Patrick Balkany peut-il se représenter à la mairie de Levallois-Perret ? – Ouest-France

Patrick Balkany peut-il se représenter à la mairie de Levallois-Perret ? - Ouest-France

Patrick Balkany fixé sur son éventuelle remise en liberté le 13 novembre

Des Levalloisiens ont décidé de lancer un “Balkanython” afin de payer la caution judiciaire de leur maire, condamné à 5 ans de prison et incarcéré depuis le 18 octobre dernier à la prison de la Santé pour blanchiment de fraude fiscale.

Selon nos informations, trois habitants de Levallois-Perret ont déposé ce lundi les statuts dune association au nom d”Association de soutien à Patrick Balkany (ASPB)” à la préfecture des Hauts-de-Seine. Celle-ci ne leur a pas encore fait de retour mais a enregistré leur déposition. Une initiative “spontanée” et réalisée avec laccord du couple, comme la confirmé ce mardi soir sur notre antenne Isabelle Balkany, épouse de lédile et désormais maire de la ville par intérim.

Si l’enceinte va à nouveau accueillir du public, elle pourrait être détruite dans les années à venir, un nouveau projet de palais des sports étant à l’étude, tout comme la création d’un nouveau marché Henri-Barbusse, dont les prémices avaient été dévoilés lors du Conseil municipal lundi 23 septembre. L’emplacement aurait déjà été trouvé. 

Levallois-Perret. Près de trois mois après lincendie, le palais des sports Gabriel-Péri va rouvrir

“Connaissant notre situation, des habitants de Levallois avaient spontanément lancé des cagnottes Leetchi dans tous les sens. Je leur ai donc demandé darrêter car jai eu peur quon ne sache pas où allaient les fonds, quils se fassent gruger par des gens quon en connaît pas”, a déclaré Isabelle Balkany ce mardi au micro de BFMTV.

Mais le centre sportif a été moins impacté que le marché. Un peu moins de trois mois après, le palais des sports va rouvrir ses portes, mardi 5 novembre. Selon Isabelle Balkany, maire par intérim, la commission de sécurité a donné son feu vert pour la reprise des activités. 

Objectif de lassociation: “permettre à Patrick Balkany de sacquitter des frais auxquels il doit faire face dans le cadre des procédures judiciaires dont il est lobjet, et notamment des cautions qui permettront sa sortie de détention”.

L’incendie avait fait d’énormes ravages. Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 août 2019, le marché Henri-Barbusse de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) était totalement détruit par les flammes, touchant également le palais des sports Gabriel-Péri, situé sous le marché. 

À ce stade, lédile de Levallois-Perret doit sacquitter au moins dune caution de 500.000 euros pour espérer sortir de prison. Il sagit de lune des conditions exigées par la cour dappel de Paris dans sa première décision de mise en liberté. Or, les Balkany assurent quils nont “plus un rond”.

👍👍Demain, mardi 5 novembre, réouverture du Palais des Sports Gabriel-Péri…Commission de Sécurité okkkk… Go, go, go nos sportifs de la Gym Pleine Forme, du Fitness, du Judo… et nos écoliers, the champions ! #Levallois @LSC_Levallois pic.twitter.com/VmpdVYTtcb

“500.000 euros à trouver, cest très difficile”, a déclaré Patrick Balkany ce mardi, égrenant lensemble des biens et avoirs familiaux saisis. “Je crains que malgré la brillante plaidoirie de mon avocat, je sois obligé de rester au trou, car je ne vois pas comment réunir cet argent”.

Avec laccord des Balkany, les trois Levalloisiens comptent donc faire appel à la solidarité des soutiens du maire de cette commune des Hauts-de-Seine pour les aider à payer cette somme.

Pour chacune de ses condamnations, Patrick Balkany, 71 ans, a déposé une demande de libération. La deuxième demande de libération de Patrick Balkany a été mise en délibéré au 13 novembre prochain, a-t-on appris ce mardi. La cour dappel de Paris avait déjà accepté la première demande de libération, liée à sa condamnation pour fraude fiscale

Après deux mois passés derrière les barreaux, Patrick Balkany va-t-il retrouver sa liberté en attendant son procès dappel? Ce mardi, la Cour dappel a examiné sa deuxième demande de remise en liberté liée à sa condamnation pour des faits de blanchiment de fraude fiscale. La décision a été mise en délibéré au 13 novembre à 9 heures. 

Dans le box des accusés, Patrick Balkany est apparu fatigué et amaigri. “Ma deuxième demande est la même que la première. Je souffre toujours beaucoup”, a-t-il plaidé face au même président que celui qui a accepté sa première demande de remise en liberté, le 28 octobre dernier, liée à sa condamnation pour fraude fiscale. Depuis, lélu de 71 ans est resté incarcéré à la prison de la Santé dans lattente du second résultat. 

En faisant droit à la première demande, la Cour dappel a fixé plusieurs conditions à la remise en liberté du maire de Levallois-Perret comme le paiement dune caution de 500.000 euros qui pourrait bloquer sa sortie de prison.