choqué du mandat de dépôt concernant Patrick Balkany. “Cest une humiliation totalement inutile et insupportable. On sest payé Balkany aujourdhui.” Éric Dupond-Moretti a annoncé quil ferait appel de la décision.

Patrick Balkany, maire de Levallois, et Isabelle Balkany, son adjointe, attendaient vendredi 13 septembre la décision du tribunal correctionnel de Paris concernant le volet “fraude fiscale” de leur très médiatique procès. Laccusation avait réclamé quatre ans de prison ferme assortis dune incarcération immédiate contre Patrick Balkany. Contre son épouse, quatre ans dont deux ferme, une peine aménageable. Et contre tous les deux, dix ans dinéligibilité, le maximum. 

Il était reproché aux Balkany de navoir pas payé dISF entre 2010 et 2015, malgré des actifs estimés à 16 millions deuros annuels minimum. Mais également davoir déclaré des revenus amplement sous-évalués entre 2009 et 2014. Au total, les sommes éludées ont été estimées à plus de 4 millions deuros dimpôts sur le revenu et la fortune, un montant contesté par la défense. 

Les élus de Levallois-Perret ont admis des “fautes”, reconnaissant certaines des accusations de fraude fiscale. Lors des audiences du procès, Patrick Balkany sétait défendu, nhésitant pas à user dun ton hâbleur et à entrer dans des colères noires, sans oublier de longues digressions qui ont contribué à feuilletonner les débats. Mais à 71 ans, il a toutefois semblé accuser le choc face à la lourdeur des peines requises contre lui par le PNF. Isabelle Balkany, convalescente après une tentative de suicide début mai lors du procès, nétait alors pas présente. 

Le second jugement, attendu le 18 octobre, sannonce plus risqué encore pour le baron des Hauts-de-Seine, contre qui sept ans de prison, lincarcération immédiate et la confiscation de tous ses biens ont été requis, pour blanchiment et corruption.. 

Nicolas Sarkozy a dit samedi avoir "de la peine" pour son "ami denfance" Patrick Balkany, condamné la veille à quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt, et espère que le maire LR de Levallois-Perret et son épouse Isabelle "vont tenir le coup".

"Cest un ami denfance et ça ma fait de la peine pour lui, ça me fait de la peine pour elle. Cest certainement pas quand les gens sont dans la difficulté quil faut les abandonner", a déclaré à la presse lancien chef de lEtat, un très proche du couple Balkany, qui sexprimait en marge dune séance de dédicace de son livre à Neuilly-sur-Seine.

Condamné pour fraude fiscale, Patrick Balkany, une figure de la droite française, a été incarcéré vendredi après-midi à la prison de la Santé à Paris.

Isabelle, son épouse et première adjointe, a elle été condamnée à trois ans de prison ferme, mais sans mandat de dépôt.

"Un peu dhumanité ne fait pas de mal. Je sais la règle dans la vie politique et je connais la règle aussi de la vie médiatique: quand vous êtes dans la tourmente, il ny a plus personne", a ajouté M. Sarkozy.

"Jespère quils vont tenir le coup et quils vont surmonter ce qui est une épreuve. Peut-être quon peut les laisser tranquille maintenant et peut-être quon peut faire preuve aussi dun peu de pudeur", a conclu lex-président de la République.